Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Culture

16 Juillet 2010, 06:08am

Publié par PCF Villepinte

 Avignon : le monde du spectacle dans la rue

 

Manifestation des intermittents du spectacle en Avignon, le 18 juillet 2008. Photo : Patrice Leclerc, de la Photothèque du mouvement social.

En marge du festival d’Avignon, les professionnels du spectacle organisent jeudi 15 juillet une journée d’action pour protester contre la « régression » des financements culturels.

« Je voterai contre toutes les réductions qui amoindriraient l’éclat utile des lettres, des sciences et des arts, qui me paraîtraient tarir les sources mêmes de la vie publique et qui [constituraient] une faute politique certaine. Vous avez cru faire une économie d’argent, c’est une économie de gloire que vous faites. » Le 10 novembre 1848, Victor Hugo s’adressait en ces termes à l’Assemblée Constituante lors de la discussion du budget de l’Etat.

Alors que se déroule en ce moment le plus important festival de théâtre en Avignon, le monde du spectacle a décidé de cultiver cette « gloire » du spectacle vivant. En marge du festival, la CGT-Spectacle a appelé à une nouvelle journée d’action pour protester contre la « régression générale » des financements. Le secteur s'est mobilisé à trois reprises ces derniers mois (le 29 mars, le 6 mai et le 17 juin) pour exprimer son inquiétude sur l'avenir des aides versées par l'Etat et les collectivités territoriales.

 « On nous propose une réduction de 10 % sur trois ans (5 % pour 2011) du malheureux budget culturel, déjà l’un des plus minces de l’Etat. Avec une telle diminution, on va détruire en un an ce qu’on a mis quinze ans à construire », explique Jean-François Pujol, secrétaire général adjoint de la CGT-Spectacle. La journée d’action a débuté par une manifestation ce jeudi 15 juillet place du Palais des papes à 14h30, qui a rassemblé environ 2000 personnes.

Le ministère de la Culture a déjà connu plusieurs années de baisses successives car son budget « stabilisé » est chaque année grignoté par l’inflation. « Fillon décrète sur ordre une régression générale, peut-on lire dans le communiqué de la CGT. Moins 10 % de financement de la culture en trois ans, gels des dotations aux collectivités territoriales, économies exigées aux « opérateurs de l’Etat » : Théâtres Nationaux, CDN, CCN, Scènes nationales… »

La réforme des collectivités territoriales devrait quant à elle interdire aux départements et aux régions d’intervenir dans le budget culturel, et en laisser la responsabilité aux villes et aux communautés urbaines. « On voudrait nous faire disparaître qu’on ne s’y prendrait pas mieux », proteste Jean-François Pujol.

Selon la CGT, le montant des économies serait « dérisoire » et « sans effet sur le déficit ». La culture est pourtant un acteur majeur du « lien social et de l’émancipation des individus », rappelle Jean-François Pujol. « Il faut relever l'esprit de l'homme, le tourner vers la conscience, vers le beau, le juste et le vrai, vers le désintéressé et le grand, clamait Victor Hugo à l'Assemblée de 1848. C'est là, et seulement là, que vous trouverez la paix de l'homme avec lui-même, et par conséquent la paix de l'homme avec la société. » Mais elle peut avoir aussi des retombées économiques, comme on a pu le voir lors de la grève de 2003, ajoute Jean-François Pujol : « les commerçants ont vu une baisse considérable de leur activité ».

 

Le 19 juillet, la CGT-Spectacle, Culture et Services publics organisent un débat à 15h dans la cour du Cloître St Louis sur « Les responsabilités publiques pour l’Art et la Culture : d’une promesse d’un plan de relance en 2009 à une régression générale programmée en 2010 ».

Sarah Masson

Commenter cet article