Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Un député UMP demande le contrôle de groupes de musique « issus de l’immigration»

28 Juillet 2011, 07:11am

Publié par PCF Villepinte

 

Politique - le 27 Juillet 2011

 C’est d’ailleurs une nouvelle charge, de telles réclamations ne sont pas nouvelles dans le camp de la majorité présidentielle qui a vraiment pris le rap en grippe. Le mot « censure » est d’ailleurs employé.

Cette demande est une question écrite au ministre de la Culture déposée ce mardi, signée du député UMP de Haute-Saône Michel Raison. Il y met en cause « certains groupes de musique rap issus de l'immigration ». « Sous couvert de liberté d'expression, ces groupes se livrent à de véritables appels à la haine raciale et religieuse en proférant des paroles obscènes, racistes et misogynes. » En conséquence, il demande des mesures permettant de « censurer ces chansons et mieux contrôler la diffusion de certaines œuvres musicales. »

Le site Numérama rappelle à juste titre que le ministre de la Culture, déjà interpelé à ce sujet par un député de sa majorité il y a quelques mois, avait proposé une réponse assez ambigüe. D’un côté, il concédait que le sujet était important, mais de l’autre, il ne s’estimait pas compétent pour le trancher. Toute sanction prise à l’encontre d’une œuvre doit être le fait d’un juge. Mais il appelait les maisons de disques à faire preuve de responsabilités.
Avec cette question de Michel Raison, la nouveauté est que seuls les « groupes issus de l’immigration » sont ciblés. A croire que le rappeur d’Alençon Orelsan et sa très provocatrice chanson « Sale Pute » ne lui posent pas de problème, mais que Hamé, qui sort de 8 ans de procédures judiciaires pour avoir réclamé la reconnaissance de bavures policières en banlieue, si…

Une chanson de La Rumeur, groupe du rappeur Hamé, à ce propos. Qui ça étonne encore.

PS et Internet : ni impunité, ni atteinte à la liberté d’expression
La Turquie, l’autre pays de la censure du Web
Rappeur amer et touche-à-tout placide

Commenter cet article