Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Elections au Venezuela, nouvelle victoire du chavisme

17 Décembre 2012, 11:02am

Publié par PCF Villepinte

Monde - le 17 Décembre 2012

 

 

 

Jean Ortiz décrypte les résultats des élections "régionales"  au Venezuela. Une victoire nette du chavisme, malgré le contexte difficile de la maladie de Chavez et une abstention plutôt élevée.  

Dans le contexte difficile créé par la quatrième et grave opération du président Chavez contre un cancer dans la région pelvienne, trois éléments caractérisent les élections "régionales" du dimanche 16 décembre au Venezuela:
-nouvelle poussée chaviste. Les candidats socialistes du PSUV  gagnent 20 Etats (sur 23). Le PSUV avait jusqu'à présent 15 gouverneurs.
-le taux de participation passe de 80,4% aux présidentielles du 7 octobre dernier à 53,94% ce 16 décembre. L'abstention (46%), est la plus forte depuis 2005. Les enjeux sont sans doute apparus à beaucoup plus régionaux que nationaux et, localement, le peuple chaviste est souvent critique contre la bureaucratie, la corruption, la violence, l'inefficacité, qu'il attribue aux technocrates locaux, et à des gouverneurs parfois insuffisamment réceptifs.
-la réélection dans l'Etat de Miranda du gouverneur Henrique Capriles Radonsky  (50,35% des voix), qui fut le candidat de l'opposition aux dernières présidentielles, et qui consolide ainsi sa position au cas où de nouvelles présidentielles devraient avoir lieu. Il affrontait l'ex vice-président Elias Jaua, qui a pu donner l'impression d'un "parachuté". En perdant sa responsabilité de vice-président, E.Jaua, qui a pourtant mené une bonne campagne de terrain, a pu apparaître comme affaibli, non impliqué dans la nouvelle équipe présidentielle.
Le chavisme gagne l'Etat stratégique de Zulia, très peuplé et riche en hydro -carbures (50,99% des voix).
Le quotidien d'opposition "El Nacional", titre: "L'opposition résiste dans les Etats de Miranda et Lara, au milieu d'une marée rouge. Le PSUV gagne entre autres les Etats de Carabobo (nord), Nueva Esparta (nord-est), Tachira (sud-ouest), et Zulia(nord-est), anciens bastions de l'opposition;
Dans une intervention devant ses supporters vêtus de jaune, Henrique Capriles a déclaré "ne pas avoir le sourire" malgré sa réélection. Il a dénoncé "l'arbitraire, les énormités", l'instrumentalisation de l'état de santé du président qui, chacun le sait, simule un cancer...Ce Capriles est déroutant. Il est pâlot, falot, peu charismatique, mais son faux "angélisme", sa pelisse de "centre-gauche", dissimulent une fortune, une âme, et un esprit ultra-libéraux... plus sa "jeunesse" (40 ans); des apparences qui trompent. "Nous avons, a-t-il lancé, vaincu les abus de pouvoir, le chantage", mais perdu...C'est le discours d'un rescapé assez seul sur le champ de bataille, mais qui prend rendez-vous pour demain. Il n'a eu aucun mot, ni courtois, ni diplomatique, ni feint, envers le président Chavez, qui lutte toujours contre une dure adversité, et dont l'état, de source gouvernementale, s'améliore. Capriles manque de compassion. Il se réclame de la "Vierge del Valle", mais sans doute pour la privatiser!!

Jean Ortiz

Commenter cet article