Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Grand Paris :

2 Septembre 2010, 15:58pm

Publié par PCF Villepinte

 Le Gouvernement a rendu sa copie, le débat public va pouvoir commencer                           jeudi 2 septembre 2010

 GParis Le ministre chargé du Grand Paris, Michel Mercier, a versé le dossier relatif au projet du Gouvernement de double boucle de métro automatique à la CNDP (Commission nationale du débat public).

La CNDP a publié dès le 1er septembre 2010 les contenus des deux projets sur deux site Internet distincts :

- www.debatpublic-grandparis.org pour le projet du Gouvernement ;

- www.debatpublic-arcexpress.org pour le projet soutenu par la Région Ile-de-France et le STIF.

Ainsi, la consultation publique va permettre aux Franciliens de se prononcer du 1er octobre et au 31 janvier sur chacun des deux projets.

Selon le quotidien « Les Echos » du 2 septembre 2010, Michel Mercier souhaiterait ménager les élus de gauche. « On verra ce qui ressortira du débat. C’est à partir de ce que dira le public qu’on pourra bâtir un accord. On a deux projets, mais mon désir à terme est de finir avec un seul, d’autant que les deux schémas ne sont pas si opposés », a-t-il expliqué.

C’est en juin 2011 que le Conseil d’Etat validera le tracé définitif du métro. D’après Michel Mercier, l’essentiel des divergences entre les deux projets se situent à l’est de Paris. L’étape qui suivra consistera en la signature des contrats de développement entre les collectivités et l’Etat.

Michel Mercier a également confirmé l’intention de l’Etat de financer le futur projet à hauteur de 4 milliards d’euros sur les 21,4 à 23,5 milliards d’euros nécessaires.

Si les budgets seront inscrits à l’automne dans le projet de loi de Finances rectificatives, les décaissements devraient être progressifs.

Des dispositifs fiscaux inspirés par le rapport Carrez (modernisation de la taxe sur le bureaux, création d’une taxe d’équipement sur le Grand Paris) et l’imposition forfaitaire des entreprises de transport apporteront sept milliards d’euros supplémentaires. L’emprunt qui débutera en 2016 permettra de financer le reste.

- Lire le communiqué de presse de la CNDP.

 Grand Paris  |  Transports

Commenter cet article