Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Retraites 2010

19 Janvier 2010, 18:56pm

Publié par Daniel JUNKER

Non, Martine Aubry, le recul de l'âge légal de la retraite n'est pas une fatalité


19 janvier 2010

Le communiqué du PCF

La gauche se doit de défendre la retraite à 60 ans !

« Le PCF regrette la position de Martine Aubry qui a déclaré sur RTL dimanche dernier « qu’on doit aller, qu ’on va aller très certainement vers 61 ou 62 ans » à propos de l’âge légal de départ en retraite. Dans un contexte de casse de grande ampleur de notre protection sociale, la droite n’avait pas besoin d’un tel renfort. En tenant de tels propos, Martine Aubry répond à l’appel au consensus de Nicolas Sarkozy.

A cet argument – toujours le même - qui consiste à présenter aux Français la facture de l’allongement de leur espérance de vie, le PCF oppose une toute autre logique. Il faut verser à la solidarité nationale les gains de productivité et les profits qui continuent de battre des records malgré la crise financière.

Aussi le PCF propose de faire cotiser les entreprises en taxant les revenus financiers des entreprises en fonction de leur politique en matière d’emploi et d’investissement. Même modérément, cette cotisation est susceptible de financer les 70 ou 100 milliards d’euros manquants.

La retraite à 60 ans est un acquis social précieux pour tous les Français. Elle a besoin de toute la gauche pour être défendue ! »

Parti communiste français

Paris, le 19 janvier 2010.

Sous le titre "Le PS baissera-t-il pavillon devant la casse programmée de nos retraites ?", nous publiions il y a quelques jours un article sur l’avenir des retraites, nous référant à un récent courrier de Jean-Marie Leguen à la première secrétaire du PS. Le Député socialiste de Paris n’y allait pas "par 4 chemins" pour inviter la dirigeante socialiste à engager son parti sur la voie du consensus avec Sarkozy et le patronat, s’agissant du "dossier" des retraites.

Une voie sur laquelle - hélas - M. Aubry s’est engagée officiellement ce dimanche lors de son passage sur RTL, renonçant ainsi à affronter la droite et le MEDEF sur les enjeux esssentiels en matière de financement de la Retraite.

Les communistes ne se résignent pas à ce ralliement tragique pour la vie de millions de salariés et appelle au contraire à agir - aux côtés des organisations syndicales - pour inverser une logique qui a conduit à l’échec pour les comptes sociaux.

Commenter cet article