Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

SERVICE PUBLIC (suite)

31 Août 2010, 16:40pm

Publié par PCF Villepinte

sécu 002Centres de sécurité social fermés, une enquête de l'Humanité apporte des explications

 

Services publics, l'emploi massacré

  

 

L’Humanité s’est procuré le rapport annuel sur l’état de la fonction publique. Les effectifs diminuent fortement dans la fonction publique d’État tandis que la précarité progresse. Nombre de missions sont abandonnées.

Pour la première fois depuis 1980, les effectifs de la Fonction publique ne sont pas en progression en 2008. C’est le fait saillant du rapport annuel sur l’état de la fonction publique qui va être présenté aujourd’hui au conseil supérieur de la fonction publique et que l’Humanité s’est procuré. Avec 5,3 millions de personnels en 2008, les effectifs des 3 fonctions publiques réunies n’ont progressé que de 1800 agents. Le rapport note également une importante montée de la précarité. Il révèle que 872 600 agents publics sont des non titulaires, soit près d’1 agent sur 5.

 un exercice comptable

Sans surprise la fonction publique d’État (FPE) est la plus touchée par la diminution des effectifs. Lancée en juillet 2007, la révision générale des politiques publiques (RGPP) devait permettre de réduire les déficits publics «en modernisant l’État». En guise de modernisation, elle a surtout consisté en un exercice comptable visant à ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux partants à la retraite. « 100 000 postes de fonctionnaires ont été supprimés », se félicitait Nicolas Sarkozy en juin 2010 dans une lettre au premier ministre . Pour la seule année 2008, les effectifs de la FPE ont fondu de 77 500 postes dans les ministères et les établissements publics à caractère administratif (ÉPA). La diminution du nombre des agents publics de l’État se traduit par une dégradation très inquiétante des missions de service public. On le ressent particulièrement dans l’Éducation nationale. Elle a perdu plus de 110 000 postes depuis dix ans et cette regression s’est brusquement aggravée. D’une perte de 1% en moyenne annuelle, on est passé à une diminution de près de 4% en 2008. Mais cette dégradation est générale. Des missions sont déléguées au privé comme à Pôle emploi, désorganisé par la fusion avec l’Assedic et les diminutions de postes... 

 de sombres perspectives

L’inquiétude est d’autant plus grande que la tendance à la diminution des postes est loin de s’être inversée depuis 2008. Et les perspectives sont des plus sombres. Le rapport met en évidence une pyramide des âges qui verra le départ de 300 000 agents publics à la retraites d’ici 2012. Si un poste sur deux n’est pas remplacé, cela signifie une disparition brutale de 150 000 nouveaux emplois publics.

Olivier Mayer

Voir les commentaires

SERVICE PUBLIC DU FRET

30 Août 2010, 18:23pm

Publié par PCF Villepinte

roissy

 

Invitation diffusée actuellement sur la plate forme de Roissy concernant le débat, à la fête de l’humanité, sur le devenir du Fret. Il y a là un l’enjeu de société, pour l’environnement et le développement durable de notre planète, pour l’emploi, les conditions de travail, les échanges économiques et le développement des services publics, l’aménagement du territoire, les différentes formes de transports( Ferré, Aérien, fluvial, pour s’opposer au tout  routier) avec les conséquences pour la qualité de vie des riverains.

Voir les commentaires

Service public à Villepinte

30 Août 2010, 18:11pm

Publié par PCF Villepinte

SERVICE PUBLIC ?

 sécu 003sécu 002

  Le centre de Sécurité social de Villepinte aura été fermé une bonne partie de l’été, alors même que celui de Tremblay-en-France est fermé depuis plusieurs mois. Les usagers sont donc invités  à se rendre à Aulnay-sous-Bois, Sevran…

De nombreux habitants de Villepinte, mécontents de cette fermeture, qu’ils découvrent sur place, ont donc dû se résoudre à faire des kilomètres afin d’éviter de trop lourds retards dans le traitement de leurs dossiers. Ce n’est pas admissible !

 

Voir les commentaires

GAGNER POUR NOS RETRAITES !

29 Août 2010, 09:12am

Publié par PCF Villepinte

Le Comité Unitaire de Défense des Retraites Sevran-Tremblay-Villepinte,

soutenu par : ATTAC, la CGT, la FSU, SUD, le NPA, le PCF, le Collectif Unitaire Antilibéral/FASE lance un appel :

  rrerrPour " GAGNER POUR NOS RETRAITES ! TOUS ENSEMBLE EN GREVE ET DANS LA RUE A SEVRAN, TREMBLAY et VILLEPINTE

 

TRANSFORMONS NOTRE SUCCES DU 24 JUIN.

 FINANCER LES RETRAITES AUTREMENT, C'EST POSSIBLE

 

 

RASSEMBLEMENTS à 10H LE MARDI 7 SEPTEMBRE 2010

à SEVRAN : sur le parking du Centre Commercial Beaudottes

à TREMBLAY : sur le Cours de la République

à VILLEPINTE : devant l'Hôtel de Ville

 pour converger en 3 manifestations vers les Espace V de Villepinte"

 

 

 

 

Voir les commentaires

Ouverture du magasin SIMPLY-MARKET/ATAC d'AULNAY

29 Août 2010, 08:58am

Publié par PCF Villepinte

Le magasin SIMPLY-MARKET/ATAC doit rester ouvert pour les besoins des habitants.

 

 Rassemblons nous Mardi 31 août 2010A partir de 14 heures

Devant le magasin SIMPLY-MARKET de Villepinte (face au commissariat) Boulevard Ballanger. Bus ligne n° 1 (arrêt devant le magasin)

 

L’union locale CGT nous informe «  Le 31 août se déroulera à Villepinte le Comité      d’entreprise qui examinera le sort du magasin ATAC/ SIMPLY-MARKET d’Aulnay sous Bois. Sa fermeture serait une grosse erreur pour l’ensemble de la cité. Aujourd’hui ce supermarché est le dernier endroit qui permette aux gens de la cité de se rencontrer. D’ores et déjà plusieurs magasins ont fermé leur porte. La banque a fermé, aucun  service public comme la poste n'est présent, pas de centre de soins, pas de lieu public de rencontre. Comment vivre en sécurité lorsqu’il n’y a plus de lieu de vie social dans la cité ? Comment faire ses courses lorsque l’on est âgé et que l’on du mal à prendre les transports ? Que va devenir le personnel du magasin, ira t’il travailler avec 1 heure ou 2 de transport? Que deviendront les bâtiments, seront-ils laisser à l’abandon ? Autant de questions qui ne peuvent rester sans réponse. Ensemble nous devons exiger le maintient de cette surface de vente et nous vous appelons à venir le dire ensemble le 31 août, à 14 heures, devant le magasin SIMPLY-MARKET de Villepinte»

Villepinte le 28 août 2010

Voir les commentaires

Déclaration de Gilles Poux, Maire de La Courneuve :

28 Août 2010, 10:38am

Publié par PCF Villepinte

Face à l’échec de sa politique, la droite n’en finit pas d’essayer de faire diversion.


Après les Roms, et les gens du voyage désignés par le Président de la République comme les boucs émissaires de l’insécurité, ce sont maintenant les maires mis aux piloris par Mr Estrosi ministre de l’industrie.

Face au tollé soulevé par ses déclarations, pour se rattraper Mr le Ministre en appelle maintenant à l’union sacrée.

Mais de quelle union sacrée parle t-on quand l’Etat, dont la sécurité est une de ses attributions régulières, décide de baisser le nombre de fonctionnaires de police ?

Et quelle union sacrée est-il possible de construire avec cette droite qui stigmatise, rejette, méprise les populations des quartiers populaires, en les enfonçant chaque jour un peu plus dans la précarité.

Non, Mr Estrosi, les maires ne sont pas responsables du délitement de notre société. Ici à La Courneuve comme dans l’ensemble de la Seine-Saint-Denis, ce département maltraité par les politiques publiques, les maires de gauche sont présents sur le terrain de la prévention et de la sécurité mais aussi sur le terrain de la solidarité pour porter avec la population les exigences de respect, de dignité et de progrès social que ce gouvernement nous dénie.

 

Voir les commentaires

Retraites : Thibault juge Sarkozy "fébrile".

28 Août 2010, 07:18am

Publié par PCF Villepinte

video
Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT, a estimé vendredi sur RTL que le président de la République "s'efforçait de sortir de petits extincteurs" car il est "fébrile" avant la mobilisation du 7 septembre contre la réforme du projet de loi sur les retraites. "Lorsque je vois que sur un certain nombre de sujets, le président de la République s'efforce de sortir de petits extincteurs, je pense à l'annonce de la mesure concernant les étudiants". 

Voir les commentaires

"Pour nous, la rentrée, c’est avec les salariés"

28 Août 2010, 07:14am

Publié par PCF Villepinte

Photo Pierre Trovel

Politique - le 27 Août 2010

événement

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a effectué sa rentrée politique en compagnie de milliers d’habitants du Nord lors d’une journée de détente et d’action à Malo-les-Bains, organisée par les communistes du département. Malo-les-Bains (Nord), envoyé spécial.

Ne pas se résigner et mener l’offensive. Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et les communistes du Nord ont effectué hier leur rentrée politique à Malo-les-Bains, à l’occasion de la traditionnelle Journée à la mer, qui accueille pas moins de 5 000 personnes. Et à l’air iodé du littoral dunkerquois se joint un parfum de lutte. Placée sous le signe de « la détente, de la solidarité et de l’action », cette journée est depuis vingt-deux ans l’occasion de rappeler que les « vacances sont un droit pour tous » rappelle Alain Lambré, militant du PCF à Halluin. Née à l’initiative d’Alain Bocquet, secrétaire fédéral d’alors, elle n’a de cesse de croître et permet chaque année d’offrir un moment de répit à des milliers de familles populaires. Alors qu’un enfant sur trois n’est pas parti en vacances en 2009, le succès de cette journée à la mer ne se dément pas. « La crise est passée par là » témoigne Jacques Vanoverberghe adjoint au maire d’Halluin, aggravant encore davantage une région fortement touchée par le chômage, les inégalités sociales et la désindustrialisation. Pour preuve « en deux heures de marché, nous avons fait une centaine d’inscriptions à cette initiative. Nous sommes toujours très attendus, il y a une réelle demande » témoigne-t-il. Hier, ce sont quatre-vingt douze cars qui auront été nécessaire pour emmener plus de 5.400 personnes à la mer. « C’est un véritable geste de solidarité, ce n’est pas l’UMP ou le FN qui feraient ça » ironise pour sa part Alain Lambré. Au programme, plage, concerts, lâcher de ballons, balade en calèche de quoi occuper la journée « tout en faisant de la politique ».

 

un rendez-vous comme une évidence

Moment de détente, instant politique aussi. « Si le soleil n’est pas dehors, il est au moins dans la salle » sourit Fabien Roussel, secrétaire départemental du PCF du Nord à l’occasion du meeting organisé à la salle de congrès Kursaal. Et grand attendu de ce rendez-vous, le secrétaire national du parti communiste. « C’est toujours un plaisir et une fierté de rencontrer le secrétaire national » glissent deux femmes assises dans l’attente des allocutions. Le premier dirigeant du PCF profitant du littoral nordiste pour effectuer lui aussi sa rentrée politique. Un rendez-vous qui sonne comme une évidence. « Cette journée de solidarité et de détente est un moment de joie et de bonheur. C’est donc en ces temps de crise, un moment précieux ». Précisant « pour les communistes que les choses soient claires, la rentrée se fait aux côtés des travailleurs et de leurs familles ». Devant plus de 5.000 personnes, et face aux « coups portés par Nicolas Sarkozy qui souhaite redorer son image mais terni l’image de la France » Fabien Roussel appelle dans son intervention d’accueil « à ne pas perdre de temps » « sur les retraites, pour l’emploi et l’éducation ». Le jeune responsable dénonçant au passage un paradoxe en matière d’emploi « 256 000 postes ont été détruits en 2009, du jamais-vu depuis 1945 » alors que « 24% des jeunes connaissent le chômage » Dans son département, plus de 16 400 signatures ont d’ores et déjà été recueillies contre la réforme des retraites. Pétition qui sera déposée le 3 septembre prochain à la préfecture de Lille. Sur le sujet, le responsable nordiste invite dès lors « à ne pas se résigner, les débats n’ont pas encore eu lieu et le combat ne fait que commencer ».

 

les stratégies du chef de l’état

Pour Pierre Laurent, il ne « faut pas être dupe. Nicolas Sarkozy est acculé. Sa réforme (…) ne passe pas. Or, les marchés financiers, les gros actionnaires, les agences de notation, ces officines à la solde des intérêts capitalistes, frappent à sa porte pour que le commis installé à l’Elysée ne cède pas». Cependant, «  rien n’empêchera les salariés d’exiger jusqu’au bout que leur revienne le dernier mot, par la lutte ou par référendum. Le pays ne cédera pas ». En dépit des stratégies du chef de l’Etat « essayant de détourner la colère populaire sur des boucs émissaires », Pierre Laurent invite à la lucidité et la mobilisation face à la duplicité du gouvernement. Ainsi, la journée contre la « xénophobie d’Etat » du 4 septembre doit servir de « tremplin supplémentaire » pour « l’immense mobilisation » du 7 septembre. « Car l’efficacité économique et la justice sociale, est de retirer cette réforme des retraites, de s’engager dans une politique offensive de maintien et de création d’emplois du public au privé » a-t-il fait valoir.

 

« pour un pacte d’union populaire »

Promettant au nom du PCF de ne pas se résigner : « ni à la politique Sarkozy, ni à la société capitaliste et à la domination qu’elle exerce ». «Nous sommes également décidés à mettre la dynamique du Front de gauche que nous avons initié au service de la construction d’un pacte d’union populaire qui énonce clairement les réformes incontournables qu’une politique de gauche devrait mettre en oeuvre pour sortir la France et l’Europe de la crise. Notre ambition est d’ouvrir la voie à une perspective de transformation sociale alternative au pouvoir sarkozyste.»

Lionel Decottignies

Voir les commentaires

Politique

27 Août 2010, 07:08am

Publié par PCF Villepinte

Marie-George Buffet : « Pas d’issue à gauche sans dynamique populaire »

mgbMarie-George Buffet participait, hier, à un débat, à Lorient (Morbihan), sur le thème « Quel avenir à gauche ? » à l’occasion des 4es rencontres de Vent d’ouest, association pluraliste présidée par le communiste Daniel Gilles et visant à faire vivre le débat à gauche. Débattant avec Marylise Lebranchu et Jean-Yves Le Drian (PS), Guy Hascoët (Europe Écologie) et François Delapierre (PG), la députée PCF a estimé qu’un projet victorieux à gauche « ne pourrait se concevoir en dehors d’une dynamique populaire et d’une maîtrise citoyenne des enjeux et des alternatives ». Elle a donné rendez-vous à la Fête de l’Humanité pour « poursuivre » ce travail.

Voir les commentaires

Solidarité pour sauver Sakineh

27 Août 2010, 07:04am

Publié par PCF Villepinte

Il y a urgence à empêcher la lapidation de cette femme iranienne. De nombreuses personnalités, dont le directeur de l’Humanité, Patrick Le Hyaric, se joignent à la campagne internationale demandant sa libération.

 

Monde - le 26 Août 2010

Sakineh Mohammadi-Ashtiani, quarante-trois ans, mère de deux enfants, condamnée à la lapidation, attend la mort dans la prison de Tabriz, dans le nord de l’Iran. À chaque lever de soleil, Farid et Sajjad, ses enfants, ont « peur d’apprendre que leur mère est morte ». Ils vivent « depuis cinq ans avec ce cauchemar », comme ils l’ont écrit au secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Selon le rite barbare de la lapidation, inscrite précisément dans le Code pénal de la République islamique d’Iran : le condamné est « enterré jusqu’à la taille, la femme jusqu’à la poitrine, les pierres sont choisies de manière à n’être ni trop petites, ni trop grosses, à peu près la taille d’une mandarine ».

Sakineh a d’abord été jugée en mai 2006 pour «relation illicite » avec deux hommes. Elle a été condamnée à la flagellation et a reçu 99 coups de fouet. Après avoir purgé sa peine, elle a été libérée.

Quatre mois plus tard, elle a de nouveau été mise en cause par un autre tribunal. Celui-ci l’a condamnée à mort par lapidation pour « adultère commis en étant mariée » (sic). 

le mouvement de solidarité s’amplifie

La Cour suprême iranienne a confirmé la sentence en mai 2007. Sakineh n’a plus aucun recours, seule l’intensification de la campagne internationale peut obliger le régime iranien à renoncer à cette sentence d’un autre âge et déboucher sur sa libération. Depuis la mort de Jafar Kiani, lapidé durant l’été 2007, la pression de l’opinion internationale est parvenue à faire qu’aucune autre exécution de ce type n’ait lieu en Iran.

L’urgence est grande cependant, car la Cour suprême iranienne a approuvé la sentence. Le mouvement de solidarité qui s’amplifie heureusement aujourd’hui émane principalement de personnalités politiques et du monde du spectacle, en particulier des États-Unis et du Royaume-Uni. L’émouvant appel des enfants de Sakineh (voir notre encadré) à la fin du mois de juillet a relancé la campagne. Au 13 août, il avait rassemblé près d’un demi-million de signatures.

Plusieurs chefs d’État demandent la libération de la détenue. Lula Da Silva, président du Brésil, qui a opéré un rapprochement diplomatique avec la République islamique dans l’affaire du nucléaire, a notamment accordé à Sakineh le statut de réfugiée politique, et est intervenu auprès du guide de la révolution… mais sans succès.

En France, cette sentence inhumaine est dénoncée par la presse, les milieux intellectuels, associatifs et les partis politiques progressistes. Le PCF et de nombreuses organisations l’ont vigoureusement condamnée et réclament la libération de Sakineh. L’appel des enfants de Sakineh a été signé, entre autres personnalités, par Élisabeth Badinter, Juliette Binoche et… il continue de recevoir maintenant des signatures de personnes de tous horizons et de toutes opinions.

Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité et député au Parlement européen, l’un des premiers signataires de l’appel, a ainsi déclaré : « Laisser lapider Sakineh en silence, ce serait, malgré soi, laisser reculer l’humanité, la liberté pour toutes et tous. Par-delà nos opinions, empêchons le retour à l’âge de pierre et faisons savoir à ceux qui préparent ce crime que le monde les regarde et les jugera sévèrement. »

Le PCF a exprimé sa « révulsion et sa condamnation devant l’arbitraire, la violence et les tortures dont est victime cette femme que le régime cherche à exécuter ». Martine Aubry dénonce « la condamnation barbare dont elle est l’objet » et invite à une mobilisation pour l’ensemble des femmes iraniennes victimes de ce régime.

Le monde du spectacle a également largement pris part à ce mouvement de protestation et d’indignation. Isabelle Adjani s’est ainsi adressée à Sakineh : « Votre nom bat dans mon cœur, et mon cœur bat en vous écrivant », ou encore Jane Birkin, pour qui sa « mort serait insupportable ».

Carla Bruni-Sarkozy promet quant à elle dans une lettre : « Mon mari plaidera votre cause sans relâche et la France ne vous abandonnera pas. »

L’indignation provoquée en France et dans le monde par le sort cruel infligé à cette femme peut déboucher aussi sur une mobilisation des opinions publiques en faveur des démocrates et des progressistes d’Iran touchés à des degrés divers par une répression implacable.

L’APPEL DES ENFANTS DE SAKINEH

Abrahim Saravaki

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>