Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Le triangle Bettencourt-Woerth-Sarkozy et la justice

26 Juillet 2010, 18:46pm

Publié par PCF Villepinte

 

 

La justice approche timidement le triangle Bettencourt-Woerth-Sarkozy.
Après les  critiques formulées par  les partis politiques de gauche  sur la lenteur de la réaction de la justice concernant différents volets de l’affaire Bettencourt-UMP- Woerth, le procureur du parquet de Nanterre, Philippe Courroye, s’est  défendu   jeudi  dernier dans Le Figaro.  «Habitué depuis fort longtemps aux critiques», il assure qu’il n’est pas «homme à céder aux pressions» et que les enquêtes qu’il a ouvertes dans l’affaire Bettencourt se déroulent de la manière la plus rigoureuse qui soit (sic).

Quoi qu’il en soit, Philippe Courroye n'a toujours pas saisi de juge d'instruction dans cette affaire sensible, et la  juge Isabelle Prévost-Desprez n’est chargée d’enquêter  que sur un éventuel abus de faiblesse aux dépends de la milliardaire.

Plusieurs voix s'étaient pourtant élevées ces derniers jours pour réclamer que la conduite de l'enquête soit confiée à un juge d'instruction indépendant du pouvoir politique et non plus au parquet, soumis à un lien hiérarchique avec la chancellerie qui, elle, est sous l’autorité du président de la république.

 Liliane Bettencourt sera quant à elle entendue aujourd'hui par la brigade financière. Les policiers devraient notamment la questionner sur deux comptes qu'elle détient en Suisse, dotés de plusieurs dizaines de milliers d'euros, ainsi que sur l'île d'Arros, aux Seychelles, dont l'identité du réel propriétaire est encore floue. 

Au cœur de la tempête politico-judiciaire, l'héritière de L'Oréal a accueilli vendredi avec « soulagement » le rejet par le procureur de Nanterre, d'une nouvelle demande de mise sous tutelle déposée par sa fille, Françoise Meyers-Bettencourt.

Eric Woerth, doit aussi être entendu ce mardi dans le cadre de l'enquête sur le contenu des enregistrements clandestins chez la milliardaire. Le ministre du Travail espère que cette déposition lui permettra de  faire clore  le dossier et tourner la page d'un mois de révélations successives sur la circulation légale et illégale d’enveloppes d’argent entre  Liliane Bettencourt, la femme la plus riche de France, Nicolas  Sarkozy, alors candidat à la présidence de la république, et Eric Woerth son exécuteur de projets régressifs  contre le monde du travail. Jean-Paul Piérot, rédacteur  en chef du service politique de l’Humanité commence à juste titre son éditorial d’aujourd’hui par ces mots «Dites-moi qui vous paie, je vous dirai quelle politique vous faites. »

Le monde du  travail saura montrer sa résistance  dans la rue face à ce triangle argent - pouvoir politique et injustice sociale le 7 Septembre prochain.

Abrahim Saravaki

Commenter cet article