Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Cheminots "nomades"

29 Mai 2011, 07:12am

Publié par PCF Villepinte

Les hommes comme les trains doivent se croiser

 

che-copie-1.jpg

L’enjeu pour Fabrice Desplanches, délégué CGT de la gare de Lyon : lutter face à la stratégie qui « édulcore l’esprit cheminot ».

Difficultés à recruter et à garder des jeunes, notamment en Île-de-France (surtout les jeunes cadres), démissions comme on n’en a jamais vu dans les métiers d’entretien des voies, manque de bras et de matériel, dépressions, et maintenant suicides… Fabrice Desplanches, à la SNCF, secrétaire général de la CGT cheminot de Paris-Gare de Lyon, dresse un constat rude. Salaires à la traîne, évolutions de carrière plus que ralenties, logements de cheminots trop chers, sous-embauches, matériel insuffisant et archaïque, missions confiées à des salariés du privé non formés aux risques ferroviaires spécifiques, incitations à la mobilité au national au prétexte de garantir l’emploi et via des primes qui doublent le salaire… « Les conditions de travail et de vie ne cessent de se dégrader au fur et à mesure que la SNCF est désintégrée. Ce n’est pas la tâche de travail en elle-même qui pèse, c’est l’organisation, le déficit d’embauches. » Face à une stratégie de « marche forcée vers la division et la précarisation qui rebute les jeunes et ne cherche qu’à casser l’esprit cheminot », le syndicat en vient à organiser lui-même des recrutements et concourt à entretenir le lien social. Débats, local syndical ouvert, séjour de vacances à moindres coûts pour les jeunes : « Nous agissons pour que les cheminots se croisent, échangent, nous créons les conditions d’un large rassemblement. Nous venons de créer un collectif jeune plein de promesses. Nous y sommes d’autant plus encouragés que les cheminots votent à hauteur de 70 % aux élections professionnelles. Preuve qu’ils restent mobilisés sur les questions de l’avenir de l’entreprise. Je profite de cette tribune pour les appeler à participer massivement à la manifestation du 16 juin prochain à Paris. »

Laurence Mauriaucourt

Commenter cet article