Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Égypte : l'opposition appelle à une deuxième manifestation

26 Janvier 2011, 12:46pm

Publié par PCF Villepinte

Au Caire, hier, où la manifestation hostile au pouvoir a rassemblé 10 000 personnes

Monde - le 25 Janvier 2011

 

 

 

Le groupe de militants pro-démocratie, le "Mouvement du 6 avril", à l'initiative des manifestations de mardi qui ont fait quatre morts, a appelé à un deuxième jour de mobilisation, mercredi en Egypte.

Sur sa page Facebook, le groupe a appelé les Egyptiens à se rassembler sur la place principale du Caire, là où 10 000 personnes avaient déjà manifesté mardi, en scandant "Moubarak dégage, la Tunisie est la solution". "Tout le monde doit se rendre sur la place Tahrir pour s'en emparer de nouveau", a écrit le groupe sur sa page Facebook, réseau social utilisé, avec Twitter, pour organiser la mobilisation. "Continuant ce que nous avons commencé le 25 janvier, nous allons descendre dans la rue pour demander le droit de vivre, la liberté et la dignité", a par ailleurs affirmé le "Mouvement du 6 avril" dans un communiqué, en appelant à poursuivre la mobilisation "jusqu'à ce que les demandes du peuple égyptien soient satisfaites". Cet appel intervient seulement quelques heures après que les forces de l'ordre égyptiennes ont dispersé dans la nuit, avec de nombreux tirs de gaz lacrymogènes, les milliers de manifestants encore présents sur la place Tahrir, située dans le centre du Caire et proche de nombreux bâtiments officiels.

Trois manifestants et un policier sont décédés lors des manifestations

Les manifestations qui ont réuni au total quelque 15 000 personnes selon les chiffres officiels ont faits fait quatre morts. Trois manifestants sont décédés à Suez (nord de l’Egypte) après des heurts avec la police, et au Caire un policier a succombé après avoir été battu par des manifestants. Outre Le Caire, des défilés ont été organisés dans différentes villes de province, notamment à Alexandrie et Suez, malgré un dispositif policier massif. Ces manifestations anti-gouvernementales étaient les plus importantes depuis les émeutes de 1977 provoquées par une hausse du prix du pain.

Michèle Alliot-Marie tente de se racheter

La France déplore les morts lors de manifestations en Egypte, a déclaré mercredi à RTL la ministre des Affaires étrangères, en rappelant la politique française visant à appeler "à plus de démocratie dans tous les Etats". "Il ne s'agit pas pour la France de faire de l'ingérence" mais "nos principes sont des principes de respect de l'Etat de droit, de non-ingérence mais aussi d'appel à ce qu'il y ait toujours plus de démocratie et de liberté dans tous les Etats", a poursuivi la ministre.

Revenant sur sa proposition controversée d'aider les forces de police tunisiennes, Michèle Alliot-Marie a reconnu qu'elle s'était "peut-être mal exprimée". "J'ai été mal comprise", a-t-elle ajouté en assurant ne pas se sentir "affaiblie".

 

Commenter cet article