Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Education

24 Avril 2010, 07:00am

Publié par PCF Villepinte

 

« Faut pas refaire les lycées, faut en construire d’autres »

Entre désenchantement et attente d’autre chose, la réforme du lycée vu par… des lycéens.

Souvent, durant la pause de midi et demi, les élèves du lycée Évariste Galois, à Sartrouville dans les Yvelines, sortent et mangent en face de leur bahut. C’est là qu’on peut faire le tour des petits groupes, et les sonder sur la réforme du lycée qui entrera en vigueur dans six mois.

Pour beaucoup, "réformer" ce n’est pas vraiment positif. "La politique ne sert à rien", "cette réforme ne va rien changer, on le sait tous". Et sur cette portion d’élèves sceptiques, la moitié ignorait encore en quoi consistait cette réforme. La [1] initiée par plusieurs organisations n’a pas suffi.

Pour ceux qui avaient entendu parler de la réforme Chatel, pas plus d’enthousiasme. Certains trouvent la réforme futile car ils se sentent déjà bien accompagnés dans leur orientation. D’autres trouvent que le gouvernement généralisait encore plus les filières…. générales (L, ES et S). Quelques rares lycéens en sont venu à suggérer qu’il fallait carrément supprimer la Seconde (générale), classe "inutile" qu’un grand nombre des élèves redouble (19,07% des lycéens l’ont redoublé en 2007). Pour d’autres, la solution est en réalité très simple : "faut pas refaire les lycées, faut en construire d’autres".

une grande blague

Les plus avertis des élèves rencontrés pensaient que cette réforme n’était qu’une grande blague de la part de l’Etat car, en plus d’être mise en oeuvre alors que le déficit budgétaire s’élève à 138 milliards d’euros, elle instaure des éléments… déjà en place. Cours de soutien, information sur les possibilités d’orientation, etc, font partie de la panoplie. Pour un élève de Terminale L, "la possibilité de changer de filière est bien le seul avantage réel que j’y vois. Le gros défaut de la réforme c’est qu’elle ne touche que les Bac généraux. Comme d’habitude on laisse de côté les Bac techno et professionnels qui, soit dit en passant, ne valent pas moins que les autres. Sauf qu’aujourd’hui si tu fais pas S, t’es nul. On est dans un pays qui se veut élitiste où il faut Bac +5 si tu veux espérer travailler chez McDo et c’est juste n’importe quoi ! »

Jérémy Esteves

Notes :[1] "votation lycéenne"->http://www.humanite.fr/2010-02-16_Societe_Les-lyceens-invites-a-voter-sur-les-reformes-en-cours->xxx
Commenter cet article