Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Conseil général : Collèges

14 Octobre 2010, 17:58pm

Publié par PCF Villepinte

C. Bartolone refuse aux enseignants, aux parents d'élèves et aux élus un débat démocratique sur le plan d'investissement en faveur des collèges et sur son financement !

Les Conseillers généraux communistes avaient prévenu : "Une concertation avec les acteurs l’enseignement, les syndicats, les associations de parents d’élèves, les maires ainsi que les conseillers généraux, devait avoir lieu avant la séance de ce jeudi 14 octobre, consacrée au plan d’investissement pour les collèges", dévoilé à grands renforts de communication... mais pas dans les instances du Conseil général.

"Attachés à la réussite scolaire, nous lui avons à nouveau fait part de notre volonté d’organiser sans attendre des Etats généraux de l’Education en Seine Saint Denis, avec tous les acteurs concernés pour déterminer les mesures à prendre en ce sens. Le Président Bartolone est resté sourd à cette proposition pourtant attendue par les syndicats d’enseignants et de parents d’élèves" soulignent les conseillers généraux communistes dans leur communiqué.

Un appel à la concertation balayé d’un revers de main, alors même que les organisations syndicales et les associations de parents d’élèves demandaient elles-aussi cette concertation.

Les projets élaborés en catimini suscitent en effet de légitimes interrogations : sur le choix des collèges, sur les conséquences de partenariats public/privé sur les finances de notre département et pour les contribuables de la Seine-Saint-Denis, ainsi que sur une Education Nationale de plus en plus ouverte au privé.

  • Pourquoi refuser un tel débat démocratique puisque c’est l’intérêt des collégiens et de l’ensemble de la communauté scolaire qui est en jeu ?
  • Pourquoi invoquer l’urgence puisqu’existe un plan d’investissement voté par l’assemblée départementale en 2007 et, à ce jour, pas totalement mis en oeuvre ?
  • Pourquoi céder aux sirènes des PPP (Partenariats Public / Privé), dont Christine Lagarde (ministre UMP de l’Economie et des Finances") défendait en 2007 l’extension, jugeant qu’ils constituaient "un moyen efficace pour que le secteur privé puisse prendre le relais de l’initiative publique" ?

 

 


14 octobre 2010

On comprend que l’utilisation des PPP, telle qu’elle est proposée par C. Bartolone pour le financement de certains équipements scolaires, suscite inquiétude, voire colère, chez celles et ceux qui attendent autre chose de la gauche qu’elle livre aux intérêts privés l’avenir de nos établissements.

D’autant que l’austérité budgétaire impulsée par C. Bartolone s’est déjà traduite, en matière d’éducation, par la suppression des ordinateurs pour les élèves entrant en 6ème ainsi que la suppression du financement de la carte Imagin’R !

Ce recours aux PPP commence également à provoquer des interrogations chez les contribuables qui auront - au bout du compte - à en payer la facture !

"Ecoutez le peuple, écoutez les jeunes, écoutez les citoyens et leurs élus, écoutez les organisations syndicales et les associations" !... Une exigence qui vaut pour l’Elysée et Matignon, mais aussi au Conseil général de Seine-Saint-Denis.

PDF - 36.1 ko

Le communiqué des Conseillers généraux communistes



Commenter cet article