Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

STOP AUX EXPULSIONS LOCATIVES

25 Juillet 2010, 14:40pm

Publié par PCF Villepinte

logement-copie-1Depuis la fin de la trêve hivernale, la pratique barbare des expulsions locatives a repris de plus belle. Ce lundi, des locataires de la cité Pasteur au Blanc Mesnil dont trois enfants ont été expulsés avec le concours des forces de l’ordre. C’est inacceptable ! D’autant plus inacceptable que ces policiers sont mobilisés et rémunérés à la prime pour réaliser ces basses-œuvres en se détournant de leur principale mission : assurer la tranquillité et la sécurité des habitants.

L’intervention d’un élu communiste auprès de la sous-préfecture a permis d’empêcher l’expulsion et la famille a retrouvé son logement. Les communistes se félicitent de cet heureux dénouement mais ils appellent à la vigilance de tous.

En effet, les expulsions locatives sont une hérésie sociale, humaine et économique. Les nuitées d’hôtel ou dans un centre d’hébergement coûtent plus chères qu’un maintien dans le logement. Le placement des enfants encore plus. L’argent devrait plutôt être orienté vers une sécurité sociale du logement, vers la construction de logements sociaux partout et pour tous en France.

Sept maires communistes convoqués au tribunal Des familles n’ayant pu faire face à leurs charges locatives, du fait de la crise, du chômage et de la précarité qu’elles subissent, sont ainsi jetées à la rue sans aucune proposition de relogement et seulement avec deux ou trois jours d’hébergement en hôtel d’urgence. En Seine-Saint-Denis, sept maires communistes dont notre maire, Didier Mignot, refusent ces pratiques sur leur territoire en signant des arrêtés contre les expulsions locatives. Ces arrêtés sont systématiquement cassés par le Préfet qui continue à ordonner les expulsions au nom du seul droit de propriété. Récemment nos maires ont été déférés devant le tribunal.

Parallèlement les maires refusant d’accueillir les 20% de logements sociaux obligatoires par la loi sur leur commune continuent paisiblement à payer des amendes dérisoires. Ce sont eux qu’il faudrait convoquer au tribunal !

Commenter cet article
C

l'expulsion C DE LA VIOLENCE avec des répercussions sur la vie "d'après" souvent graves allant jusqu'au suicide. C INACCEPTABLE. Mais que font les services sociaux EN PREVENTION pour éviter cette
horreur???? j'ai vécu a travers l'expulsion d'une famillle du quartier en octobre dernier (par les forces de l'ordre) toute l'inertie des institutions, les jugements des "autres", le lynchage
virtuel.
a quand une grand rassemblement des PAUVRES, DES EXCLUS DE FRANCE pour EXPLIQUER AUX FRANCAIS BIEN PENSANTS, NOTRE VRAIE VIE???? les comités de chomeurs sont inexistants, les syndicats ne
s'occupent que des salariés, QUI, qui peut nous aider à MENER LE COMBAT POUR LA VIE, POUR LE RESPECT AU 21ème siècle???


Répondre