Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Retraites , deux visions s'opposent

20 Mai 2010, 11:22am

Publié par PCF Villepinte

Retraites, deux visions s’opposent

À l’Assemblée, la droite se réjouit, la gauche montre les dangers du projet gouvernemental.

Les retraites étaient au cœur des discussions, hier, à l’Assemblée nationale. Le président du groupe UMP, Jean-François Copé, s’est félicité « de l’excellente qualité du document d’Éric Woerth ». Le président du groupe UMP a chaudement appuyé les propos de Laurence Parisot, réjouie de la perspective d’introduire la capitalisation. « Je suis pour repousser l’âge de départ à la retraite et l’allongement de la durée de cotisation », ajoutant cependant, pour faire bonne figure, « il faut s’occuper des petites retraites ».

Pour Roland Muzeau, porte-parole des députés communistes, « nous sommes face à une double arnaque ». Celle « qui consiste à faire croire que les riches pourraient être mis à contribution », l’autre, de faire croire que les seules solutions sont « d’allonger la durée de cotisation et de reculer le départ effectif à la retraite ». Ce qui fait dire au député (PCF) Jean-Claude Sandrier, dans une question au gouvernement, « après avoir capitulé devant les spéculateurs vous voulez maintenant imposer des sacrifices aux seuls salariés ». Ce que confirme Martine Billard (Parti de gauche) : « Les quelques financements supplémentaires préconisés par le gouvernement ne règlent rien, les déficits vont se creuser et justifier demain d’en finir avec notre système de répartition. »

Enfin, pour Bruno Leroux, député PS dont le parti devait rendre publique, hier soir, ses propositions, « les efforts demandés sont inversement proportionnels aux niveaux de revenus et des patrimoines », regrettant que les banques, les revenus financiers, les stock-options soient exemptés. Quant au bouclier fiscal, il constitue, pour François Barouin, secrétaire d’État, « une certaine idée de l’équité fiscale »  ! C’est tout dire.

Max Staat

Commenter cet article