Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Les commerces resteront fermés le dimanche en Seine-Saint-Denis

2 Juillet 2021, 07:17am

Publié par PCF Villepinte

1 juillet 2021 | Mise à jour le 1 juillet 2021

Par Patrick Chesnet

Le tribunal administratif de Montreuil a tranché. Fini les dérogations d'ouverture le dimanche accordées de manière générale pour tous les commerces. Les salariés vont pouvoir souffler… Une victoire de l'UD CGT qui avait sollicité la Justice.

Si pour l'Union départementale CGT de la Seine Saint-Denis, c'est à l'évidence une «victoire», pour les salariés des commerces du département, notamment ceux de l'alimentaire, c'est surtout «un ouf de soulagement», se réjouit Éric Aligner, secrétaire de l'UD 93.

C'est que l'arrêté préfectoral entérinant l'ouverture de ces magasins le dimanche pris le 2 juin dernier vient d'être suspendu par le tribunal administratif de Montreuil. Lequel s'interroge en effet très sérieusement sur «la légalité de l'arrêté du préfet». Rien de moins.

Les dérogations doivent être justifiées

Car si la possibilité de déroger au repos dominical existe bel et bien dans le Code du travail, à l'image de ce que pratiquent les commerces alimentaires ouverts jusqu'à 13 heures le dimanche, encore faut-il que ces dérogations soient justifiées. «Il y a régulièrement des demandes, notamment du BTP», explique Éric Aligner. «Les entreprises envoient alors un document à la préfecture pour se justifier. Le préfet regarde et, si c'est raisonnable, il doit consulter les acteurs sociaux et économiques, c'est-à-dire le patronat et les organisations syndicales. C'est la règle normale.»

Un patronat à l'offensive

Mais certaines fédérations patronales, principalement dans les commerces dits non essentiels, habillement, chaussures… ont décidé d'en profiter. «En décembre, ces fédérations ont écrit à tous les préfets de France pour une demande de dérogation pour l'ensemble de leurs entreprises. Parce qu'elles ont perdu de l'argent», revient le responsable syndical. «Et les préfets ont signé ces arrêtés, ce qui les arrangeait aussi parce que, au vu de la situation liée à la Covid-19, il fallait alors élargir les plages d'ouverture pour permettre la répartition des flux de clients sur la semaine.»

En outre, la demande s'appliquait de manière générale et envoyait aux oubliettes la limite des trois dimanches par mois autorisés par la loi. De quoi aggraver encore les conditions de travail de «premiers de cordée» qui, après avoir travaillé au péril de leur vie (n'oublions pas les morts de Carrefour, et ce n'est qu'un exemple), se voyaient désormais contraints d'être présents le dimanche complet.

Victoire de la CGT

Inadmissible pour la CGT, dont plusieurs UD attaquaient ces textes en justice. D'abord sans résultats. C'est ainsi qu'une quinzaine de dimanches sur les vingt-six du premier semestre ont été travaillés en France, y compris ces deux derniers weekends d'élections, ce qui pose là une vraie question démocratique alors que l'on parle de records d'abstentions.

Le résultat du recours déposé par la CGT de Seine–Saint-Denis contre ces arrêtés en mai vient donc désormais changer la donne. «La justification de la Covid-19 ne marche plus et le juge s'est également appuyé sur le fait que la demande ne peut être générale et doit se faire au cas par cas ainsi que sur le dépassement des trois dimanches», savoure Éric Aligner après la décision du tribunal administratif, le 24 juin, de suspendre l'arrêté dans ce département.

Une décision qui devrait faire boule de neige et motiver les différentes UD.

Suivez la NVO sur Facebook • Twitter • Instagram

Voir les commentaires

Et maintenant, tous ensemble à la Fête de l’Humanité !

1 Juillet 2021, 13:12pm

Publié par PCF Villepinte

Publié le 30/06/2021 par PCF

Les 10, 11 et 12 septembre, ce sera le retour de la Fête de l’Humanité !

Cette édition 2021 se déroulera dans un format plus réduit, sur une partie de l'Aire des Vents, terrain habituel, et sur un espace adjacent du Bourget. En 2022, la Fête prendra possession d’un nouveau lieu, au cœur de l’Essonne.

Quel bonheur de pouvoir se retrouver, de partager un moment de fraternité dans cette belle fête populaire que nous aimons tant, nous les communistes, et les centaines de milliers de Français·es qui y participent à chaque édition. Cette année, l’espace disponible – 16 hectares au lieu des 50 hectares habituels - et la situation sanitaire nous obligeront à nous en tenir à un nombre de participants fixé à 40000 par jour.

On y retrouvera notamment l’Agora de l’Humanité, le Village du livre, le Village du monde, les Amis de l’Humanité, le Forum social, le Village de l’économie sociale et solidaire, l’espace du Secours populaire français.

Le nombre de stands du PCF devra être réduit, l’échange est en cours avec les fédérations pour voir comment s’adapter à cette contrainte tout en gardant la richesse de l’apport des communistes sur la fête, du stand du Conseil national aux spécificités des stands de fédérations qui participent à la vie politique, culturelle et gastronomique de la fête !

Cette fête sera celle des femmes et des hommes qui ont tenu le pays debout pendant la pandémie, une fête du monde du travail, de la culture et de la création. Ce sera aussi, comme chaque année, une fête qui nous permettra d’échanger sur la situation du pays au lendemain d’échéances départementales et régionales qui ont été marqué par un effondrement démocratique au regard de l’abstention historique.

Nous mettrons bien sûr au cœur de la fête les luttes sociales et citoyennes actuelles, des luttes pour l’emploi, les services publics et l’écologie à celle pour l’égalité dans tous les domaines et les défis à venir avec la candidature de Fabien Roussel à l’élection présidentielle de 2022 et les élections législatives.

Préparons une belle fête avec les travailleur·euse·s, les citoyen·ne·s, nous avons en avons tant besoin pour placer l’humain et la planète au cœur de tous les choix !

 

Voir les commentaires

Le dormeur du val

1 Juillet 2021, 13:01pm

Publié par PCF Villepinte

Le dormeur du val

Arthur Rimbaud

C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Arthur Rimbaud

 

Voir les commentaires

Rendez-vous des partisan·e·s de la paix

1 Juillet 2021, 12:57pm

Publié par PCF Villepinte

INTERNATIONAL Publié le 30/06/2021 par PCF

Le PCF appelle à contribuer massivement aux journées d'action du 7 juillet 2021 et du 25 septembre « Pour la paix, le désarmement nucléaire, le climat et la justice sociale, la diminution des dépenses d'armement ».

Le Parti communiste français appelle tous les communistes et leurs organisations au plan départemental et local à se mobiliser partout en France pour contribuer au succès de ces deux journées nationales d’action pour la paix et l’élimination totale des armes nucléaires.

La période actuelle avec la crise sanitaire, les dérèglements climatiques, la persistance des conflits, la misère qui brise de nombreux concitoyens et jette sur le chemin de l'exil des centaines de milliers de personnes, montre l'urgence de construire un autre monde. Les communistes agissent dès maintenant pour la construction d'un monde de paix, de coopération, de justice. Il est urgent de mobiliser toutes les ressources humaines, scientifiques, technologiques et financières en France et dans le monde pour faire face aux grands défis actuels et assurer la sécurité sanitaire, sociale, écologique et économique des populations en France et dans le monde. En tant qu'internationalistes nous savons que tous les peuples partagent ces mêmes aspirations. Mais la persistance de politiques caractérisées par l’affirmation de la force, de la puissance voire de la violence, tant au plan économique, social, financier qu’au plan militaire et des relations internationales (avec en arrière-plan des intérêts qui ne sont pas ceux des peuples mais des multinationales), constitue un obstacle à la satisfaction de ces aspirations.

Pour autant, c’est au quotidien que les communistes agissent pour changer la vie des gens afin de la rendre plus facile. Pour cela il faut changer de mode de développement. Ainsi le PCF agit pour une société sans chômage et un nouvel âge de la sécurité sociale, des services publics de santé, d’éducation… au service de l'égalité, de l'émancipation humaine, de la transition écologique avec par exemple des services publics de transport à faibles prix ou gratuits, des investissements massifs pour produire et consommer autrement, pour reconstruire les bases d’une souveraineté dans les domaines alimentaires, scientifiques, industriels, pharmaceutiques et de l’industrie biomédicale.

Tout cela nécessite de remettre en cause la domination du capital car c'est par ses pouvoirs sur l'argent et la monnaie que le capital installe sa domination sur l'économie et la société et imprime ses orientations à la vie internationale y compris sur le plan militaire (cf. OTAN).

Au-delà de l’urgente remise en cause des logiques de profits, la France doit faire entendre une voix forte et indépendante pour de nouvelles relations internationales basées sur :

la charte des nations unies et la mise en œuvre des résolutions de l’ONU sur la culture de la paix ;

des politiques de santé coordonnées avec l'appui de l'ONU ;

la mise en œuvre des recommandations du Giec ;

une COP sur « la justice sociale et fiscale » sous l'égide de l’ONU ;

une Europe de paix et de coopération en se retirant de l'OTAN et en cherchant les moyens d'un dialogue avec les pays de l'Est européen ;

les institutions internationales de l'ONU qui agit pour la diminution des dépenses militaires et l'élimination totale des armes nucléaires ;

la réalisation des objectifs du développement durable (ODDD) ;

l'augmentation de l'aide publique au développement.

Mais ces objectifs nécessitent de réduire drastiquement les dépenses militaires mondiales qui s’évaluent, selon le Sipri, à environ 2 000 milliards de dollars en 2020 et de stopper immédiatement l’augmentation vertigineuse des dépenses liées à la modernisation des armes nucléaires.

La France, s’honorerait en respectant ses engagements résultant de sa signature du TNP (Traité de non-prolifération nucléaire ratifié par la France en juillet 1968) et donc en agissant pour la mise en œuvre du TNP dont l'article 6 prévoit l'élimination des armes nucléaires. Elle doit signer et ratifier le traité sur l'interdiction des armes nucléaires (TIAN) voté par l'Assemblée générale des Nations unies le 7 juillet 2017 et entré en vigueur le 22 janvier 2021.

Les deux journées d'action du 7 juillet et du 25 septembre sont mises en œuvre par le collectif des marches pour la paix (1) qui regroupe plus de 150 organisations dont le PCF, ont pour objectif d’agir : « Pour la paix et le désarmement nucléaire, la justice sociale et les droits humains, le climat et la transition écologique ».

Pour toutes ces raisons, le PCF, appelle à contribuer au succès de la journée d'action du 7 juillet à l'occasion du quatrième anniversaire de l'adoption du TIAN à l’ONU, et à la réussite des marches pour la paix organisée le 25 septembre dans le cadre de la journée internationale de l‘ONU pour l'élimination totale des armes nucléaires.

Joseph Marie

 

Pour signer la pétition pour la ratification du TIAN aller sur le site du Mouvement de la Paix

https://www.mvtpaix.org/wordpress/petition-pour-un-traite-dinterdiction-des-armes-nucleaires/

Pour voir la liste des organisations membres du collectif

https://www.collectifpaix.org/nous/

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5