Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

« L’Etat et la SNCF décident de faire payer aux usagers le financement du système ferroviaire »

31 Août 2011, 08:16am

Publié par PCF Villepinte

 

Communiqué de la fédération CGT des Cheminots.

Votre avis nous intéresse

Votre avis nous intéresse !

LIBERTE TARIFAIRE ?

 

 

 

  

Par la publication d’un décret le 31 Juillet 2011 modifiant le cahier des charges de la SNCF, l’Etat répond au souhait de la direction de la SNCF qui demandait une plus grande liberté tarifaire

Les motifs essentiels évoqués pour justifier cette modification sont :

 

 

 

 

La perspective d’ouverture à la concurrence.

 

 

Comme en 1994, date où la tarification de base uniforme a été abandonnée, la SNCF et l’Etat s’appuient sur cet argument pour modifier en profondeur le cahier des charges de l’entreprise publique SNCF. Cette nouvelle politique tarifaire tourne le dos au concept de transport populaire et accessible à tous.

 

 

 

 

L’augmentation des charges externes dont essentiellement les péages.

         

 

  

Pour la CGT c’est la raison essentielle de la modification tarifaire proposée. Le système ferroviaire est englué dans une spirale du déclin depuis sa séparation en deux entreprises publiques SNCF et RFF. Face à un financement inadéquat et le poids d’une dette énorme, RFF ne cesse d’augmenter les péages pour améliorer ses comptes.

Pour la CGT, en publiant ce décret, l’Etat ne répond pas à la question de fond du système ferroviaire…son financement. Aujourd’hui, celui-ci n’est pas assuré et ce n’est pas cette « nouvelle liberté tarifaire » qui réglera ce problème. Tant que l’on ne financera et désendettera pas le système ferroviaire, tant que son organisation ne sera pas modifiée, tant que l’Etat n’acceptera pas de voir que la création de RFF pose plus de problèmes qu’elle n’en a réglés…on ne résoudra pas durablement la situation. 2

De plus, cette libéralisation tarifaire va certainement rendre moins accessible le train dans notre pays et le « remède » peut se transformer en « virus ». En visant une augmentation des recettes portée essentiellement par l’augmentation des tarifs plutôt que par une augmentation des voyageurs transportés, la Direction SNCF ouvre la porte à une baisse de la fréquentation et une baisse des recettes.

De plus, contrairement aux annonces de la SNCF, cette réforme ne va pas simplifier la lisibilité de la gamme tarifaire pour les usagers puisque nous allons passer à une tarification évolutive en fonction du taux du remplissage du train et donc beaucoup moins compréhensible pour les usagers, y compris pour ceux qui utilisent internet

Pour la CGT, cette modification tarifaire imposée par ce Gouvernement libéral et réclamée par la Direction de la SNCF représente un élément supplémentaire de remise en cause du service public.

L’Etat et la direction de la SNCF doivent revenir à une politique tarifaire juste et équitable sur tout le territoire, basée sur la tarification kilométrique, qui favorise les déplacements dans le respect des valeurs du service public notamment celle d’égalité de traitement.

 

 

Montreuil, le 30 août 2011

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

DSK: "On ne pouvait me trouver meilleur successeur"

30 Août 2011, 22:15pm

Publié par PCF Villepinte

Politique - le 30 Août 2011
Mots clés : Affaire DSK,
 

Il a fait ses adieux hier au FMI et s'est félicité de sa succession : la très libérale Christine Lagarde. Au même moment, Michel Rocard estimait que Dominique Strauss-Kahn était atteint « d’une maladie mentale » et qu’il avait des « difficultés à maîtriser ses pulsions ».

Avant de quitter les Etats-Unis, DSK est passé par le FMI présenter ses excuses. Un peu bête de foire, de nombreux salariés ont voulu se faire prendre en photo avec l'ancien patron de l'institution. Mais surtout, il a félicité Christine Lagarde pour ses mesures et a jugé qu'on ne pouvait lui "trouver meilleur successeur", précisant et "pas uniquement parce qu'elle est Française".

Son retour en France n’arrange pas les histoires des socialistes. Si les enquêtes d’opinion montrent que les Français ne veulent plus voir l’ancien patron du FMI en course dans la primaire socialiste, son positionnement dans la campagne présidentielle et dans l’éventuelle majorité reste posé. 

Lundi soir Michel Rocard a condamné en termes particulièrement vifs le comportement de DSK. "Cet homme a visiblement une maladie mentale, avec des difficultés à maîtriser ses pulsions. Il est hors du coup. C'est dommage, il avait un vrai talent, c'est vrai", a-t-il dit. Les socialistes sont partagés sur cette réaction. L'ancien ministre de la Culture et de l'Education, Jack Lang a vivement répliqué sur LCI. "Michel Rocard a quelques difficultés aussi à maîtriser ses pulsions. Quand on est comme ça en public, sur des questions privées, on s'impose un minimum de retenue", a-t-il dit. Le maire de Paris Bertrand Delanoë n'a en revanche pas souhaité commenter les propos de Michel Rocard et a exprimé son respect à l'égard de l'ancien directeur général du Fonds monétaire international. "Je veux surtout être dans le respect de l'épreuve qu'il a subie et de la liberté pour lui de construire sa vie comme il l'entend", a-t-il dit. Le retour en France de DSK ne s’annonce pas si paisible entre les polémiques et l’enquête ouverture pour abus sexuel, par Tristane Banon. 

  • À lire également: 

Le parti socialiste, toujours orphelin de DSK?

Strauss-Kahn: le juge abandonne les poursuites

Justine Cohendet

Voir les commentaires

Hausse du chômage ? Arrêtez de faire des enfants !

30 Août 2011, 22:10pm

Publié par PCF Villepinte

Politique - le 30 Août 2011
Mots clés : chômage,

 

C’est en tout cas ce qu’a expliqué Frédéric Lefèbvre, commentant les désastreux chiffres du chômage. Les Français feraient trop d’enfants pour le marché de l’emploi.

Le secrétaire d'État chargé du commerce montre une nouvelle fois sa grande compréhension des problèmes économiques et sociaux. C’était à Châlons-en-Champagne, lors de l’inauguration de la foire de la ville. Il y déclara : «Pourquoi est-ce que c'est si difficile pour la France de faire baisser le chômage ? Il faut dire la réalité. Parce qu'on a un taux de natalité beaucoup plus important que beaucoup d'autres pays. Parce qu'on a beaucoup de Françaises et de Français qui rentrent sur le marché du travail. Alors que l'Allemagne, par exemple, a un taux de natalité qui s'est effondré ».

Une sortie qui rappelle un autre moment mémorable, lorsque ce même Frédéric Lefèbvre tentait d’expliquer, au plus bas la popularité de Nicolas Sarkozy, la perte de dizaines de milliers d’adhérents de l’UMP par… des décès.

La vidéo commence à faire le tour du Net :

 

La dernière initiative de Frédéric Lefebvre :
Le panier alibi du sieur Lefebvre
Le billet de Maurice Ulrich à ce propos

Voir les commentaires

Manifestation à Madrid contre la règle d’or

30 Août 2011, 22:07pm

Publié par PCF Villepinte

Monde - le 30 Août 2011

 

Mots clés : espagne, Crise financière,

 

 

Les députés espagnols ont voté ce mardi en la procédure d'urgence permettant d'inscrire la "règle d'or" dans la constitution. Devant le parlement, des indignés s’étaient rassemblés pour protester. Et ce avant la grande journée de mobilisation syndicale, le 6 septembre prochain. 

"Cette crise, c'est nous qui la payons", "Non au changement de Constitution, non au diktat des marchés", ou encore "Ils ne nous représentent pas". Voilà les mots d’ordres qui étaient scandés par la grosse centaine d’indignés à l’adresse des députés devant le parlement, au centre de Madrid. Une voix qu’il faut entendre, au milieu du concert de « soulagement » exprimé par l’Europe et les agences de notations…
Au même moment, dans le parlement, les députés votaient à une écrasante majorité (319 voix pour et 17 contre, après l'accord noué entre le Parti socialiste au pouvoir et le Parti populaire de droite) la procédure d'urgence permettant l’inscription de la règle d’or dans la constitution espagnole. Et pourtant cette réforme, que le gouvernement veut faire passer en urgence et en force, a été vivement critiquée dans les rangs même du parti socialiste au pouvoir. Il faudrait que les opposants fédèrent au moins 10 % des députés ou sénateurs pour espérer obtenir un référendum.

Les indignés ont réagit vite, ils étaient déjà plusieurs milliers à manifester dimanche dans l'ensemble de l'Espagne. Et ce avant les deux principaux syndicats, CCOO et UGT, qui ont eux appelé à une "grande manifestation" le 6 septembre à Madrid contre le projet, ainsi qu'à des rassemblements dans plusieurs villes mercredi et jeudi.

 

Voir les commentaires

"L'Aïd-el-Fitr sera forte en humanité, en partage et en espérance"

30 Août 2011, 22:03pm

Publié par PCF Villepinte

Au nom du Parti communiste, je voudrais souhaiter aux musulmans de notre pays une belle fête de l'Aïd-el-Fitr, forte en humanité, en partage et en espérance, qui fait tant défaut en cette période de crise qui frappe gravement les hommes et les femmes ici comme ailleurs. Chaque année, c'est un grand moment de fraternité et de solidarité, que nous prenons comme un encouragement à construire tous ensemble un monde plus juste et plus humain. A travers cette image chaleureuse, c'est aussi une réponse cinglante qui est apportée au gouvernement qui rivalise avec l'extrême droite et son projet haineux pour stigmatiser les musulmans. A tous les hommes et les femmes, bon Aïd-el-Fitr.
 
 Pierre Dharréville, en charge des relations avec les croyants au PCF
 

le 30 août 2011

Voir les commentaires

Seuil de pauvreté: « le gouvernement, coupable de non assistance à personne en danger »

30 Août 2011, 22:00pm

Publié par PCF Villepinte

 Seuil de pauvreté: « le gouvernement, coupable de non assistance à personne en danger »
 Selon l'INSEE, la crise touche de plein fouet les plus modestes. Ils étaient 8,2 millions en 2009 à vivre en-dessous du seuil de pauvreté contre 7,8 millions l'année précédente, soit une augmentation de plus de 5% en un an. Cette paupérisation généralisée ressentie par tous les acteurs de terrain est confirmée par les bilans chiffrés. 13,5% des Français luttent chaque jour pour leur survie dans des conditions indignes d'une économie pourtant au 5ème rang mondial.

Cette situation n'est pas une fatalité. Dans le même temps, la droite au gouvernement depuis 2002 a multiplié les cadeaux aux plus riches et s'est acharné sur les plus fragiles en se faisant une spécialité de la chasse aux pauvres souvent accusés de tous les maux.

Travail non-rémunéré pour les chômeurs, accusations récurrentes de fraude aux ASSEDIC, menaces sur le versement des allocations familiales en cas d'absentéisme scolaire, réduction drastique des moyens du SAMU social, etc. les exemples sont légion d'une politique dangereuse pour les plus pauvres et complaisante pour les plus riches. En réalité, ce gouvernement est coupable de non assistance à personne en danger.

 

Voir les commentaires

Fête de l'Humanité sur Facebook

29 Août 2011, 18:29pm

Publié par PCF Villepinte


Voici le programme musical de la Fête: Joan Baez,Yannick Noah, Sum 41, Bernard Lavilliers, The Ting Tings,  Gaëtan Roussel, Patrice, Nolwenn Leroy, Soprano, Les Percussions de Radio France, Fat Freddy's Drop,  Souad Massi sur la Grande Scène. No one is innocent, Cyril Mokaiesh, HK et les Saltimbanks, Dick Annegarn et la Compagnie Pietragalla sur la scène Zebrock. Christophe Alévêque à l'Agora de l'Humanité.


Patrick Le Hyaric :  "La Fête de l’humain d’abord, avant l’argent roi"

 

Une Fête à vivre et à rêver             

  Par Patrick Le Hyaric, 
directeur de l’Humanité 


Le puissant souffle d’indignation et de colère, la force des espoirs et des désirs d’émancipation de la jeunesse et des travailleurs du monde parcourront les allées, les débats, les spectacles de la Fête de l’Humanité, le 16, 17 et 18 septembre prochain. Lieu de rassemblement populaire à nul autre pareil, elle sera la caisse...  La suite

 

 

Le grand retour de Joan Baez à la Fête de l’Humanité

Samedi 17 septembre, on célébrera les quarante ans du premier concert de Joan à La Courneuve. 
L’amazone pacifiste réinvestira la grande scène. Suite

Yannick Noah ou le rêve d’un monde plus fraternel

 

Dimanche 18 septembre, il conclura l’après-midi les trois jours de concerts de la grande scène de la Fête de l’Humanité. Un spectacle très attendu, neuf ans après sa première venue, en 2002, à La Courneuve sur le même plateau. Le rastaman y avait donné un concert aux sonorités « jam

africa » devant unimmense parterre conquis par l’énergie et la générosité du chanteur. La suite

Patrice, des racines afro à l’enchantement du funk

Artiste aux multiples facettes, Patrice vient envoûter la Grande Scène le samedi 17 septembre pour un concert placé sous le signe du rêve.

Tel un alchimiste, Patrice transfigure son univers en une aventure musicale envoûtante et ineffable. Il transpose ses songes et pose sur des textes rêveurs et inspirés ses idées emplies d’utopies. Fébrile, sensible et apaisant, son chant doux et voluptueux charme et captive tout mélomane qui tend une oreille attentive. Magnétique, il sera sur la Grande Scène le samedi 17 septembre pour vous enchanter et vous transporter sur une planète où merveilleux et musicalité ne font qu’un. Laissez-vous guider.

Dimanche 18 septembre, la Grande Scène accueillera la chanteuse. Son album « Bretonne » en a séduit plus 
d’un, le charme devrait opérer sur le public.

La force de Nolwenn Leroy réside dans le fait qu’elle a su faire oublier ses débuts en télé-réalité pour s’imposer comme une artiste à part entière dans le paysage français de la chanson. Fille du footballeur professionnel Jean-Luc Le Magueresse, la chanteuse est née en 1982 dans le Finistère. Elle habite peu de temps en Bretagne, même si elle reste très attachée à ses racines avec lesquelles elle renoue dans son dernier album.

HK : « Ça n’est certainement pas le moment de lâcher »

 

«On lâche rien » est son leitmotiv. Citoyen du monde à l’énergie contagieuse, HK 
et les Saltimbanks 
sera sur la scène Zebrock de la Fête de l'Humanité. Interview. Le ch’ti minot de Roubaix est devenu grand. La suite

Bernard Lavilliers, chanteur, poète et plus si affinités

Le chanteur, voyageur, aventurier est 
de retour sur la Grande Scène de la Fête de l'Humanité pour chanter 
les Causes perdues sur 
des musiques tropicales, 
le samedi 17 septembre. La suite

 

Souad Massi, un véritable hymne à la liberté et à l’espoir

L’artiste algérienne Souad Massi nous donne rendez-vous sur la grande scène de la Fête, le samedi 17 septembre, pour un concert placé sous le signe de la mixité et de la tolérance.

Sa musique est un pont entre les cultures. Et il y a fort à parier qu’un vent de liberté et d’espoir soufflera sur la grande scène grâce à Souad Massi dont les musiques voyageuses résonneront à la Fête, samedi 17 septembre. La suite


Les No One is Innocent 
nous refont une scène !


 Le groupe nous donne rendez-vous le samedi 17 septembre sur la scène Zebrock de la Fête de l'Humanité pour un concert détonant autour de son nouvel album, Drugstore. Figure emblématique du rock français depuis plus de quinze ans, No One is Innocent n’a toujours pas déposé les armes. Redoutable...

>> Les bonnes raisons de venir par Danakil, HK et les autres 

 >> Le programme musical de la Fête de l'Humanité 2011

Voir les commentaires

À Marseille Aubry se déclare "présidente de la sécurité" et défie Guéant

29 Août 2011, 18:20pm

Publié par PCF Villepinte

Politique - le 29 Août 2011

 

Mots clés : sécurité, Marseille,

 

 

Alors que Claude Géant est en déplacement ce lundi dans la cité phocéenne pour installer le nouveau préfet, la candidate à la primaire socialiste, Martine Aubry, est venue défier le ministre de l’Intérieur sur l'échec de la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy. 

Claude Guéant était lundi matin à Marseille pour installer le nouveau préfet délégué à la sécurité et à la défense, Alain Gardère, proche de Nicolas Sarkozy. Alors que le ministre pointe la nécessité d’innover sur le plan stratégique et méthodologique, l’opposition condamne les changements à répétition de préfets. Profitant de cette visite ministérielle, Martine Aubry a décidé de venir elle aussi lundi dans la cité phocéenne pour "défier" le ministre et dresser un constat d'échec de la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy. À son arrivée, elle a assuré vouloir être "la présidente de la sécurité". "La politique de sécurité de Nicolas Sarkozy a été un fiasco (...). Le temps de l'agitation et de la communication, c'est terminé", a-t-elle déclaré en ouverture d'une conférence de presse.

Martine Aubry a accusé Nicolas Sarkozy d’avoir "utilisé l’insécurité tout au long de son mandat", condamnant "cette politique de communication et du coup d'éclat permanent". "On ne règle pas les problèmes de sécurité en faisant valser les préfets". Pour elle, "les échecs, le fiasco sont là et il va falloir tout reprendre à zéro en 2012: la droite a baissé les bras à Marseille comme ailleurs". La politique de l’ancien ministre de l’Intérieur et Président a été virulemment critiquée par Martine Aubry, jugeant que Sarkozy n’avait fait qu’aggraver la situation. "Il y a eu 3000 vols avec violences à Marseille au 1er trimestre - 25 par jour rendez-vous compte ! - Cinquante assassinats en deux ans. Je vois M. Guéant dire qu'il va stopper l'inacceptable. Quel est l'inacceptable aujourd'hui ? C'est la politique du président de la République, qui a été ministre de l'Intérieur !"

Et pour régler ces problèmes, Martine Aubry se présente en Présidente de la Sécurité. Original comme thème de campagne. Parmi ses propositions, elle propose de "rétablir les 10.700 policiers et gendarmes perdus" en France depuis 2007, et de réorganiser les forces de l'ordre en fixant des priorités, notamment "mettre le paquet dans des zones de sécurité". La candidate à la primaire socialiste réclame aussi "une loi pour rendre plus lourdes les sanctions" contre les détenteurs d'armes. "En novembre 2010 et en mai 2011, alors que dans les deux cas un adolescent avait été tué, il y a eu des promesses. M. Hortefeux a promis 2 compagnies de CRS supplémentaires. Elles sont arrivées en novembre et reparties en janvier. M. Guéant a dit 135 policiers supplémentaires, où sont-ils ? En tout cas pas près de la population", a-t-elle encore dit.

François Hollande a quant à lui jugé "utile" et "nécessaire" l’intervention de Martine Aubry à Marseille. Ainsi comme à chaque veille d’élection, la grande et virulente question sécuritaire pointe son nez.

  • À lire également:

Marseille: un soldat de Guéant nommé préfet 

Préfet à Marseille : « la valse des fonctionnaires en dit long sur l'échec total du gouvernement »

PS: dernier jour à la Rochelle et véritable coup d'envoi des primaires

Justine Cohendet

Voir les commentaires

Greenpeace et son « Stress Test » sondent les candidats sur le nucléaire

29 Août 2011, 18:18pm

Publié par PCF Villepinte

 

Politique - le 29 Août 2011

 

 

 

À huit mois des élections, Greenpeace lance le « Stress Test des candidats à la présidentielles ». L’objectif de ce baromètre est de classer et d’interpeller les candidats déclarés ou potentiels, sur le devenir du nucléaire et des énergies alternatives.

L'organisation écologiste rend public lundi les résultats provisoires d'un "stress test" auquel elle a soumis 17 responsables politiques, du président sortant Nicolas Sarkozy au candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, en passant par Frédéric Nihous, Dominique de Villepin ou Jean-Louis Borloo. La présidente du Front national, Marine Le Pen, n'a pas été sollicitée. Le baromètre classe les politiques, en 3 catégories, sur une échelle ascendante "rétrogrades-attentistes-engagés" à partir des propositions, interventions et points de vue des personnalités concernées. Les candidats qui n'ont pas apporté de réponses, sont classées, dans l'attente de leur réaction, dans la catégorie des "rétrogrades", précise l'organisation sur son site internet.

Au nombre des "engagés", Greenpeace plébiscite Eva Joly, candidate écologiste à la présidentielle, Philippe Poutou pour le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et Martine Aubry. L’organisation regrette qu'elle soit la seule à faire partie du groupe des « engagés » au PS. D’après son test la majorité des candidats à la primaire d'investiture socialiste appartiennent au "groupe des attentistes". "François Hollande, Ségolène Royal et les autres candidats socialistes se refusent encore à faire un choix clair en faveur d'un autre modèle énergétique", écrit Greenpeace.

Le nucléaire représente aujourd'hui en France 74% de la production d'électricité. François Hollande, favori des sondages pour la primaire socialiste, propose de réduire la part du nucléaire à 50% d'ici 2025. Martine Aubry est favorable à une sortie "à terme", mais ne donne pas d'échéance. Ségolène Royal propose pour sa part de sortir du nucléaire en "quarante ans".

Dans le groupe des « rétogrades » ont retrouve notamment François Bayrou et l'artisan du Grenelle de l'environnement Jean-Louis Borloo, qui n'ont pas répondu à Greenpeace. On y trouve aussi Nicolas Sarkozy qui écarte une sortie du nucléaire pour le moment.

À lire également: 

Le débat sur la sureté nucléaire en France doit se faire en associant les salariés (CGT)

Greenpeace lave le linge sale en famille

Justine Cohendet

Voir les commentaires

L'université d'été du PCF vue par "Plus belles les luttes"

29 Août 2011, 18:14pm

Publié par PCF Villepinte

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>