Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Entre Nicolas Sarkozy et le Medef, l'amour dure toujours

15 Février 2012, 09:50am

Publié par PCF Villepinte

Une de l'Humanité du mercredi 15 février 2012

 - le 14 Février 2012

 

 

 

 

A la veille de la probable déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, l'Humanité de ce mercredi 15 février 2012 décortique la façon dont le président de la République pour encore deux mois a servi les intérêts du patronat durant son premier quinquennat et souhaiterait remettre le couvert lors d'un second mandat.

  • A lire:

--> Le nouveau duo Parisot-Sarkozy se relance. Vingt-quatre heures avant le locataire de l'Elysée, la patrone du MEDEF a aimablement listé ses nouvelles consignes lors d'une conférénce de presse ce mardi. Plus la peine d'en faire des tonnes comme il y a cinq ans, les duettistes repassent à l'attaque ensemble. Ainsi, la patrone des patrons revendique:

  1. des Etats-Unis d'Europe à la mode ultralibérale, avec règle d'or budgétaire pour tout le monde
  2. une cure d'amaigrissement renforcé de la Fonction publique avec deux départs sur trois non remplacés au lieu d'un sur deux actuellement
  3. des cadeaux aux entreprises avec la baisse des cotisations salariales et la  flexibilité renforcée du marché du travail
  4. la réduction de la protection sociale via une réforme (appauvrissement) du financement de l'assurance maladie et un débat (sic) sur un "nouvel âge de départ à la retraite"

--> Le MEDEF en rêvait, Sarkozy  l'a fait. Retour sur 5 ans de cadeaux au patronat: règle d'or, dynamitage de l'ISF et Bouclier fiscal, haro sur les fonctionnaires, la Sécu en toutes franchises, pas de quartier pour les retraites, travailler peu pour gagner tout et TVA sociale

--> Sarkozy, candidat depuis 2007. Distancé dans les sondages, Nicolas Sarkozy est contraint d'annoncer précipitamment sa candidature. Redevenu hyper-candidat, il axera sa campagne sur des "propositions chocs", répondant aux désirs patronaux.

--> Un président placé sous "perspective négative". La possible dégradation de la note de la France par l'agence Moody's est un nouveau camouflet pour Sarkozy.

 

  • A lire aussi sur humanite.fr:

Notre dossier consacré à la Présidentielle 2012

Tout sur la campagne du Front de gauche

Commenter cet article