Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Pierre Laurent interpelle le gouvernement

16 Décembre 2015, 17:24pm

Publié par PCF Villepinte

Pierre Laurent interpelle le gouvernement

 

Au-delà des mots, que comptez-vous concrètement changer dans la politique gouvernementale ?

mercredi 16 décembre 2015

 

 

Pierre Laurent sénateur CRC interpelle le gouvernement lors des questions d’actualité au Sénat le 15 décembre 2015 :

Depuis le 13 décembre au soir, un constat s’impose : le niveau de défiance et de colère des Français est inégalé. Cette colère mêle l’exaspération devant la trahison des engagements pris et l’épuisement face aux politiques d’austérité et de chômage menées par les gouvernements successifs depuis 10 ans et par les vôtres depuis 2012.

Le sursis républicain du deuxième tour ne doit en aucun cas faire oublier la signification profonde du scrutin et le danger qui menace si une nouvelle fois il n’était pas tenu compte de l’alarme lancée par le pays.

Vous avez déclaré, dimanche, vouloir apporter « la preuve que la politique ne reprend pas comme avant ». Jean Christophe Cambadélis, le Premier Secrétaire du PS, a dit à l’adresse de votre gouvernement, « on ne peut plus continuer comme cela ».

Ma question est donc simple : au-delà de ces mots que comptez-vous concrètement changer dans la politique gouvernementale ? Je dis bien concrètement, car de nouvelles paroles trahies ou sans effet seraient désastreuses.

Êtes-vous prêt à relancer les services publics en desserrant l’étau de l’austérité ?

Êtes-vous prêt à vous attaquer enfin aux intérêts financiers des actionnaires en réorientant par exemple les 40 milliards du CICE pour l’emploi ?

Êtes-vous prêt à relever significativement le taux horaire du SMIC ?

Changer de trajectoire est possible. Ne croyez-vous pas que l’état d’urgence social et démocratique nécessite la mobilisation de tous les moyens financiers nécessaires à un nouveau pacte national de solidarité et d’espoir en rupture avec les priorités aujourd’hui données à l’austérité et à la compétitivité financière du capital ?

Réponse de Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement . - Il y a eu dimanche un sursaut républicain, pour faire obstacle à l’extrême droite : si des régions avaient été gouvernées par elle, les habitants, l’image de la France en auraient profondément pâti. Chacun doit être à la hauteur. Nous n’oublions pas non plus les leçons du premier tour.

Les mesures déjà prises n’ont pas encore produit tous leurs effets. Nous ne changerons pas de politique économique, mais nous irons plus loin et plus fort sur l’emploi, la formation, l’apprentissage.

Surtout, les uns et les autres, nous devons nous remettre en question. À la lecture des résultats du premier tour, vous savez sans doute ce qu’il convient de faire, monsieur Laurent.

 

 

Commenter cet article