Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Pour Mélenchon, Sarkozy lui "facilite le travail"

13 Mars 2012, 07:40am

Publié par PCF Villepinte

Mots clés : front de gauche, jean-luc mélenchon, villepinte,
 

  

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'Elysée, a estimé dimanche que Nicolas Sarkozy lui "facilitait le travail" en disant qu'il était possible de se passer de mesures décidées au niveau européen.

Invité de l'émission "C Politique" sur France 5, le candidat du Front de Gauche a d'abord ironisé sur les 70 000 personnes annoncées par l'UMP au meeting de Villepinte du président-candidat. C'était "volontairement très théâtralisé" avec ce "meeting d'un million de personnes dans une salle de 37 000 sièges!", a-t-il lancé, mettant de côté le "numéro pour exciter la foule" sur les étrangers devant un "ramassis de réactionnaires qui vocifèrent de joie" à ces paroles.

Mais "il s'est passé un évènement politique", a-t-il poursuivi, et Nicolas Sarkozy par son discours "me facilite le travail". "Il est le président en exercice", "sa fixette c'est les étrangers, c'est Schengen" et "il dit +l'accord ne me convient pas donc on va le changer et si on le change pas, je m'en passerai+", "c'est exactement mon attitude" sur le traité européen et "la loi sur la concurrence libre et non faussée", a-t-il fait valoir. "Jusqu'à il y a une heure, c'était Jean-Luc Mélenchon qui parlait comme ça et on disait +vous n'y pensez pas!+", a souligné le candidat de la gauche radicale qui veut "changer la loi sur le libre échange et la concurrence libre et non faussée" et plaide pour un référendum en France contre le traité européen.

Pour Jean-Luc Mélenchon, "la démarche politique que le Front de gauche propose depuis trois ans sur la question européenne, le président en exercice, -oubliez qu'il est de droite et que je suis de gauche-, vient de dire que c'est une méthode acceptable et jouable pour la France, donc j'avais raison".

Et "au lieu des histoires" de M. Sarkozy sur les étrangers qui "ne tiennent pas debout", "allons nous soucier de la question du dumping social qui est intolérable", a-t-il lancé. Nicolas Sarkozy a menacé dimanche, s'il est réélu, de sortir la France des accords de Schengen sur la libre-circulation dans l'UE afin de lutter contre l'immigration clandestine qu'il estime mal contrôlée par certains pays européens.

Commenter cet article