Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

communication

Assange fait profil bas, Wikileaks en sursis ?

14 Juillet 2011, 09:24am

Publié par PCF Villepinte

 

Monde - le 13 Juillet 2011

 

À Londres, deux juges de la Haute Cour  ont reporté mercredi, à une date inconnue  la décision d'extrader ou non Julian Assange, le porte-parole  de WikiLeaks, soupçonné de « viol » en Suède. Avec à peine une dizaine de partisan devant le tribunal, Wikileaks a perdu beaucoup de son aura. L’avenir de l’organisation est en question.

Pourtant, la mine de câbles diplomatiques dévoilés au monde n’est pas encore tarie, il en reste près de 100 000 à décrypter, analyser. Et si de plus en plus, le rôle de Wikileaks est reconnu et apprécié (voir le dernier rapport d’Amnesty International par exemple), difficile de ne pas en parler qu’au passé. Les services bancaires, Visa et Mastercard en tête, bloquent toujours les dons. Il faut dire que Wikileaks a provoqué un consensus international rare. Passé le moment où l’organisation fut jugée « dangereuse », il y eut la longue période où autorités morales et politiques se sont succédées dans les médias pour expliquer qu’au fond, on n’apprenait rien, que c’était un « pétard mouillé ». La décapitation de l’organisation, puis la suppression de ses seuls moyens de subsistance, à savoir les dons par organismes bancaires, ont fini de mettre Wikileaks en état d’hibernation.

Assange, viols et théorie du complot

De son côté son fondateur, Julian Assange, est accusé de viols par deux Suédoises. Il faut savoir que la Suède a une définition assez large du viol. La « surprise » et l’absence de préservatif sont au cœur de l’accusation et non la violence physique. L'une affirme qu'il aurait refusé d'utiliser un préservatif lors d'un rapport sexuel. L'autre qu'il lui aurait imposé un rapport par surprise, pendant qu'elle dormait, dans son lit puisqu'il y avait eu relation, cette fois-ci consentie, avant.

L’intérêt du système suédois étant donc la qualité de la prise en compte de la parole des victimes et la plus grande facilité à faire reconnaître le viol conjugal. L’effet pervers étant l’importante quantité de plaintes déposées pour viol en Suède, avec pas mal d'abus. Le plus grand nombre de plaintes pour viol d’Europe, pour ce pays de seulement 9 millions d’habitants. La défense de Julian Assange, aujourd’hui en résidence surveillée en Angleterre, argue ainsi que les faits qui lui sont reprochés ne seraient même pas des délits en grande Bretagne. La théorie du complot est également avancée : l’une des plaignantes aurait même eu des liens avec la CIA. Assange savait que les femmes étaient sa faiblesse. Une histoire qui, toute proportion gardée, évoque forcément aujourd’hui le cas DSK.

Julian Assange redoute surtout l’extradition vers les Etats-Unis. Où il risque de retrouver le soldat Bradley Manning, soupçonné d’être la source de Wikileaks. L’officier-analyste est aujourd’hui détenu en isolement dans des conditions tout simplement inhumaines et disproportionnées, et risque la prison à vie.

Anonymous prend le relais

La cause défendue par Wikileaks n’est pas perdue. Bien au contraire. Les hacktivistes d’Anonymous, grands supporters de la liberté d’expression sans concession et de transparence ont logiquement pris la suite, même s’il n’y a aucun lien personnel entre les deux. Ils avaient déjà ardemment défendu Wikileaks, allant jusqu’à attaquer par déni de service les banques qui bloquaient les dons à l’organisation. Aujourd’hui, avec l’opération #Antisec, des anonymes du monde entier se sont appropriés ce qui s’est transformé en véritable combat. Depuis maintenant plusieurs semaines, ils multiplient les actions visant à rendre public le plus de données confidentielles possibles. Vol de documents des services de sécurité d’Arizona pour dénoncer leur politique raciste, diffusion de mails de sous-traitants du FBI chargés de surveiller la population sur les réseaux sociaux, jusqu’à ce lundi où ils ont diffusé 90000 emails et mots de passe de l’armée américaine. Ils ont aussi récupéré la liste des adhérents du Front National, des documents de la police du Pérou, de l’Etat du Zimbabwe, du Brésil…

Les informations diffusées sont donc déjà fort nombreuses. Et le flot de données volées semble même s'intensifier. Ils viennent par exemple d’attaquer Monsanto et ont annoncé une opération d'envergure contre les grandes compagnies pétrolières. Il faudrait des semaines, des mois pour chercher parmi ces dizaines de milliers de courriers et documents, les informations les plus pertinentes. Car pour l’instant, si Anonymous diffuse des flots de données, ils ne sont pas, à l’inverse de ce qu’avait accompli Wikileaks et OWNI, des facilitateurs d’accès à l’information. Les hacktivistes semblent s’en être rendu compte, puisqu’après l’attaque de Monsanto, plutôt que de diffuser en masse les données, ils ont annoncé : "Nous avons travaillé sur leurs serveurs durant 2 jours, nous avons paralysé leurs trois serveurs de messagerie. Nous préparons un wiki qui regroupera toutes les informations que nous avons collectées."

Sur le sujet
Guerre sur le Web : Anonymous et LulzSec contre les gouvernements
Amnesty International souligne l’importance d’Internet et de Wikileaks
Guerre sur le Web contre les gouvernements et les banques

Pierric Marissal

Voir les commentaires

Réaction d'Hervé Bramy à l'annonce de la fermeture de Citroen Aulnay

12 Juin 2011, 06:58am

Publié par PCF Villepinte

Les communistes ne passeront pas sous silence la volonté de fermeture de l’usine PSA Citroën à Aulnay sous Bois !

La CGT vient a annoncé la volonté la direction de fermer l’usine de PSA Citroën d’Aulnay sous Bois d’ici à 2014. C’est une note interne qui ne devait pas sortir avant les élections de 2012, qui précise la stratégie du groupe d’ici à 2020 et émet l’hypothèse de cette fermeture.

Après la suppression des postes d’intérimaires, d’une chaine entière de la production, la direction de PSA est une nouvelle fois pris en flagrant délit de casse de l’emploi !

Cette société a été accompagnée par l’Etat au travers d’importantes aides financières. Elle continue de faire des profits et rémunère grassement ses actionnaires. Elle n’a donc aucunes raisons de licencier une fois de plus ! C’est un coup de plus porté dans la désindustrialisation de notre département qui souffre déjà trop du chômage ! L’industrie automobile ne doit pas déserter notre territoire !

Pour ce qui nous concerne, nous continuons de penser qu’il n’y a pas d’avenir pour la France sans industrie.

C’est pourquoi nous nous opposerons de toutes nos forces à ce projet, aux côtés des salariés et de leurs organisations syndicales.

Nous prendrons dès les prochains jours des initiatives pour faire connaitre notre opposition à cette décision !

Hervé Bramy, secrétaire départemental du PCF 93

Voir les commentaires

La campagne des flash-codes en images\0020

8 Mars 2011, 22:45pm

Publié par PCF Villepinte

Voir les commentaires

Les jeunes font l'Humanité

28 Février 2011, 06:38am

Publié par PCF Villepinte

Les "jeunes" font l'Humanité du 7 mars

Les 5 et 6 mars prochain, les jeunes sont invités à prendre les commandes de la rédaction de l'Humanité. 

Pour vous inscrire, rien de plus simple : remplissez le formulaire
Besoin de renseignements ?
Appelez Sophie au 01 49 22 66 24 ou Brigitte au 01 49 22 72 01

Cette  vidéo est réalisée par  Vincent Saravaki,  jeune correspondant de l'édition 2010 !

Voir les commentaires

Les "jeunes" font l'Humanité du 7 mars

24 Février 2011, 22:40pm

Publié par PCF Villepinte

La "Une" de l'édition de l'Humanité du 25 janvier 2010 réalisée entièrement par les jeunes correspondants

Médias - le 24 Février 2011

 

Une « Huma jeunes » de bout en bout

 

 

Le 7 mars prochain, les jeunes sont invités à prendre les commandes de la rédaction de l'Humanité.

Vivre 48 heures au rythme d'un quotidien national, réaliser de la première à la dernière ligne le numéro qui sortira lundi 7 mars, c'est ce que la rédaction de l'Humanité propose aux jeunes le week-end du 5 et 6 mars prochain. Certains sont déjà correspondants du journal et rédacteur des pages « Libres Échanges », publiées le jeudi, beaucoup d'autres font partie des plus de 3 000 jeunes de dix-huit à vingt-cinq ans qui se sont abonnés au journal lors de la dernière fête de l'Humanité. Tous sont invités à prendre les commandes du journal, le temps d'un week-end, avec l'aide et les conseils des journalistes présents pour les aider.

Cette expérience inédite dans le monde de la presse n'en est pas à son coup d'essai. Elle prolonge un travail mené toute l'année dans la page « Libres Échanges » du jeudi et répond à une volonté éditoriale : ouvrir largement les colonnes de l'Humanité à la façon dont les jeunes voient l'actualité, pensent la société, le monde, la politique, les mouvements sociaux ou encore la culture. Loin du mépris affiché par le gouvernement pendant le mouvement contre la réforme des retraites, où les lycéens étaient accusés de manifester pour pouvoir sécher les cours et de ne rien comprendre à une question jugée loin d'eux, le journal relève au contraire le défi d'une prise de parole directe en leur confiant les clés du journal, de la conférence de rédaction du samedi matin, aux choix des sujets, en passant par leur réalisation, par écrit, en dessin ou en photo.

Alors tentés ? Pour vous convaincre définitivement, consultez, en PDF, l'édition de l'Humanité du 25 janvier 2010 entièrement réalisée par les jeunes correspondants, cliquez sur l'image !

Pas encore convaincus ? Alors regardez la vidéo !

 

 

 

 

Pour vous inscrire, rien de plus simple :

appellez Sophie au 01 49 22 66 24 ou Brigitte au 01 49 22 72 01

Voir les commentaires

Nouvelle plate-forme Web du PCF

18 Janvier 2011, 16:24pm

Publié par PCF Villepinte

Voir les commentaires

Médias

30 Décembre 2010, 07:41am

Publié par PCF Villepinte

La Une de jeudi 30 décembre

Voyage à grande vitesse avec l’Humanité

 

 

 Avec le soutien de la SNCF et à l’initiative du Syndicat 
de la presse quotidienne nationale (SPQN), 12 grands quotidiens nationaux, dont l’Humanité, lancent un test 
de vente dans les bars des TGV. Les journaux seront en vente dans les voitures-bars, pour les voyageurs de 18 TGV quotidiens entre Paris, Lyon, Marseille, Montpellier…, 
du lundi au vendredi. « Avec cette expérience, les quotidiens nationaux souhaitent accroître les dispositifs de vente 
qui consistent à aller “vers les lecteurs” », indique le SPQN, pour qui « les journaux sont achetés si les lecteurs 
les trouvent facilement au moment où ils le souhaitent ». Fin février, la SNCF et les éditeurs dresseront le bilan 
de ce test, et étudieront alors la généralisation 
de la présence des quotidiens dans le réseau TGV.

TF1 épinglé par l’inspection du travail

Pas sûr que la missive de 13 pages ait réjoui Nonce Paolini. « Après plus d’un an d’enquête et de nombreux courriers de rappel à l’ordre », l’inspection du travail 
des Hauts-de-Seine a informé le PDG de TF1 de 
sa « décision de relever à son encontre les délits de mise en danger de la vie d’autrui, d’entrave au fonctionnement régulier du comité d’hygiène de santé et des conditions de travail (CHSCT) et de discrimination syndicale 
à l’encontre de la CGT », notamment concernant un chef de car vidéomobile et délégué CGT de l’entreprise. 
La direction de TF1 n’a pas souhaité commenter 
ces informations. « Depuis le début de l’année 
et à la suite des nombreuses réorganisations de services, réaménagements des fonctions et des plannings, 
les salariés souffrent de plus en plus et les arrêts maladie se succèdent », affirme la CGT. L’inspection du travail a transmis au parquet le « signalement » des délits.

Voir les commentaires

Et soudain, Fillon créa la "rigueur"...

17 Juillet 2010, 06:08am

Publié par PCF Villepinte

  le 16 Juillet 2010

 

 

François Fillon a évoqué vendredi lors d'une conférence à Tokyo la «rigueur» mise en œuvre par la France, alors qu'il rejetait jusqu'à présent fermement ce terme pour qualifier les coupes budgétaires opérées par son gouvernement pour résorber la dette.

Vantant devant un parterre d'hommes d'affaires japonais les mesures d'austérité lancée par Paris, le Premier ministre a déclaré: «Nous sommes très attentifs à ne pas prendre des mesures qui viendraient stopper la croissance, qui viendraient même handicaper l'effort de recherche et d'innovation».

«C'est la raison pour laquelle dans tous les budgets de l'Etat, le seul qui n'est pas soumis à la rigueur, c'est le budget de l'Enseignement supérieur et de la recherche», a-t-il alors lancé, utilisant pour la première fois ce terme.

Voir les commentaires

Fête PCF Tremblay

15 Juin 2010, 17:06pm

Publié par PCF Villepinte

                                                         Dimanche 27 Juin 2010

   

 

         Tous à la fête des communistes de Tremblay en France et de Vaujours

 

                                  Au Chateau de la Queue à Tremblay en France

 

                             Participation au repas  19 € pour les adultes

                                             9,50 € pour les - de 12 ans

 

     A partir de 11 H débat " retraites : quel avenir "

                         12 h 30 Autour d'un apéritif remise du tilbre 2010 aux vétérans de notre parti

                          13 H repas convivial et animation musical

 

 inscriptions : à la maison des communistes de Tremblay

                          le lundi de 19 h 00 à 20 h 30

                          mardi et jeudi  de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 H

                          samedi de 10 H à 12 H

                          ou 01.48.60.39.69 ( répondeur )

 

 

 

 

                                                                  

Voir les commentaires

L'HD fait peau neuve

27 Mai 2010, 06:32am

Publié par PCF Villepinte

 
Avec sa nouvelle formule, le prochain Humanité Dimanche, en vente dès jeudi, 
va ravir ses lecteurs par un contenu plus riche et encore plus axée sur le monde social.

Jeudi dans l’Humanité Dimanche, vous pourrez découvrir un sondage exclusif sur les retraites, qui montre que 66 % des Français veulent un referendum sur l’avenir des retraites. Vous trouverez aussi les points de vue de 18 personnalités des mondes associatifs, syndicaux ou politiques, contre l’austérité. Vous trouverez évidemment les rendez-vous qui ont, depuis quatre ans, contribué au succès du journal, comme les pages histoire ou les pages sciences. Ainsi que de nouvelles rubriques ludiques et pratiques. En bref : avec sa nouvelle formule, l’Humanité Dimanche a l’ambition d’être encore plus une voix alternative, parmi les magazines, face à « l’intensité et à l’âpreté de l’actualité », explique André Ciccodicola, rédacteur en chef du titre.

 

L’Humanité Dimanche a connu une seconde naissance voici quatre ans. Une renaissance permise par l’exceptionnelle mobilisation des lecteurs, qui ont versé beaucoup d’argent pour que ce projet se réalise. L’Humanité Dimanche n’aurait pu se créer sans eux, sans vous. « Lorsque nous avons lancé le journal, avec l’argent de cette souscription, notre souci a été de réussir notre pari, et de nous assurer que le projet fonctionne. Nous avons mis nos moyens en adéquation avec notre projet rédactionnel », assure André Ciccodicola.

une pagination renforcée Et des voix nouvelles

 

Quatre ans plus tard, la viabilité de l’Humanité Dimanche est assurée. « Nos ambitions sont confortées et légitimées par les crises économiques, politiques et de société que nous traversons », estime le rédacteur en chef.. « La question sociale et celle de la paix constituent toujours le cœur de notre projet rédactionnel, comme depuis la fondation du journal voici soixante ans, comme l’a voulu Jean Jaurès à la fondation de l’Humanité quotidienne en 1904 », assure André Ciccodicola. Qui reprend : « L’Humanité Dimanche doit jouer un rôle encore plus important dans le débat d’idées, à côté des autres news magazine comme l’Express, le Point,le Nouvel Observateur… Quand l’idéologie dominante, y compris à travers les médias, consiste à rassurer coûte que coûte les marchés, il est indispensable que des voix alternatives, comme la nôtre, s’élèvent », affirme-t-il.

Le journal va bénéficier d’une pagination renforcée. Et de voix nouvelles. Des personnalités extérieures, comme le professeur Didier Dreyfuss, à l’origine du fameux appel des appels, ou le syndicaliste CGT Jean-Christophe Le Duigou, écriront régulièrement dans les colonnes. « Dans les semaines à venir, des personnalités surprenantes vont se retrouver dans nos colonnes », promet le rédacteur en chef, qui cite le nom de l’écrivain et journaliste d’Europe 1 Pierre-Louis Basse en exemple. « Les acteurs du monde du travail, simples ouvriers, employés, cadres ou techniciens du privé ou du public figurent évidemment au rang de ceux que nous considérons comme des experts de la vie », insiste André Ciccodicola. Dans cette nouvelle formule, une nouvelle page intitulée « Que faire », sera « un tremplin pour toutes celles et tous ceux qui ont un projet, une idée, pour changer les choses dès aujourd’hui et pour, peut-être, le monde de demain ».

Le prix du journal, compte tenu de tous ces enrichissements, est augmenté de 20 centimes d’euro. Il passe donc à 2,90 euros. Celui de l’abonnement est fixé à 140 euros pour 50 numéros. Voici quatre ans, les lecteurs nous ont permis de renaître. Aujourd’hui, encore une fois, c’est leur adhésion à notre projet qui assurera l’avenir de cette voix discordante dans le très lisse paysage médiatique.

Caroline Constant

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 > >>