Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Les élus communistes n'oublient pas Haïti !

21 Avril 2010, 15:51pm

Publié par PCF Villepinte

Intervention de Patrick Le Hyaric devant la Commission européenne :

 Patrick Le Hyaric, Député communiste européen est intervenu auprès de la Commission européenne, pour appeler les instances internationales dont l’UE, à intensifier leurs efforts en faveur d’Haïti dont les communistes n’entendent pas que le sort tombe dans l’oubli, quelques mois après le terrible séisme.

 

Le Député européen a notamment souligné que si les montants des dons annoncés pouvaient apparaître conséquents, ils étaient loin de répondre aux enjeux de reconstruction, mais aussi de développement de ce pays trop longtemps pillé par les Etats riches.

« Monsieur le Président, Messieurs les Commissaires,

Je veux vous remercier pour vos exposés sur l’état de la situation en Haïti.

Nous devons veiller à ce que les promesses de dons de la conférence des donateurs se transforment maintenant en sommes réelles et quelles arrivent bien aux destinataires.

Je pense que même si les sommes sont importantes, 10 milliards de dollars, dont 1 milliard 600 millions de dons de l’Union européenne, cela ne suffira pas pour reconstruire de manière durable Haïti et sécuriser ce peuple à qui nous sommes si redevables. Les citoyens européens auront été eux-mêmes très généreux et nous devons nous en féliciter.

Mais malheureusement le risque existe que l’on oublie ou que l’on fasse oublier la tragédie que vivent nos frères et nos sœurs haïtiens. 


21 avril 2010

Or il y a urgence !

- Urgence parce que d’autres cyclones peuvent intervenir et aggraveraient encore les conditions de vie des populations ;

- Urgence à reconstruire des maisons et des infrastructures, des bâtiments publics, notamment les écoles et les hôpitaux, au moment où le gouvernement haïtien commence à évacuer certains campements ;

- Urgence à mieux coordonner et répartir l’aide alimentaire, l’eau potable et les soins et aussi l’urgence à développer un nouveau projet agricole et rural durable pour la sécurité alimentaire du peuple haïtien.

Toute l’aide et la coordination de l’aide internationale doivent viser à l’accès des populations haïtiennes aux droits fondamentaux. Par exemple pourquoi ne pas demander que tous les marchés publics de reconstruction soient conditionnés à ces droits et contenir des clauses pour l’emploi, le logement, l’éducation, la culture ?

Il n’y aura pas de bonne coordination de l’aide et de la reconstruction sans s’appuyer sur le peuple lui-même, ses organisations syndicales, son mouvement associatif et culturel, les organisations non gouvernementales, les organisations paysannes.

Nous devrions inciter à l’élaboration d’un projet nouveau pour Haïti visant à exclure l’exclusion, la pauvreté, la dépendance, ainsi que la domination économique et politique.

Contribuons de toutes nos forces à aider toutes les composantes de la société haïtienne à définir son avenir commun.

N’oublions jamais que le terrible dénuement des Haïtiens n’est pas dû qu’à ce terrible tremblement de terre. Il est le résultat du pillage de nombreux pays sur ce peuple. Nous avons donc un devoir de solidarité efficace en respectant la souveraineté économique et politique du peuple haïtien. »


Commenter cet article