Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Médecins

8 Avril 2010, 15:44pm

Publié par PCF Villepinte

 

Les généralistes appelés à fermer leur cabinet

Ils réclament une consultation à 23 euros et la reconnaissance de leur profession, pour dénoncer un système de santé « sans pilote » et « à la dérive ».

Des syndicats de médecins généralistes libéraux "en colère" appelaient de nouveau les praticiens à fermer leur cabinet jeudi pour réclamer davantage de moyens, la consultation à 23 euros, et dénoncer un système de santé « sans pilote » et « à la dérive ». La Cour de cassation est venue pimenter le débat. Dans une décision très attendue, elle a donné raison à l’assurance maladie, en disant que les médecins généralistes ne peuvent facturer leurs consultations 23 euros. La cour d’appel de Grenoble avait permis à neuf généralistes drômois, après avoir été reconnus comme « spécialistes en médecine générale » par une loi de janvier 2002, de facturer 23 euros, tarif plancher des spécialistes. Pour la Cour de cassation, un généraliste n’exerce pas, à titre exclusif une spécialité au sens des textes. Elle a renvoyé les parties devant la cour d’appel de Lyon. Une décision de mauvais augure pour d’autres procédures de ce type engagées devant les tribunaux. « C’est une situation discriminatoire pour les généralistes, et qui risque de décourager les jeunes médecins de s’installer », a réagi Jacques Battistoni, du syndicat MG France. Le syndicat maintient néanmoins son mot d’ordre appelant les généralistes à facturer 23 euros. A partir de lundi, le premier syndicat de médecins libéraux, la CSMF, appellera lui aussi l’ensemble des généralistes à facturer leurs consultations 23 euros.

En 2007, le revenu moyen des médecins libéraux s’est établi à 7 190 euros par mois, celui des généralistes a été de 5 567 euros, selon des chiffres officiels (Drees), une fois déduites charges professionnelles et cotisations sociales. « Pour la première fois, je sens que ma passion du métier s’estompe » déplore Guy Savy, médecin généraliste près de Lyon, qui a fermé hier son cabinet pour exprimer son ras-le-bol face à un système de santé qui, selon lui, néglige depuis trop longtemps le malaise de la profession. « Théoriquement, sur le papier, depuis deux ans, nous sommes reconnus comme spécialistes en médecine générale mais la rémunération ne suit pas », souligne-t-il. « Nous sommes sur le plan d’une demande de reconnaissance effective qui devient urgente et vitale pour notre profession ».

L.B

Commenter cet article