Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Mali: la France entre en guerre contre les islamistes

12 Janvier 2013, 08:38am

Publié par PCF Villepinte

François Hollande lors de son intervention sur le Mali ce vendredi

 - le 12 Janvier 2013

 

 

 

 

François Hollande a officialisé ce vendredi en fin d'après-midi le soutien militaire de la France à l'armée malienne pour contrer l'avancée vers le Sud des rebelles islamistes.

Dans une déclaration à l'Elysée, le président français, chef des armées, a annoncé qu'une opération militaire avait débuté dans l'après-midi avec le concours des forces françaises. "J'ai (...), au nom de la France, répondu à la demande d'aide du président du Mali, appuyé par les pays africains de l'Ouest", a-t-il dit, soulignant que Paris intervenait "dans le cadre de la légalité internationale". "Il y va de l'existence même de cet Etat ami, le Mali, de la sécurité de sa population et de celle également de nos ressortissants. Ils sont 6.000 là-bas", a-t-il ajouté.

"En conséquence, les forces armées françaises ont apporté cet après-midi leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre ces éléments terroristes", a-t-il poursuivi, précisant que l'opération durerait "le temps nécessaire".

En première ligne

Appelée à l'aide par Bamako, la France se met ainsi en première ligne dans un conflit susceptible de déstabiliser tout le Sahel et qui a basculé jeudi avec la prise de la ville stratégique de Konna par les islamistes d'Ansar Dine et du Mujao, Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest, liés à al Qaïda.

François Hollande a justifié l'intervention française par la lutte contre le terrorisme et la défense d'un pays "ami", sans faire référence aux huit otages français détenus par des activistes dans la région et qui risquent de pâtir de cette intervention. Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a assuré que seule l'armée française intervenait pour l'heure aux côtés des unités maliennes, sans préciser l'étendue des moyens militaires engagés, si ce n'est que l'aviation française était intervenue.

Concernant les objectifs de l'opération, le ministre a déclaré qu'il s'agissait "essentiellement de bloquer la progression vers le sud des terroristes criminels".

  • A lire aussi:

Mali: le gouvernement appelle à l'aide pour sa contre-offensive

Débat: Nord du Mali: faut-il intervenir militairement

S.G.

Commenter cet article