Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Municipales en Belgique : Le PTB devient la force émergente de gauche

15 Octobre 2012, 12:05pm

Publié par PCF Villepinte

Peter Mertens, président du PTB

Monde - le 15 Octobre 2012

 

Mots clés : belgique, liege, PTB, anvers,

 

 

Les élections municipales en Belgique ont été marquées par l’émergence du Parti des Travailleurs Belges qui s’implante dans toutes les grandes villes, flamandes comme wallonnes. C’est une véritable percée pour le parti au slogan : « les gens d’abord, pas le profit ».

«La Cité ardente est plus rouge ce soir», a indiqué Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB+ qui rentre au conseil communal de Liège. «Nous devenons le deuxième parti à Seraing et Herstal et nous faisons notre entrée au conseil communal dans une grande ville wallonne. Nous avons pu imposer à l’agenda politique nos thèmes de campagne. Et nous avons ressenti, parmi la population, le besoin d’un véritable parti de gauche, en paroles et en actes» !

Le Parti du Travail Belge qui ne dépassait pas les 2 % à l’échelle nationale se voit aujourd’hui récompensé de son engagement dans la crise, dans sa lutte claire contre les injustices sociales. Dans certaines municipalités, principalement au Sud du pays,le PTB devient le deuxième parti avec 14 % des suffrages. Avec 12 sièges communaux, le PTB+ perce dans l’agglomération liégeoise. Le PTB+ obtient ses premiers élus en région bruxelloise à Molenbeek et à Schaerbeek, et au Hainaut à Mons et à Charleroi.

Une opposition constructive, sociale, et forte

A Anvers, ville tombée à l’extrême droite, que Bart De Wever, le patron de la N-Van a réussi à ravir aux socialistes. Le PTB et son score de 8 %, fort de 4 conseillers communaux et 17 conseillers de districts veut se créer une vraie assise sociale dans la plus grande ville flamande et promet la vie dure au futur bourgmestre : « Nous pouvons être contents : il va enfin y avoir un parti à Anvers qui va mener une opposition sociale. Nous allons mener, dans les prochaines années, une opposition constructive, sociale, mais forte face au futur bourgmestre Bart De Wever. Le changement commence à Anvers ; nous devons transformer notre score en une organisation forte et en une pression venant de la base. »

Ravi de sa percée, le PTB, dès avant la communication de tous les résultats, a annoncé : « le PTB+ a émergé comme une force qui s’engagera, et au niveau communal et au niveau national, dans une opposition sociale de gauche. »

Commenter cet article