Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Sarkozy : Si le « rendez-vous approche », la riposte doit être immédiate ! (Pierre Laurent )

10 Février 2012, 08:05am

Publié par PCF Villepinte

Sarkozy : Si le « rendez-vous approche », la riposte doit être immédiate ! (Pierre Laurent )
Plus que jamais candidat, Nicolas Sarkozy part à l'abordage dans une interview du Figaro Magazine.

A toutes les mesures anti-sociales déjà annoncées (TVA « sociale », fin de la durée légale du travail, Traité européen d'hyper austérité) et toutes confirmées dans cet entretien, le président en ajoute une particulièrement grave : l'obligation qui sera faite aux chômeurs, en contre partie de la fin du versement de leurs indemnités, d'accepter le premier et n'importe quel emploi précaire et sous-payé.

Afin de se soustraire à la sanction du scrutin d'avril et mai prochains, l'ancien chef de l'UMP camoufle son offensive de régression sociale accélérée dans une cascade d'hypothétiques référendums à venir, sur cette question comme sur celle de l'immigration.

En revanche, dans ces pages, Nicolas Sarkozy ne dit pas un mot du traité européen qu'il a concocté avec la chancelière Angela Merkel, et se tait sciemment sur le coup de force qu'il s'apprête à perpétrer, par majorité parlementaire interposée, au Parlement, à partir du 13 février, avec l'adoption de la TVA dite sociale le 14.

Si le « rendez-vous approche », la riposte doit être immédiate ! Pour la déclencher, j'appelle toutes les forces engagées dans la campagne du Front de gauche à se rassembler, mardi 14 février à 18h30, devant l'Assemblée nationale.

Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français

 

Voir les commentaires

Dossier d'actu: comprendre l'affaire Woerth-Bettencourt

9 Février 2012, 17:38pm

Publié par PCF Villepinte

Mots clés : ump, nicolas sarkozy, liliane bettencourt, eric woerth, Comprendre l'affaire Woerth-Bettencourt,

 

 

La mise en examen d'Eric Woerth de ce mercredi soir pour trafic d'influence passif est le dernier épisode de cette affaire Woerth-Bettencourt au parfum de scandale politique.

Cliquez ici pour retrouver tout l'historique de cette affaire.

Voir les commentaires

Montpellier, ils étaient 10.000

9 Février 2012, 13:34pm

Publié par PCF Villepinte

Près de 10 000 personnes ont assisté, hier soir, au Parc des expositions de Montpellier au meeting du Front de gauche. Le candidat à la présidentielle a redit son ambition de barrer la route au Front national et à sa candidate "Qu'elle soit là ou pas, c'est un égal plaisir. Si elle est là, nous nous confronterons à ses idées. Si elle n'est pas là, nous nous confronterons à ses idées représentées par Nicolas Sarkozy", a-t-il attaqué devant une salle surchauffée.

La Seine Saint Denis ce jour Jean-Luc Mélenchon avec enthousiasme. 

Voir les commentaires

Déclaration du PCF sur les coûts de la filière nucléaire

9 Février 2012, 13:31pm

Publié par PCF Villepinte

 

La cour des comptes vient de publier son rapport sur les couts de la filière nucléaire.

Il met en évidence l’importance de ce secteur dans la vie économique de la nation au cours des décennies écoulées et dans la période actuelle pour un résultat où l’électricité est en France parmi la moins chère des pays européens, résultat objet de biens des convoitises tant à l’extérieur de nos frontières qu’à l’intérieur.

En effet, si les chiffres annoncés par la cour des comptes sont légèrement supérieurs de ceux provenant d’autres estimations, il n’en demeure pas moins que toutes les estimations convergent pour considérer que l’électricité produite à partir du nucléaire civil est très sensiblement moins chère que celle produite à partir du gaz, du fuel, du charbon et de toutes les énergies renouvelables – hydraulique exceptée – au stade actuel de leur développement technique et économique.

Ce rapport confirme indirectement que ce n’est pas la concurrence qui fait baisser les prix, et que celle-ci ne vise qu’à augmenter la facture énergétique des Français. Au contraire, si ceux-ci bénéficient encore d’une électricité moins chère qu’ailleurs, c’est grâce aux investissements consentis par des générations de Français dans l’hydraulique puis le nucléaire.

Il est juste qu’ils continuent à en bénéficier demain.

 

La loi Nome qui vise à les en spolier doit être abrogée. L’importance des sommes en jeu souligne également l’effort à faire pour améliorer la sureté des centrales – actuelles et futures –

Et les communistes ne cesseront d’affirmer que tous les recommandations et exigences demandés par l’ASN pour améliorer la sureté doivent être effectuées par les exploitants, et en premier lieu par EDF.

L’atout constitué par le nucléaire civil, pour être maintenu et conforté, doit s’accompagner d’un souci permanent de sécurisation, tant sur le plan matériel qu’humain.

Au-delà des controverses que ne manqueront pas de susciter tel ou tel aspect du rapport, celui-ci constitue un élément important pour alimenter le début public que le Front de Gauche appelle à mener pour définir la politique énergétique de la France.


Voir les commentaires

Lancement du Front de Gauche 93 de la Culture

9 Février 2012, 13:26pm

Publié par PCF Villepinte

Le Front de gauche annonce une « nouvelle exigence politique »

 

Pour faire de la culture un grand sujet populaire, Le Front de gauche pour la culture s’est constitué dès la rentrée 2011 à l’initiative d’artistes, élus, acteurs culturels, militants de l’éducation populaire, syndicalistes, militants du Parti communiste, du Parti de gauche et de la Gauche unitaire qui partagent depuis longtemps les mêmes combats. Il s’est agi tout d’abord de compiler tout ce qui dans les programmes respectifs et les travaux antérieurs relevait d’une politique des arts, de la culture et de l’information, de mettre un peu d’ordre dans cette profusion, puis de pointer les priorités et les questions centrales.

Il s’agit maintenant, avec Jean-Luc Mélenchon et les candidats du Front de Gauche aux législatives, de les inscrire dans l’intense lutte politique en cours, pour changer durablement et profondément le cours des choses dans notre pays.

Des groupes de travail se mettent en place. Le Front de gauche met ainsi en débat plusieurs chantiers de refondation : de la relance d’une responsabilité publique et nationale de l’État à la mise en oeuvre d’une compétence partagée avec les collectivités territoriales, jusqu’à l’élaboration citoyenne d’une loi de programmation qui accorde des moyens financiers à la hauteur des enjeux de civilisation comme la part nouvelle de l’art et de la culture dans la société.

L’histoire de la Seine-Saint-Denis est riche des questions de l’art et de la création. Equipements pionniers, intelligence croisée d’artistes visionnaires et de responsables politiques précurseurs, notamment dans les rangs du PCF et du mouvement ouvrier, politiques publiques de la culture préoccupées d’égalité sociale et d’encouragement d’une création libre et diversifiée constituent des acquis populaires qu’il nous importe de revivifier et de remettre au combat.

De nombreux jeunes de notre département y ont toute leur place avec leurs pratiques, leurs exigences et leurs rêves.

C’est pourquoi, nous proposons de constituer un collectif Front de gauche culture 93.

 

 

PDF - 165.7 ko

L’appel pour une assemblée constitutive

 

Lire la suite


Voir les commentaires

Discours de Jean-Luc Melenchon à Villeurbanne

8 Février 2012, 18:08pm

Publié par PCF Villepinte

Voir les commentaires

Le ministère de la Jeunesse et des sports n'est pas une cuillère de bois !

8 Février 2012, 17:52pm

Publié par PCF Villepinte

Le ministère de la Jeunesse et des sports n'est pas une cuillère de bois !"
 Si je fais 2-3%, on va me donner le ministère des Sports ", voilà comment Eva Joly considère ce ministère : comme une cuillère de bois que l’on offre aux derniers ! Elle avoue ainsi son désintérêt pour la place du sport dans notre société et crédite peu d’importance au rôle que l’Etat doit jouer dans un secteur qui concernent des dizaines de millions de Français. 

Ce que le mouvement sportif attend d’une ou d’un candidate à l’élection présidentielle, c’est qu’elle ou il relève le gant avec un projet ambitieux pour le développement des activités physiques et sportives avec un ministère des Sports qui joue pleinement son rôle. La droite a détruit ce ministère avec cinq ministres ou secrétaires d’Etat qui se sont succédé sans que n'ait été adoptée une seule loi d’orientation porteuse de véritables ambitions pour le sport français.

Avec le Front de gauche, nous ferons tout pour prendre le chemin du renforcement des moyens, des missions, de la présence partout sur le territoire du ministère des sports. Ainsi pour relever les défis de l’avenir du modèle sportif français, nous proposons d’adopter une loi cadre qui réaffirme unicité du sport, définissant les principes de l’action publique et reconnaissant le rôle de chaque collectivité et du mouvement sportif dans cette action. 

 

Voir les commentaires

Dans l'Humanité: Il y a 50 ans, le massacre de Charonne

8 Février 2012, 09:35am

Publié par PCF Villepinte

Une non-censurée de la première édition de l'Humanité du 9 février 1962

 - le 7Février 2012 Mots clés : l'humanité, histoire, charonne

 

 

 

Le 8 février 1962, neuf personnes tombaient au métro Charonne sous les coups de la répression policière d'une rare férocité, alors que 60 000 manifestants défilaient contre les attentats de l'OAS.

Cinquante ans plus tard, l'Humanité de ce mercredi 8 février 2012 rappelle cette sanglante page de l'histoire française à travers un cahier de quatre pages de témoignages d'une rescapée, de témoins et d'un journaliste de l'Humanité présent. A lire:

  • "Après le massacre, la situation a basculé": militant communiste du XXe arrondissement de Paris, Henri Malberg, alors âgé de 32 ans, se trouvait au métro Charonne
  • "La liste des victimes s'allongeait, c'était vraiment affreux. Nous étions en rage": entretien avec Jean Le Lagadec, journaliste de la rubrique politique de l'Humanité
  • "Je pensais juste à respirer": en février 1962, la sociologue Maryse Triper a 16 ans. Rescapée de la manifestation, elle a toujours tu son histoire, jusqu'à ce que deux auteurs en fasse une bande dessinée
  • "J'étais un jeune étudiant communiste du lycée Buffon": témoignage de Nicolas Devers-Dreyfus, qui avait quinze ans à l'époque.

Découvrez notre édition spéciale dès 20 heures

 

Une de l'Humanité du 8 février. Le quotidien appelle à manifester au lendemain de la vague d'attentats perpétrés par l'OAS.

 

Le 9 février, la une et les pages intérieures traitant du drame de Charonne sont censurées.

 

 

Le 10 février 1962, l'Humanité fait paraître les premiers témoignages des rescapés et publie les biographies des morts de Charonne

 

 

L'édition du 13 février donne le compte-rendu de la grande manifestation d'hommage aux morts de Charonne, avec des photos dont les légendes sont passées à la censure.

 

Voir les commentaires

Le Front de gauche soulève les foules à Villeurbanne

8 Février 2012, 09:31am

Publié par PCF Villepinte

Meeting du Front de gauche

 

Comme à Nantes, à Besançon ou à Bordeaux précédemment, le Front de gauche a bien eu du mal à faire entrer tout le public et les militants venus en nombre pour assister au meeting de Villeurbanne. Là où les organisateurs attendaient 7000 personnes, ils étaient plus de 10 000 à participer à ce grand rendez-vous de la campagne collective dans le Rhône.

Tour à tour, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Danielle Obono, de Convergences et Alternative et Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle, ont tour à tour pris la parole.

"Ne comptez que sur vous-mêmes"

Aux salariés de Lejaby, d'Arkema ou de Péchiney, comme au reste de son auditoire, ce dernier leur a demandé: "Ne comptez que sur vous-mêmes. Le premier média du peuple, c'est le peuple lui-même." L'orateur Jean-Luc Mélenchon a fait recette lorsqu'il s'est moqué du signe de ralliement de la campagne du Parti socialiste. "Un radio du thorax?", se demande -t-il. Le porteur du programme "L'Humain d'abord" a surtout rappelé que la lutte contre la précarité était au coeur du projet partagé et qu'entre le faible et le fort, "c'est la loi qui protège et la liberté qui opprime".

"On est du petit bois pour le capital"

Un peu plus tôt dans la journée, le candidat du Front de gauche avait appelé les salariés du site Arkema de Saint-Fons, dans l'agglomération lyonnaise, à entrer en résistance contre le projet de rachat d'une partie des activités de l'entreprise de pétrochimie par le groupe suisse Klesch. Malgré l'interdiction de la direction de l'entreprise d'entrer sur le site, Jean-Luc Mélenchon a pu leur rappeler qu'"il y a une limite à l'exploitation, c'est la résistance", du haut d'une tribune improvisée dans la cantine de l'entreprise, devant quelque 300 salariés.

"Vous avez le droit de dire que vous ne voulez pas de cette cession, ce soi-disant repreneur est un dépeceur, une espèce de vampire, on est perçu comme de la chair à canon, on est du petit bois pour le capital", a-t-il ajouté à propos de l'homme d'affaires suisse Gary Klesch, qui est également intéressé par la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime)."Ce qui se passe ici est une caricature", a insisté le candidat, dénonçant "l'arrivée d'un fonds de pension malfaisant qui ne garantit même pas les retraites des travailleurs".

  • A lire:

Lyon va recevoir Mélenchon

Voir les commentaires

Georges Wolinski: "Le courage du peuple cubain"

7 Février 2012, 16:32pm

Publié par PCF Villepinte

Dessin sur un mur de la Havane

Monde - le 7 Février 2012

 

 

 

 

L'Humanité de ce mardi 7 février fait le bilan de cinquante ans de blocus total imposé par les Etats-Unis à Cuba, depuis le 7 février 1962. Nous publions ici le point de vue de George Wolinski, dessinateur et président d'honneur de Cuba Si France.

"En 1970, je suis allé à Cuba pour la première fois. Je représentais la France à une exposition de dessins politiques. Ceux que j’exposais avaient été publiés, pendant les évènements de 1968, dans Action,  L’Enragé et Charlie Hebdo. Ensuite, invité par le festival de l’humour de San Antonio de Los Banos, j’ai fait de nombreux séjours à Cuba. J’ai pu côtoyer des dessinateurs roumains, coréens du Nord, polonais, tchèques. Place de la Révolution, trois heures durant, j’ai écouté le discours de Fidel Castro. Plus tard, en 1992, j’ai été le président d’honneur de la biennale de l’humour.

Pour rejoindre Cuba, il fallait partir de Madrid ou de Prague et voyager quelques vingt deux heures. A l’époque, étant donné le blocus américain, 80% de l’économie cubaine, dépendait de Moscou et des pays de l’Est. Puis, il y eut l’effondrement du bloc soviétique et ce fut un coup dur pour Cuba. Le peuple manquait de tout pour vivre comme pour travailler. Charly Bouhana, membre du syndicat de Livre, m’a demandé de le rejoindre pour aider les artistes et les écoliers cubains. Ainsi, est née l’association de solidarité : Cuba Si France. Première initiative : le bateau de la solidarité. Un cargo chargé de cahiers et autres feuilles de papier, de fournitures scolaires, destinés aux écoles.

Ensuite, l’association a accompagné différents projets d’aide à l’enfance. Il y eut encore un envoi de matériel destiné aux artistes qui ne disposaient plus de rien pour créer. Des artistes liés au gouvernement en place mais qui, malgré tout, ne pouvaient plus travailler.

Depuis cette époque, Cuba Si France n’a pas cessé de manifester son indignation contre le blocus américain. Il y a deux ans, quand je suis retourné à Cuba, j’ai pu observer le courage du peuple pour résister aux conditions de vie provoquées par l’embargo. J’ai vu défiler un million et demi de jeunes cubains, visiblement en pleine santé, devant un Raul Castro souverain. Pas un n’a crié : « Dégage Raul ! » en passant devant la tribune.

Le 8 mars, lors de la journée internationale de la femme, j’ai écouté les propos de Mayda Alvarez Suarez, militante du Centre d’Etude de la Femmes, organisme sous tutelle du gouvernement. Elle était l’invitée en France de notre association. Après cinquante-deux ans de révolution, Mayda résume la philosophie des Cubaines. A la surprise générale et malgré le peu d’enthousiasme des hommes, elles ont, dit-elle, conquis leur autonomie. L’égalité des salaires est instaurée par la loi et elles peuvent exercer des postes décisionnaires. Et cela, malgré la vie difficile, le manque de denrées alimentaires, les crèches introuvables et la violence en hausse.

Quant à la natalité, elle décroit. 1,6 enfant par couple. Avant la révolution Mayda explique que de nombre de jeunes filles de 14 ans se retrouvaient enceintes, aujourd’hui, l’âge moyen la natalité est de 24 ans. Qu’en est-il des rapports hommes-femmes ? La formule est envoyée par Mayda : les hommes que veulent les femmes n’existent pas encore. Les femmes que les hommes veulent n’existent plus !   Dans un avenir proche, d’importantes réformes se préparent, comme la perte de 500.000 fonctionnaires. Mayda sourit : « On en a vu d’autres ».

Découvrez notre édition ici

A retrouver aussi:

  • Cinquante ans de blocus, l'obsession des Etats-Unis à l'égard de Cuba: entretien avec Salim Lamrani, universitaire et écrivain
  • "Ce blocus dure depuis un demi-siècle, quelle honteuse faiblesse!": le point de vue de Jean Cormier, grand reporter et biographe du Che
  • "L'hallucination politique migratoire américaine est un élément dramatique": par Una Liutkus, fondateur de Havanatour

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>