Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Un attentat contre la République

24 Décembre 2015, 13:36pm

Publié par PCF Villepinte

En s’attaquant au droit du sol et à la nationalité, le pouvoir exécutif vient de basculer dans le déshonneur. C’est tout l’inverse du programme présenté aux français par le candidat François Hollande.

Voir les commentaires

La fuite en avant sécuritaire

23 Décembre 2015, 20:17pm

Publié par PCF Villepinte

Après bien des atermoiements et des annonces contradictoires, le gouvernement a finalement proposé un projet de révision constitutionnelle presque identique à l’avant-projet diffusé il y a quelques jours.

L’état d’urgence serait donc constitutionnalisé ; les mesures d’exception gravées dans le marbre. Cette initiative, hypocritement présentée comme garantissant le meilleur encadrement, vise à banaliser le recours à des mesures de restriction des libertés en leur conférant un fondement constitutionnel.

Les sénatrices et les sénateurs du groupe CRC s’élèvent avec force contre une dérive sécuritaire manifeste qui, et c’est cela le vrai débat, ne répond en rien au légitime désir de sécurité.

De manière surprenante, le projet de loi constitutionnelle comprend la déchéance de la nationalité à laquelle François Hollande et le gouvernement semblaient avoir renoncé.

La constitutionnalisation des mesures exigées depuis longtemps par le Front National est source de division entre deux catégories de citoyens les nationaux et les bi-nationaux. Elle remet en cause le principe du droit du sol.

Elle porte en elle le germe de l’exclusion et du soupçon. Elle est totalement contraire non seulement aux valeurs de gauche mais surtout aux valeurs républicaines, les vraies, celles de 1789 et de 1793 où la citoyenneté et la nation n’avaient pas de frontière mais un seul fondement, le progrès, l’égalité entre les hommes.

François Hollande, Manuel Valls et le gouvernement font fausse route. Ils empruntent un mauvais chemin, celui du revirement et du repli alors que la lutte contre DAESH exige une République exemplaire, solidaire et fière de ses valeurs.

Paris, le 23 décembre 2015    Sénat Groupe Communiste, Républicain et Citoyen.

Voir les commentaires

L’année 2015 restera dans l’histoire comme celle de l’amertume.

18 Décembre 2015, 16:18pm

Publié par PCF Villepinte

 

 

 À la jointure du temps perdu et de la remise à jour, inutile d’aller voir Star Wars –encore que– pour s’inventer une mythologie à la date de péremption inconnue. Vous le constatez chaque jour: le côté obscur de la force n’épargne pas la France. Le bloc-noteur ne parle pas là de cinéma, mais bien de l’état de notre pays, quelques jours avant la fin de 2015, qui restera une année marquée par le deuil, des attentats de janvier et novembre à la situation dramatique de la démocratie représentative, sans parler de l’impasse économique, sociale et politique dans laquelle nous ont plongés les années de choix libéraux de Nicoléon, ­rehaussés par les stratégies mortifères de Normal Ier et de son premier sinistre, qui, parfois, sont même allés plus loin que la droite dans la voie libéralo-macroniste, jusqu’à s’attaquer au Code du travail. Pourquoi sommes-nous tombés si bas? L’heure des bilans se propose à nous, confusément, malgré nous pour ainsi dire, en une époque maudite où le clivage gauche/droite mériterait une réactivation d’autant plus essentielle que cette indifférenciation conduit au pire imaginable. Regardons la triste réalité: chacun s’amuse de ce clivage entre la gauche et la droite, mais voyez-vous des différences fondamentales sur les questions économiques et sociales? Face à ce marasme hypertragique pour la République elle-même, la gauche, entendez la vraie gauche, va devoir fournir au plus vite un autre récit national et universel. Ceux qui peuvent encore l’écrire ne sont pas le problème, mais la solution…. J E DUCOIN

 

 

 

 

Voir les commentaires

AUX BOUFFONS ...d'hier et d'aujourd'hui

18 Décembre 2015, 16:10pm

Publié par PCF Villepinte

Voir les commentaires

Pierre Laurent interpelle le gouvernement

16 Décembre 2015, 17:24pm

Publié par PCF Villepinte

Pierre Laurent interpelle le gouvernement

 

Au-delà des mots, que comptez-vous concrètement changer dans la politique gouvernementale ?

mercredi 16 décembre 2015

 

 

Pierre Laurent sénateur CRC interpelle le gouvernement lors des questions d’actualité au Sénat le 15 décembre 2015 :

Depuis le 13 décembre au soir, un constat s’impose : le niveau de défiance et de colère des Français est inégalé. Cette colère mêle l’exaspération devant la trahison des engagements pris et l’épuisement face aux politiques d’austérité et de chômage menées par les gouvernements successifs depuis 10 ans et par les vôtres depuis 2012.

Le sursis républicain du deuxième tour ne doit en aucun cas faire oublier la signification profonde du scrutin et le danger qui menace si une nouvelle fois il n’était pas tenu compte de l’alarme lancée par le pays.

Vous avez déclaré, dimanche, vouloir apporter « la preuve que la politique ne reprend pas comme avant ». Jean Christophe Cambadélis, le Premier Secrétaire du PS, a dit à l’adresse de votre gouvernement, « on ne peut plus continuer comme cela ».

Ma question est donc simple : au-delà de ces mots que comptez-vous concrètement changer dans la politique gouvernementale ? Je dis bien concrètement, car de nouvelles paroles trahies ou sans effet seraient désastreuses.

Êtes-vous prêt à relancer les services publics en desserrant l’étau de l’austérité ?

Êtes-vous prêt à vous attaquer enfin aux intérêts financiers des actionnaires en réorientant par exemple les 40 milliards du CICE pour l’emploi ?

Êtes-vous prêt à relever significativement le taux horaire du SMIC ?

Changer de trajectoire est possible. Ne croyez-vous pas que l’état d’urgence social et démocratique nécessite la mobilisation de tous les moyens financiers nécessaires à un nouveau pacte national de solidarité et d’espoir en rupture avec les priorités aujourd’hui données à l’austérité et à la compétitivité financière du capital ?

Réponse de Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement . - Il y a eu dimanche un sursaut républicain, pour faire obstacle à l’extrême droite : si des régions avaient été gouvernées par elle, les habitants, l’image de la France en auraient profondément pâti. Chacun doit être à la hauteur. Nous n’oublions pas non plus les leçons du premier tour.

Les mesures déjà prises n’ont pas encore produit tous leurs effets. Nous ne changerons pas de politique économique, mais nous irons plus loin et plus fort sur l’emploi, la formation, l’apprentissage.

Surtout, les uns et les autres, nous devons nous remettre en question. À la lecture des résultats du premier tour, vous savez sans doute ce qu’il convient de faire, monsieur Laurent.

 

 

Voir les commentaires

Conférence sur le Climat

14 Décembre 2015, 10:54am

Publié par PCF Villepinte

Conférence sur le Climat

COP 21 :

« Tout est inscrit, mais tout reste à faire » (Pierre Laurent).

L'accord de Paris sur le climat a finalement été adopté par les 195 délégations réunies au Bourget hier malgré quelques doutes qui se sont exprimés. Toutefois sa dimension universelle marque une étape importante cinq ans après l'échec de Copenhague auquel je participai également.

Sur les principes tout est inscrit : limiter à 2°C voire 1,5°C, si possible, la hausse de la température planètaire comme l'exigeaient les pays les plus vulnérables ; les 100 milliards de dollars, par an, d'ici 2020, dédiés aux mesures d'adaptation des pays en développement ; la clause de revoyure afin de rehausser régulièrement le niveau d'engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre comme financiers…

Pourtant tout reste à réaliser. On le sait les engagements actuels des pays sont plus proches des 3°C ce qui rendrait notre monde invivable ; la concrétisation des 100 milliards de dollars reste à être confirmé, la structuration du Fonds vert reste flou (dons, prêts subventions…) comme les modalités de sa répartition entre pays.

Enfin si la nature de cet accord favorise l'engagement politique de chaque nation, il est très loin d'être juridiquement contraignant comme le revendiquait les peuples en décrétant l'état d'urgence climatique. Bien des étapes restent donc à franchir. La première d'entre elle sera la ratification de l'accord par chaque pays après l'avoir traduit dans leur droit national.

La vigilance s'impose donc et c'est pour cette raison que j'ai participé hier après midi avec la société civile au rassemblement du Champs de Mars pour dire « Nous aurons le dernier mot ! ».

L'essentiel maintenant est d'engager la transition écologique et sociale vers une société sobre en carbone afin d'atteindre les objectifs de la COP 21 et de réduire les inégalités de développement dans le monde. Cette ambition commande que l'on sorte des politiques d'austérité en France et en Europe et un autre partage des richesses à l'échelle du monde.

Les propositions que nous avons formulées depuis des mois restent d'actualité. Nous voulons donner de la force au développement humain durable mondial qui, selon moi, ne peut voir le jour dans le cadre de l'économie libérale mondialisée. Nous continuerons donc à les faire vivre dans le débat politique en lien avec toutes les forces progressistes disponibles.

Nous continuerons également d'agir en constante recherche de convergence avec les citoyennes et les citoyens ici, en Europe et dans le monde. Nous serons présents au côté des acteurs de la Coalition Climat 21, tout au long de l'année 2016, dans la perspective de la COP 22 à Marrakech au Maroc et du Forum Social Mondial à Quebec.

Voir les commentaires

ARAC

8 Décembre 2015, 23:09pm

Publié par PCF Villepinte

ARAC

LE 13 DECEMBRE 2015, VOTEZ !

Les résultats des élections régionales montrent à quel point les inégalités, le chômage, les peurs, la détresse et souvent la colère ont provoqué le rejet de la politique menée depuis 30 ans par les gouvernements successifs.

Cette politique a placé la France dans une réalité sociale et politique extrêmement grave.

S’estimant abandonnés par l’Etat français qui ne leur offre aucune perspective, 50 % des Français ont fait le choix de ne pas voter. D’autres, pour exprimer leurs souffrances et leur colère, et certains espérant voir s’appliquer une autre politique favorable à leurs besoins, ont voté Front National.

Ce parti qui pourtant ne porte aucune réponse aux problèmes économiques et sociaux, ce parti qui accentuera les divisions et les inégalités.

Cette colère est justifiée, les inégalités provoquent l’inquiétude de la majorité du peuple pour son avenir, son travail, l’éducation et la santé de ses enfants.

Ce n’est pas la Nation républicaine que nous avons reçue en héritage de nos ainés, une Nation égalitaire, humaine et juste.

L’ARAC remet en cause la mondialisation, la réorganisation économique et politique, au seul service des multinationales à l’échelle de la planète.

Seules des Nations souveraines peuvent décider de construire une Europe répondant aux besoins sociaux et économiques des peuples.

Ne laissons personne décider à notre place de la société dans laquelle nous voulons vivre.

Ne pas voter, c’est abandonner notre responsabilité de citoyenne et de citoyen et faire grandir le rang de l’extrême droite.

L’Histoire nous a prouvé en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Portugal, en Grèce, au Chili et ailleurs que l’extrême droite au pouvoir n’a apporté que restriction des libertés, d’Hitler à Franco, de Mussolini, de Salazar aux colonels grecs, les démocrates, les républicains, les progressistes ont toujours été pourchassés, punis, arrêtés et assassinés.

L’ARAC vous appelle à ne laisser personne décider de l’avenir de la France à sa place, dans l’intérêt de tous et de chacun, de nos enfants et de nos familles dans un monde en paix.

Par votre vote, marquez votre volonté de reconstruire ce qui fait l’originalité de la France dans le monde, de redonner vie aux devises de la République qui reposent sur la laïcité, la liberté, l’égalité et la fraternité.

Alors votez et faites voter le 13 décembre contre le FN, ce parti xénophobe, raciste et fasciste, c’est décider de continuer l’action pour donner du sens aux valeurs de la République et les partager.

Villejuif, le 8 décembre 2015

2 Place du Méridien- 94807 Villejuif cedex — Tél. 01 42 11 11 11 -Fax. 01 42 11 11 10 — arac.nationale@orange.fr —

Voir les commentaires

Régionales

8 Décembre 2015, 16:58pm

Publié par PCF Villepinte

L’Humanité du 8 décembre 2015

Île-de-France : accord de fusion des listes de gauche et des écologistes

mardi 8 décembre 2015

 

 

Claude Bartolone (PS), Emmanuelle Cosse (EELV) et Pierre Laurent (Front de gauche) ont annoncé le 7 décembre 2015, la fusion de leurs listes en Ile-de-France, un accord fait sur "une base politique et programmatique", dont le candidat socialiste sera la tête de liste régionale.

"Dimanche (prochain) se jouera une partie de l’identité francilienne", a déclaré M. Bartolone lors d’une conférence de presse à son QG de campagne, "celle que nous incarnons avec Emmanuelle Cosse, avec Pierre Laurent, avec toute la gauche, socialistes, radicaux et citoyens, communistes et écologistes, c’est une Ile-de-France humaine, progressiste et écologique". "Avec un total de 40% au premier tour, les listes que nous représentons sont en position de gagner dimanche. (...) Chaque voix comptera au second tour", a souligné le président de l’Assemblée nationale, réitérant son appel aux abstentionnistes "devant la poussée de l’extrême droite".

Pour Pierre Laurent, "il s’agit d’additionner l’énergie de nos trois listes avec leur culture propre pour battre la droite de Valérie Pécresse et le danger d’une pression accrue du Front national". Compte tenu des résultats du FN, arrivé en tête au niveau national, "une victoire de notre liste de rassemblement nous ouvrirait un chemin profitable pour le pays entier", a souligné le secrétaire national du PCF.

Emmanuelle Cosse a elle aussi souligné un "travail de négociations", qui a duré toute la nuit, "où chacun a respecté les autres" pour arriver à cet accord afin de mener "une bataille simple : gagner pour une région qui s’occupera de ses habitants, de leur santé, de leur logement, des emplois dans les filières vertes". L’accord programmatique, un document de six pages abordant les services publics, la sécurité, l’emploi, la culture, l’égalité pour tous et l’écologie, a été assorti d’une réorganisation des listes.

Les écologistes obtiennent 24 places éligibles en cas de victoire et la tête de liste dans le Val d’Oise avec Pierre Serne, actuel vice-président de la région en charge des transports et qui menait jusqu’à présent la liste dans le Val-de-Marne.

Le Front de gauche a eu 20 places et mènera la liste du Val-de-Marne avec Fabien Guillaud-Bataille, et Julien Dray (PS) passe donc en 3e position. Emmanuelle Cosse se place en 3e position sur la liste parisienne menée par Marie-Pierre de la Gontrie (PS), et elle sera suivie d’Eric Coquerel (PG) en 4e position. Pierre Laurent y figurera en toute fin de liste pour la "pousser". Clémentine Autain (Ensemble) sera 2e sur la liste de Seine-Saint-Denis menée par Claude Bartolone, tandis que Mohamed Mechmache (AC le feu) sera en 5e position.

Source : l’Humanité du 8 décembre 2015

Voir les commentaires

UN JOUR POURTANT, UN JOUR VIENDRA

7 Décembre 2015, 16:17pm

Publié par PCF Villepinte

Voir les commentaires

Elections Régionales

4 Décembre 2015, 12:22pm

Publié par PCF Villepinte

Réunion publique aux Espaces V, Roger Lefort.

Réunion publique aux Espaces V, Roger Lefort.

#Villepinte Nous sommes le fil à plomb, le repère de ceux qui veulent reconstruire l'espérance!

 

#Villepinte nous vivons avec un pouvoir qui s'en prend à la démocratie! Croyez vous que les 317 militants arrêtés étaient dangereux?

 

villepinte nos moyens financiers? Taxe de 1% sur 571mds qui dorment ds les banques, et sur logements vacants 1/2

Voir les commentaires

1 2 > >>