Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Afghanistan. Pas de sale guerre pour la France

21 Janvier 2010, 17:52pm

Publié par Daniel JUNKER

afga.jpgLe collectif national unitaire Otan-Afghanistan appelle à manifester samedi pour s’opposer à tout renforcement des troupes françaises en Afghanistan.

L’Otan a déjà décidé de répondre favorablement à la demande de Barack Obama d’envoyer des troupes supplémentaires en Afghanistan. Nicolas Sarkozy, désireux d’apparaître comme un bon élève de l’Alliance, s’apprête à répondre positivement à l’appel américain. Il a prévu d’annoncer lors de la conférence de Londres du 28 janvier les détails de la nouvelle contribution française qui serait de 1 500 soldats de plus.

Les français ont leur mot à dire

À quoi vont servir ces renforts  ? Depuis huit ans qu’a débuté l’intervention des États-Unis en Afghanistan au nom de la « guerre contre le terrorisme », aucune perspective de sortie de crise et de règlement politique n’a vu le jour. Une occupation militaire, menée par 25 000 soldats en 2003, par 150 000 aujourd’hui, ne portera pas plus de solution. Un changement profond de stratégie doit être adopté afin de donner la priorité à un processus politique fondé sur la sécurité et la reconstruction. Dans ce cadre, la définition d’un nouveau mandat de l’ONU, pour une mission dans ce sens, est indispensable. Comme elle l’avait fait en s’opposant à la guerre de Bush en Irak, la France devrait à nouveau faire entendre la voix de la raison. « En sa qualité de membre permanent du Conseil de sécurité, elle pourrait proposer une conférence internationale sous l’égide de l’ONU, pour définir précisément les conditions d’une paix négociée et durable en Afghanistan, prenant en compte toute la diversité des différentes composantes du peuple afghan. Cette conférence devrait, bien sûr, réunir des voisins immédiats comme l’Iran et, bien évidemment, le Pakistan. Il faudra aussi y associer l’Inde, la Chine, la Russie, la Turquie et d’autres pays », déclarait le député Jean-Paul Lecoq, lors de la séance de l’Assemblée nationale du 16 décembre consacrée à l’Afghanistan, au nom du groupe de la Gauche démocrate et républicaine. Une discussion réclamée par l’opposition mais tronquée par le gouvernement dont les représentants ont dans l’hémicycle éludé les enjeux réels de l’engagement français sur un terrain de guerre que dominent les seuls États-Unis.

Les Français ont leur mot à dire dans les choix de l’Élysée. Et ils sont nombreux à condamner cette fuite en avant du tout-militaire. Dans un sondage paru début décembre, 82 % des sondés contestaient l’envoi de nouveaux soldats français. En un mois, la situation s’est détériorée  : des civils afghans ont été tués, des militaires français sont tombés et l’impasse est totale. À l’appel du collectif national unitaire Otan-Afghanistan, une manifestation est organisée samedi 23 janvier pour s’opposer à tout renforcement des troupes françaises et autres en Afghanistan. Le rendez-vous est à 14 heures, place de la République.

Dominique Bari

Commenter cet article