Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

France-Amérique latine : quarante ans de solidarité

13 Novembre 2010, 08:11am

Publié par PCF Villepinte

Des années noires à l'altermondialisme  

Par Fabien Cohen, secrétaire général de FAL.

 

 L’enthousiasme suscité par la victoire de l’Unité populaire chilienne en 1970, avec à sa tête Salvador Allende, a favorisé la création, le 13 novembre 1970, de France-Amérique latine, par les partis politiques de gauche, la CGT, des chrétiens sensibles à la théologie de la libération. Un véritable espace politique propre à cette solidarité internationale mutuelle entre les deux pays, qui perdure depuis quarante ans, et qui sera l’occasion d’une journée anniversaire le 13 novembre prochain à l’espace Robespierre d’Ivry (94).

Un anniversaire qui reviendra sur ces belles années, qui ont tant raisonné dans notre pays, mais aussi sur les années noires où sévit un terrorisme d’État qui accompagne une série de dictatures militaires dans toute la région, dans le cadre du plan « Condor ». Pendant ces années tragiques, les mouvements démocratiques et révolutionnaires latino-américains ont pu compter sur France-Amérique latine (FAL), ses comités et ses adhérent-e-s, aux côtés de nombreuses autres organisations, pour aider les exilés à se réfugier en France et dénoncer les dictatures qu’ils fuyaient.

Aujourd’hui encore, comme en témoigne le procès qui va s’ouvrir à Paris contre plusieurs responsables de la junte chilienne (du 8 au 17 décembre 2010), et dont FAL est partie civile, notre association continue à exiger vérité et justice, comme à refuser l’impunité dont bénéficient plusieurs hauts dignitaires militaires du continent.

Solidement ancrée dans la défense de l’ensemble des droits humains, FAL n’a eu de cesse de dénoncer, de faire connaître, de promouvoir tout ce qui permet la solidarité, l’amitié, la découverte, la connaissance de la réalité politique, sociale, économique et culturelle des peuples latino-américains et caribéens.

Dans les années quatre-vingt, l’espoir était malgré tout de mise en Amérique centrale, avec en particulier la révolution sandiniste au Nicaragua : le Front sandiniste de libération nationale (FSLN) renversait la dictature de Somoza et une expérience de transformation radicale s’ouvrait, vingt ans après Cuba, où chrétiens progressistes et marxistes se battaient au coude à coude.

Dans les années quatre-vingt-dix, l’Amérique du Sud a connu quant à elle une série de transitions démocratiques, et progressivement, en résistance au néolibéralisme triomphant et à la permanence des inégalités sociales, de nouveaux mouvements sociaux jaillissent sur la scène politique latino-américaine. C’est notamment le cas du mouvement indigène qui fait irruption avec force en Équateur, au travers de la Confédération des nationalités indigènes d’Équateur (CONAIE) ou au Mexique, suite au soulèvement néozapatiste dans le Chiapas, en 1994.

Les alternatives créées ces dernières années au travers de réalisations comme l’Alba, suite au bolivarisme vénézuélien, et plus tard à la victoire du mouvement indigène et paysan cocalero imposant l’un des siens à la tête de la Bolivie, ou la création de l’Unasur sont autant de bouleversements politiques importants. À cela s’ajoute toute une série d’autres victoires de la gauche, comme au Brésil, en Argentine, en Uruguay, en Équateur, au Paraguay ou au Salvador.

Désormais engagée dans la dynamique altermondialiste, France-Amérique latine a contribué à la création d’un réseau bicontinental Europe-Amérique latine et Caraïbes (réseau Enlazando Alternativas) afin que les droits des peuples et ceux de la nature deviennent enfin la priorité des deux côtés de l’Atlantique.

FAL, ses comités et ses centaines d’adhérent-e-s, quatre décennies durant, ont tenté de faire entendre ces voix du Sud, de les soutenir mais aussi d’apprendre et de s’enrichir de leurs cultures, de leurs combats. Plus que jamais, en ces temps de crises multiples et mondialisées, la solidarité internationale doit poursuivre son chemin. Fin octobre, plusieurs centaines d’étudiants et représentants de différentes organisations populaires brésiliennes ont manifesté en soutien aux mobilisations des travailleurs et des jeunes pour le retrait du projet de réforme des retraites Fillon-Sarkozy : la solidarité internationale est bien « la tendresse des peuples ». Et c’est cette flamme que FAL souhaite fêter pour ses quarante ans et entretenir collectivement et durablement pour les prochaines décennies  !

Fabien Cohen

Commenter cet article