Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

La chronique de Pierre Ivorra

27 Janvier 2010, 09:56am

Publié par PCF Villepinte

Vive les vieux !

marx vieuxUne révolution démographique est en marche. La population mondiale va s’accroître fortement, passant de 6,7milliards de personnes en 2007 à 9,2 milliards en 2050. Le nombre de jeunes va tendre à plafonner, le nombre de personnes en âge de travailler va s’accroître, ainsi que celui de personnes de plus de soixante-cinq ans. Mais les évolutions vont être différentes d’un pays ou d’une région à l’autre. La population, notamment celle en âge de travailler, devrait augmenter dans certains pays émergents et en Afrique subsaharienne. L’Europe devrait subir un vieillissement accéléré, deux pays seulement faisant exception, la France et le Royaume-Uni, qui devraient connaître une légère progression de leur population et une quasi-stabilisation de leur population en âge de travailler.

Deux facteurs contribueront à ces évolutions planétaires  : d’une part, la tendance à la baisse du taux de fécondité  ; d’autre part, l’allongement de l’espérance de vie. En France, par exemple, l’espérance de vie d’un homme de soixante ans est passée de 20 ans en 1998 à 22 ans en 2008  ; celle d’une femme de cet âge a progressé pour ces mêmes années, de 25,3 ans à 26,9 ans. La part des plus de soixante ans dans la population totale passerait de 25 % à 36 % d’ici à 2040.

Cette évolution, conséquence de meilleures conditions de vie et de progrès médicaux, est pourtant présentée par la droite et le patronat comme une sorte de scénario catastrophe et, au mieux, dans une certaine gauche, comme un risque majeur. Nos sociétés ne seraient pas en état de supporter ce choc démographique. La dramatisation s’appuie sur une vision très partiale de la réalité. Ce qu’il faut suivre de près, ce n’est pas seulement le rapport entre actifs et retraités, mais, plus largement, celui entre actifs et non actifs, ces derniers rassemblant à la fois les plus de soixante ans et les moins de quinze ans. Or, en France, ce ratio ne devrait que très légèrement se dégrader d’ici à 2020. En vérité, la révolution démographique en cours doit être prise comme une opportunité. Le vieillissement ne peut être conçu uniquement comme un coût. Il a déjà fait émerger une nouvelle demande et une nouvelle offre, il est un facteur de développement de nouveaux services à la personne dans les domaines des loisirs, du tourisme, de la santé, de l’éducation. Par ailleurs, à rebours de la retraite couperet, il est possible de donner une place originale aux seniors dans nos sociétés. Ils peuvent continuer à jouer un rôle social dans des activités hors travail, de partage de leurs expériences, de leurs connaissances et de leur savoir-faire. Cette conception est à l’opposé de la démarche du pouvoir actuel. Elle suppose, évidemment, de refuser les nouveaux reculs sociaux qu’il va tenter d’imposer. Elle appelle aussi des réformes radicales qui mettent à contribution le capital.

Commenter cet article