Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Identité nationale

6 Janvier 2010, 10:13am

Publié par Daniel JUNKER

republique
LE PCF réclame
l’arrêt de l’opération

« En lançant le débat sur l’identité nationale, l’objectif de Nicolas Sarkozy était de faire oublier l’échec de sa politique. Pour s’assurer de l’efficacité de cette diversion, il aurait demandé à ses troupes “du gros rouge qui tache” (…) Allez-y, lâchez-vous !!! » Il a été servi avec une surenchère odieuse de déclarations racistes, xénophobes et islamophobes, un concours de petites phrases indignes stigmatisant « l’autre », en l’occurrence les étrangers. La seule décision à prendre est de mettre un terme à une campagne qui oppose les uns aux autres, qui dresse des murs et qui préfère la haine au vivre ensemble. La diversité des réactions opposées à ce débat montre une chose : il faut supprimer le ministère d’Éric Besson et mettre immédiatement un terme au débat

 

 

Déferlement haineux sur le Net

Malgré les promesses d’Éric Besson, les contributions racistes continuent de s’étaler sur le site dédié à « l’identité nationale ».

Début décembre, Éric Besson admettait l’existence de messages racistes sur le forum du site Internet dédié à son « débat sur l’identité nationale ». Des contributions dont l’Humanité avait dénoncé la complaisante publication le 27 novembre 2009. Depuis, les efforts de « modération » promis par le ministre n’ont pas débarrassé ce forum des messages nauséabonds qui l’émaillent. Ainsi, le 22 décembre, revenant sur les scènes de liesse consécutives à la qualification de l’Algérie pour la Coupe du monde de football, des internautes s’autorisaient des commentaires franchement xénophobes : « S’ils se sentent plus algériens que français, qu’ils aillent habiter là-bas » ; « Qu’ils apprennent à éduquer leurs gosses et en faire qu’un s’ils ne sont pas foutus de les maîtriser ! » ; « Ces gens-là brandissent à tout va leur carte d’identité française. Mais ils revendiquent cette identité dans un seul but : pleurer et dire qu’on ne leur donne rien. Ils attendent en permanence une aide de l’État (aide financière bien sûr). Et après, nous nous demandons où passe le trou de la Sécu… » ; « Ces gens-là ne sont décidément pas comme nous et ne partagent pas nos coutumes. Il faut arrêter de dire qu’il faut les intégrer car c’est eux qui ne veulent pas s’intégrer. Les enfants d’immigrés italiens, espagnols, les pieds-noirs se sont parfaitement intégrés en 1 ou 2 générations. Pourquoi ces gens-là n’y arrivent pas ? C’est bizarre ! Les ghettos dans lesquels ils se plaignent d’être parqués, c’est eux qui les ont créés à force de faire fuir les honnêtes gens ». Assimilés à des « délinquants », les descendants d’immigrés africains ou nord-africains sont ensuite accusés de développer une « agressivité pathologique » et de vouloir « remplacer notre culture par la leur », tandis que les « Français de souche » seraient coupables de se laisser « piétiner, insulter, ridiculiser ». Suit un éloge du colonialisme : « Les 100 ans de soi-disant colonisation française n’ont pas été si néfastes que ça pour le peuple algérien ». Autres cibles de ce déferlement haineux : les sans-papiers « Je suis français car je n’ai plus la sollicitude pour les sans-papiers et autres hors-la-loi qui squattent nos églises et méprisent nos droits en exigeant des droits différentiels. » Quant aux solutions suggérées, elles font écho, sans surprise, à la démagogie gouvernementale : « La France devrait fermer ses frontières aux immigrés. »

Rosa Moussaoui

 

Commenter cet article