Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Merkel et Hollande ne parlent pas de la même croissance

16 Mai 2012, 06:48am

Publié par PCF Villepinte

Première rencontre entre Angela Merkel et François Hollande à Berlin ce mardi soir

 

Lors de leur première rencontre à Berlin ce mardi soir, Angela Merkel et François Hollande ont affiché leur convergences sur la Grèce ou le besoin de croissance en Europe. Mais aucun des deux n'est d'accord sur les moyens de relancer la croissance dans l'Union.

Officiellement et après leur dîner de prise de contact, le nouveau duo franco-allemand est d'accord sur de trois points principaux:

  1. Responsabilités communes. La chancelière allemande a affirmé que la France et l'Allemagne étaient "conscientes de la responsabilité qu'elles ont" pour l'Europe et que les deux pays avaient "le devoir" de travailler ensemble. Le président français a dit pour sa part vouloir une "relation entre la France et l'Allemagne équilibrée et respectueuse de nos sensibilités politiques".
  2. Grèce. "Nous voulons que la Grèce reste dans la zone euro", a déclaré Angela Merkel lors d'une conférence de presse commune à la chancellerie à Berlin. "Je souhaite comme Mme Merkel que la Grèce reste dans la zone euro", a renchéri M. Hollande, en visite à Berlin quelques heures à peine après son investiture.
  3. Croissance en Grèce et en Europe. Tous deux se sont dits prêts à réfléchir à de nouvelles "mesures de croissance" pour aider le pays, en plein chaos politique et qui se prépare à de nouvelles élections.

Passés ces amabilités, Angela Merkel a eu beau affirmer que la presse évoquait "des divergences plus importantes qu'elles ne le sont réellement" entre elle et François Hollande, elle n'a pu masquer les points de désaccord sur les mesures de croissance à adopter dans l'Union européenne. Fidèle à son programme de candidat, le nouveau président français s'est dit "prêt à tout mettre sur la table lors du conseil européen (du 23 mai, ndlr), y compris les euro-bonds", des obligations communes européennes, jusqu'ici un tabou pour Berlin.

Discussion sur le volet croissance du pacte budgétaire

Il a aussi maintenu qu'il voulait renégocier le pacte budgétaire, censé durcir la discipline budgétaire en Europe, pour y adjoindre un volet croissance. Ouvrant la porte à un compromis avec la chancelière sur ce sujet, il a aussitôt ajouté qu'il se prononcerait définitivement sur une renégociation après avoir discuté avec elle.

La chancelière allemande a elle reconnu qu'en évoquant la croissance, elle comme Hollande s'accordait sur un "concept général" qui pouvait recouvrir différents types de mesures et admettant "des signes de divergences".

  • A lire:

Hollande intrônisé, des dossiers urgents sont sur la table

Jean-Marc Ayrault devient le Premier ministre de François Hollande

Le Front de gauche adresse ses félicitations "exigeantes" à Jean-Marc Ayrault

S.G.

Commenter cet article