Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Le gouverneur de la Banque de France frappé par un éclair de lucidité

11 Juillet 2012, 06:33am

Publié par PCF Villepinte

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France

 - le 10 Juillet 2012

 

 

Qu'est-il arrivé à Christian Noyer? Ce mardi matin, le gouverneur de la Banque de France a estimé que les emprunts à court terme réalisés lundi à des taux d'intérêt négatifs "est la marque d'un certain dysfonctionnement des marchés".

Christian Noyer n'est pourtant pas connu pour son sens critique du système financier actuel. Ces derniers mois, il fut plutôt enclin à devenir le plus zélé des gardiens du temple. En début d'année, il a servi de paravent au gouvernement Fillon pour aller à contre-courant de l'augmentation automatique du taux de rémunération du Livret A. Il ne fallait surtourt pas détourner l'argent des clients des banques placés sur les marchés vers le Livret A et le financement du logement social.

"Bonne nouvelle"

Cette fois, le gouverneur trouve tout de même un peu gros que la France emprunte pour la première fois de son histoire à des taux négatifs à 3 mois et à 6 mois. Mais pas trop quand même. D'un côté, c'est, "comme les émissions allemandes à taux négatifs (déjà réalisées cette année, ndlr), la marque d'un certain dysfonctionnement des marchés à l'intérieur de la zone euro". Mais de l'autre, il s'agit "d'une bonne nouvelle, en ce sens qu'elle montre la crédibilité de notre pays dans sa stratégie de retour à l'équilibre des finances publiques, dont on ne peut que se féliciter".

Il en profite pour se féliciter  "de la marche de tous les pays de la zone euro vers, à la fois, des finances publiques équilibrées assez rapidement et une dynamisation du potentiel économique à travers des réformes structurelles". Soit la rigueur budgétaire institutionnalisée par le nouveau traité européen.

  • A lire aussi:

Le Livret A dans la ligne de mire du gouverneur de la Banque de France

Francis Wurtz: "Le paravent du paquet européen"

S.G.

Commenter cet article