Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Une mobilisation appelée par l’opinion publique

14 Septembre 2010, 22:02pm

Publié par PCF Villepinte

 

Social-Eco - le 14 Septembre 2010

social-éco

À la veille du 15 septembre et à quelques jours de la journée interprofessionnelle du 23, le sondage CSA pour l’Humanité constitue un point d’appui pour les organisations syndicales.

Après l’immense mobilisation du 7 septembre, l’opinion publique ne semble pas désarmer. Bien au contraire. Le sondage que nous publions, réalisé par l’institut CSA pour l’Humanité, montre que 68 % des Français souhaitent que « les syndicats appellent à poursuivre la mobilisation ». En décidant le 8 septembre d’une journée d’initiatives fortes pour demain, jour du vote de la loi en première lecture à l’Assemblée nationale, et surtout d’une nouvelle journée interprofessionnelle de grève et de manifestations le jeudi 23 septembre, l’intersyndicale se trouve pleinement en phase avec une majorité de Français.

68 % pour la poursuite de l’action, c’est mieux qu’après les journées d’actions interptofessionnelles des 23 mars 2010 et 29 janvier 2009 qui voyaient à respectivement 63 % et 61 % des sondés souhaiter la poursuite du mouvement. Cette combativité se retrouve à 86 % parmi les sympathisants de gauche, confortés sans doute par le fait que toutes leurs formations se retrouvent dans le rejet de la réforme Sarkozy. Le seul électorat qui ne souhaite pas majoritairement la poursuite de la mobilisation est celui de l’UMP. Mais un tiers des sympathisants UMP s’y dit tout de même favorable.

 Toutes catégories sociales confondues

L’envie que les syndicats continuent leurs actions est majoritaire dans toutes les tranches d’âge, mais surtout chez les plus jeunes, puisque c’est le cas de 76 % des 18-24 ans et de 78 % des trentenaires. Elle est également majoritaire dans toutes les catégories sociales, mais très largement chez les employés (80 %) et les ouvriers (73 %). Il est à noter que, alors que la rentrée universitaire doit intervenir dans les prochaines semaines, les étudiants se déclarent favorables à la poursuite de la mobilisation à 83 %.

 Les initiatives se multiplient

Cette combativité s’exprime alors que l’opinion est soumise à une pression considérable. Le gouvernement mise sur une posture inflexible pour la décourager. Mais le soutien aux initiatives de mobilisation se renforce surtout parce que les arguments du gouvernement en faveur de sa réforme ont de moins en moins de prise.

L’opinion s’affirme de plus en plus opposée à la mise à mal du droit à la retraite à soixante ans. Une évolution qui nourrit la confiance des syndicats. En prélude à la journée de demain, les initiatives se multiplient en direction des députés. Hier, des militants de la CFDT ont occupé la permanence du député UMP du Puy-de-Dôme Louis Giscard d’Estaing à Chamalières. Demain, 7 syndicats de l’Île-de-France appellent à un rassemblement à la mi-journée place de la Concorde à Paris, face à l’Assemblée nationale. À la RATP, la CGT a déposé un préavis de grève pour la journée du 15 septembre de 10 heures à 17 heures. L’Union des fédérations de fonctionnaires CGT a déposé un préavis couvrant la période du 15 au 23 septembre afin de couvrir, dans la fonction publique d’État et territoriale, « toutes initiatives décidées sectoriellement ou localement ». Pour le 23, appels à la grève et préavis se multiplient. Dans plusieurs secteurs, les syndicats demandent aux salariés de réfléchir à une reconduite de la grève après le 23 septembre.

Olivier Mayer

Commenter cet article