Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

réforme des retraites

26 Avril 2010, 17:44pm

Publié par PCF Villepinte

La confrontation sur les retraites est engagée, mais le pouvoir va tout faire pour détourner l’attention.

Par Maurice Ulrich

 Hors-série retraites

Hors-série retraitesToute honte bue, des plumes qu’on ne peut qualifier autrement que serviles si l’on écarte la présomption de stupidité endossent ces temps-ci, du Figaro à la Tribune, leurs oripeaux de croisés. Le capitalisme est suspect, la richesse est obscène. Le peuple perd la foi. L’hérésie se répand, il faut d’urgence défendre les riches. Les riches. Mais qu’est ce que cela veut dire ? Toutes ces belles âmes feignent d’avoir à coeur la défense du patrimoine durement gagné, de l’héritage familial transmis aux enfants et plus simplement de défendre le juste prix du risque, de la compétence et du mérite.

Mais qui mérite des salaires comme ceux que nous publions ci-contre. Qui mérite des retraites qui se calculent en millions d’euros ? Lequel de ces PDG du CAC 40 viendrait dire, sur la place publique et devant les citoyens assemblés, "je vaux mille fois plus que chacun d’entre vous". La compétence ? Allons donc, quand la plupart d’entre eux ne font qu’appliquer les règles de base de la gestion capitaliste la plus conforme aux dogmes ! Licenciements, réduction des coûts, pression sur les salaires et les personnels. Ce n’est pas de l’invention, c’est le credo qu’ils psalmodient tous les jours, de conseil d’administration en conseil d’administration et chaque fois les jetons de présence s’ajoutent aux jetons de présence. Avec eux, la machine à sous fonctionne à tous les coups.

Le risque ? Où est-il avec ces retraites pharaoniques, ces parachutes dorés. Le courage ? Il est facile, derrière les vitres teintées des limousines. Il en faut bien davantage à une femme seule avec ses enfants pour boucler ses fins de mois, à un jeune pour, de stage en stage, s’accrocher, à des retraités pour vivre avec moins de 20 euros par jour.

Une caste de prédateurs a la main sur la France. Mais ce n’est pas seulement de l’injustice, une indignité. Leur projet, leur visée stratégique, c’est la soumission de l’ensemble de l’économie et de la vie sociale aux lois du capital. La retraite par capitalisation, ce n’est pas autre chose. Croit-on que ce soit un hasard si les géants de l’assurance comme Axa militent activement en sa faveur ? Mais on ne saurait l’oublier. La plupart des ces grands patrons sont proches, très proches du président de la République. Ou plutôt non, c’est l’inverse. C’est lui qui est proche d’eux. Oui, Nicolas Sarkozy est l’homme de l’argent à la tête de l’État et à la maoeuvre. La manoeuvre, pour ne pas dire la manipulation et les manipulations. Ah, la burqa par exemple, voilà bien un objet de scandale, voilà l’urgence. Bien sûr, elle n’est pas acceptable et nous n’en voulons pas, mais est-ce cela le grand problème de la France d’aujourd’hui ? Il faut lever le voile, oui, sur la stratégie du gouvernement et du chef de l’État. Alors que la confrontation sur les retraites est engagée, ils vont tout faire pour détourner l’attention avec l’objectif de gagner du temps et de noyer les enjeux. Nous sommes déjà fin avril. Ils veulent boucler le projet de loi dans quelques semaines. C’est maintenant qu’il faut dire Stop et ouvrir le débat. D’autres pistes existent, on le sait, que celles que veut imposer le pouvoir. Nous les explorons dès aujourd’hui dans un numéro hors série et, en fin de semaine, le 1er-Mai peut-être un grand moment dans ce débat et, oui, ce combat.

Commenter cet article