Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Quand Nicolas Sarkozy voyage avec deux avions

6 Février 2011, 22:39pm

Publié par PCF Villepinte

Politique - le 6 Février 2011

 

La presse belge a révélé samedi que le président français s'était rendu vendredi à Bruxelles pour le sommet européen avec deux avions.

Michèle Alliot-Marie n'est pas la seule à avoir des problèmes d'avion. Son patron, Nicolas Sarkozy, a lui aussi été pris en flagrant délit de dépenses somptuaires pour ses voyages aériens. L'agence de presse Belga a révélé vendredi que le président de la République avait effectué le voyage Paris-Bruxelles, soit trois cents kilomètres, "à bord de"  deux avions! En plus de "Air Sarko one", l'Airbus A330-223 flambant neuf que l'Elysées s'est offert en 2010, un Falcon 7X complétait le cortège présidentiel. La presse belge qui a repris l'information samedi ne dit pas dans quel aéronef le chef de l'Etat se trouvait.

Il s'agit d'un voyage en grande pompe tant les moyens mis en oeuvre apparaissent disproportionnés.Le Falcon 7X est un avion de luxe de chez Dassault aviation, avec un rayon d'action de 11 000 km, qui coûte aux alentours de 35 millions d'euros pièce. Nicolas Sarkozy s'en est offert un en note de frais sur le compte des contribuables en juillet 2009. Les spécialistes l'ont surnommé Carla One, un Carla two étant livré depuis en remplacement des anciens Falcon 900B en bout de course. Air Sarko One a lui un rayon d'action de 12 500 kilomètres et est équipé de moyens de communications ultra-sophistiqués. Il a coûté la bagatelle de 180 millions d'euros. Lors de son achat en 2009, la présidence de la République avait expliqué que "cet investissement offrira une capacité plus performante de transport pour les déplacements gouvernementaux au cours des 30 prochaines années. Il pourra transporter dans des meilleures conditions le même nombre de passagers que les deux Airbus actuels mobilisés simultanément. » Depuis cette virée, on peut en douter.

Rappelons que Bruxelles est à 1 heures 20 de Paris en train et que l'on peut trouver des billets à 25 euros! En n'optant pas pour ce mode de transport, Nicolas Sarkozy a empiré son bilan carbone déjà pas très bon. En novembre dernier, Terra Eco l'avait classé au sixième rang des chefs d'Etat les plus polluants.

Voir les commentaires

Bernard Thibault: "La CGT ne restera pas neutre pour 2012"

6 Février 2011, 22:35pm

Publié par PCF Villepinte

Social-Eco - le 6 Février 2011

 

 Dans l'Humanité, ce lundi 7 février.

Bernard Thibault  a accordé un entretien exclusif à l'Humanité au lendemain de la réunion du comité confédéral national (CCN) de la CGT. Il fait le tour des dossiers sociaux chauds du moment. Extraits:

 La CGT prépare t'elle sa succession?  "Non, il n'y a aucune raison de le faire… Le CCN a voté ses deux résolutions à l'unanimité. Il n'y a pas de tension au sein de la CGT."

 Les suites du mouvement contre la réforme des retraites: "Nous ne sommes pas de ceux qui demanderont aux salariés d'être patients en attendant l'échéance des élections présidentielles, car l'urgence sociale s'accroît."

 Les présidentielles 2012: "La CGT s'exprimera bien évidemment dans la campagne. Nous le ferons au début de l'année 2012. Nous ne resterons pas neutres sur un certain nombre de sujets qui touchent aux bilans comme aux projets."

 La baisse du coût du travail: "C'est le message qu'entendent les syndicalistes de tous les pays d'Europe… C'est pourquoi un nouveau rendez-vous européen de mobilisations syndicales est en train de se construire. Il pourrait y avoir une initiative le 9 avril, veille du sommet des chefs d'Etats."

Voir les commentaires

Le Grand Paris Express fait polémique à gauche

6 Février 2011, 07:19am

Publié par PCF Villepinte

Territoires Du côté de chez vous

 Les élus d’Europe Écologie-les Verts refusent de voir, dans l’accord sur les transports entre la région et le gouvernement, une «  avancée » pouvant répondre aux besoins urgents des usagers.

Lundi soir, dans la capitale, se tenait la dernière réunion du débat public sur le Grand Paris, avec la présentation du protocole d’accord entre la région et l’État fondant deux projets – celui d’Arc Express pour la région et celui du Grand Paris pour l’État – en un seul, appelé Grand Paris Express. Mais la controverse n’en est pas pour autant terminée au sein de la majorité de gauche du conseil régional, entre socialistes et communistes-Front de gauche, d’un côté, et Europe écologie-les Verts, de l’autre.

Pour Jean-Paul Huchon, président PS de la région Île-de-France, le débat public (qui a réuni plus de 20 000 personnes en quatre mois), confirme deux choses : « D’une part, l’urgence d’améliorations immédiates des conditions de transport ; d’autre part, celle de fondre les deux projets en un seul avec des dessertes fines, donc de proximité. » Selon le président, le travail accompli avec le ministère de la Ville et le compromis trouvé répondent à ces objectifs. L’investissement immédiat de 1,8 milliard d’euros pour améliorer l’existant, le projet de double boucle de métro en banlieue est avec la réalisation d’Orbival (ce dont se réjouissent les départements de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne), le raccordement entre les différents types de transport, la création d’une soixantaine de gares contre quarante prévues à l’origine, la liaison avec les aéroports, les engagements financiers qui se montent au total à 32,4 milliards d’euros et le rôle de pilotage reconnu au Syndicat des transports parisiens (Stif) sont autant d’éléments qui, même si les désaccords subsistent sur le type de transport vers Saclay, justifient cette signature.

« Ce protocole est une victoire pour le gouvernement », explique, pour sa part, Jean-Vincent Placé, vice-président d’Europe Écologie-les Verts (EELV) chargé des transports. Il poursuit : « La desserte fine ne sera pas réalisée et les financements ne sont pas au rendez-vous. » Ce à quoi Jean-Paul Huchon rétorque : « Je ne comprends pas qu’il se soit mis à l’écart d’un accord qui répond aux besoins. » EELV ira-t-il jusqu’à gêner la mise en œuvre de cet accord ? L’incompréhension des Franciliens, qui attendent depuis si longtemps des améliorations, serait alors très grande.

Pour Laurence Cohen, conseillère régionale (PCF), « cet accord témoigne qu’après des années d’absence, le pouvoir réinvestit dans les transports ». C’est, pour elle, « une réelle avancée, fruit de l’intervention des citoyens et des élus ». Cet accord est « un point d’appui pour continuer l’action afin d’améliorer toujours plus les dessertes sur toute l’Île-de-France, ainsi que les financements, notamment des entreprises, pour ne pas que cela pèse sur la tarification des usagers », déclare l’élue.

Max Staat

Voir les commentaires

Violence policière: la vidéo qui fait scandale

5 Février 2011, 22:29pm

Publié par PCF Villepinte

Société - le 2 Février 2011

 Comment un gendarme gradé asperge de gaz lacrymogène de paisibles manifestants. A voir ici.

"A ce jour, il n'y a pas d'enquête disciplinaire engagée", explique la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN). Pourtant, il y aurait de quoi au vu de cette vidéo qui a fait le tour du net ce mercredi.

Ce film montre un sit-il organisé par de paisibles manifestants à Anduze (Gard) qui bloquaient le 21 janvier dernier un train touristique régional pour protester contre une réorganisation locale de communes. Tout se passait bien jusqu'à ce qu'un chef d'escadron de gendarmerie arrive avec ses adjoints. Le gradé a la bombe de gaz lacrymogène très facile et en use à bout portant sur des protestataires apparemment pacifiques et pour la plupart âgés. La manifestation a ensuite quelque peu dégénéré et des coups de matraque son tombés sur un manifestant qui n'a pas apprécié de se prendre une bonne giclée de gaz. A sa place, on ne le serait moins.

 

 

 

Voir les commentaires

Nicolas Sarkozy se met les magistrats à dos

5 Février 2011, 07:11am

Publié par PCF Villepinte

Société - le 4 Février 2011

 

 

 

L'USM, principal syndicat de magistrats, appellent à une semaine de grève nationale des audiences et à une journée d'action nationale après les accusations de faute dans l'affaire Laëtitia proférées par Nicolas Sarkozy. grogne aussi dans la police.

La situation s'envenime entre Nicolas Sarkozy, le gouvernement et les magistrats. L'Union syndicale des magistrats (USM), principal syndicat de magistrats français, a appelé ce vendredi midi à une grève nationale des audiences jusqu'à jeudi prochain pour protester contre les propos de chef de l'Etat et de son ministre de l'Intérieur les accusant de faute dans l'affaire Laëtitia et annonçant des sanctions. Avec en point d'orgue une manifestation nationale jeudi à Nantes et des rassemblements dans tout le pays.

Le mouvement semble faire boule de neige. Chaque juridictions de France est en train de se déterminer sur le suivi du mot d'ordre au cours d'assemblées générales. Vendredi midi, plusieurs juridictions avait déjà décidé d'entrer dans le mouvement, en signe de solidarité avec celui de Nantes, pointé du doigt par le président français: la Cour de cassation, à Lille, Créteil, Grenoble, Caen, Nancy, Pointe-à-Pitre et dans plusieurs villes de Bretagne.

"Toute tentative de déstabilisation, sur fond de menaces, venant du plus haut de l'Etat ne peut que nuire à la sérénité de la justice et plus largement aux institutions républicaines. Il appartient désormais au garde des Sceaux de réagir", assure  le communiqué de l'USM. Chez les magistrats, "le mot ras-le-bol est faible, il y a un sentiment d'injustice et de révolte", a également déclaré Matthieu Bonduelle, secrétaire général du Syndicat de la magistrature.

Parallèlement à la magistrature, la grogne atteint aussi la police. Selon Patrice Ribeiro, secrétaire général de Synergie (second syndicat des officiers de police), "les officiers de police à Nantes ont mal ressenti le fait d'être accusés d'avoir mal fait leur travail."

Face à cette fronde, les ministres et les députés majorité présidentielle bétonnent déjà autour de Nicolas Sarkozy. A l'image de du secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, qui explique: "Le Président de la République a dit tout haut ce que pensent nos compatriotes… Mais certains demeurent désespérément sourds aux attentes de notre société…: un syndicat de magistrats outrancièrement politisé (l'USM, ndlr).

 

Repères

La Justice française, parent pauvre européen

Le système judiciaire français a été classé en 2010 par le Conseil de l'Europe au 37e rang continental pour le pourcentage du produit intérieur brut (PIB) par habitant consacré à la justice. Le budget pour 2011 pour la justice est de 7,1 milliards d'euros, soit environ 2,5% du budget de l'Etat.

 

A lire dans L'Humanité des débats de ce samedi.

"S'il y a sanction, ce doit être pour le ministre de la Justice". Entretien avec Jacky Coulon juge en colère. Comme ses collègues de Nantes, ce juge d'instruction, syndiqué à l'Union syndicale des magistrats (USM), raconte pourquoi lui et ses collègues ont décidé de suspendre toutes les audiences jusqu'à jeudi prochain. "Nous exigeons qu’il soit reconnu publiquement qu’aucune faute n’a été commise par les fonctionnaires, les gendarmes, les magistrats ou l’administration pénitentiaire en relation avec le crime de Pornic. Ensuite, nous demandons des moyens pour que tous les suivis en matière d’application des peines puissent être exécutés sans qu’il y ait de choix à opérer par les juges. On met en cause leur responsabilité pour une défaillance qui est celle de l’Etat".

Voir les commentaires

« Édouard Glissant savait lire le monde dans ce qu'il portait de meilleur »

5 Février 2011, 07:03am

Publié par PCF Villepinte

Édouard Glissant, l'homme qui a ouvert la porte au Tout-Monde est mort ce matin. Poète et philosophe, il savait lire le monde dans ce qu'il portait de meilleur. Édouard Glissant voulait en développer une nouvelle conception qui, à l'opposé de la mondialisation économique, s'appuierait sur ce qu'il nommait la « mondialité ».

Édouard Glissant n'était pas homme à se retrancher. Il descendait dans l'arène en donnant son point de vue poétique et politique sur les évènements qui le marquaient. Ainsi, il avait récemment crée l'Institut du Tout-Monde pour, « à l’écoute des mélodies du monde, favoriser la pratique culturelle et sociale des créolisations. et la connaissance de l’imaginaire des peuples dans leur diversité ». Avec Patrick Chamoiseau, son ami, il a publié et fait circuler un texte marquant, « Quand les murs tombent », mettant en évidence le recul de civilisation que signifiait la mise en place, par Nicolas Sarkozy, du ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement. Édouard Glissant était un homme d'action qui mettait en partage avec le peuple ses mots, ses idées, sa poésie.

Je me rappelle avec émotion sa conférence lors de notre Université d'été, en aout 2008, et l'échange chaleureux qui lui a succédé; c'était un homme du partage et de la relation. Ma tristesse, ainsi que celle des communistes est immense ce matin. Son décès laisse de très nombreuses personnes un peu seules face à « l'intraitable beauté du monde ». Je pense à Sylvie Glissant, son épouse, à ses enfants, à ses innombrables amis et je leur adresse mes sincères et affectueuses condoléances.

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF,

Voir les commentaires

Le peuple Egyptien exige la chute du régime, le PCF appelle aux mobilisations

5 Février 2011, 07:00am

Publié par PCF Villepinte

 
Depuis la « Journée de la colère » du 25 janvier 2011 en Egypte contre la dictature et la pauvreté, un mouvement populaire sans précédent dans son histoire récente se développe partout dans le pays et touche désormais l'ensemble des couches sociales.
Malgré la censure, l'intimidation policière, les provocations, le couvre-feu et une répression sanglante, des millions de gens manifestent et tiennent la rue, exigeant la chute de Moubarak et de son régime. Ils réclament la liberté, la dignité et la justice sociale.
 
L'Egypte ne sera plus jamais la même car son peuple à relevé la tête et le défi du changement, bien décidé à ne plus accepter la soumission. Le soulèvement populaire ne se contentera pas de vagues promesses de transition" démocratique.
Plus que jamais, la paix passe par la réussite de la révolution démocratique en cours. 
 
Le PCF appelle au rassemblement devant l’ambassade d’Egypte, aujourd’hui, vendredi 4 février à partir de 14h, et à la plus large mobilisation lors de la grande manifestation demain, samedi 5 février à 14h30, place de la République à Paris.
 
Avec les Egyptiens, la communauté internationale doit dire halte à la répression et exiger la dissolution des milices para-militaires du régime !
 

Voir les commentaires

Citoyen, reprend ta banque en main !

4 Février 2011, 06:51am

Publié par PCF Villepinte

Assemblée générale de la Société générale en mai 2008.

Social-Eco - le 3 Février 2011

 

 

 

Alors que vont débuter les assemblées générales des caisses locales et régionales de la bancassurance, AP2E (Agir pour une Economie Equitable)
lance sa campagne 2011 pour reconquérir notre pouvoir de sociétaire.

Dans quelques semaines débutent les assemblées générales des caisses locales et régionales de la bancassurance: Crédit agricole, crédit coopératif, Crédit Mutuel, Caisses d’Epargne et Banque populaire, Macif, Maif, GMF, Groupama,  MAA, F Matmut, MMA, , MGEN.

Les banques au niveau local, départemental et régional sont des puissants leviers de développement pour l’économique, l’habitat et le social. Les citoyens et leurs élus sont donc concernés par l’emploi local de leurs dépôts. Cette année la campagne d’AP2E (Agir pour une Economie Equitable) concerne aussi les élus. Des propositions de lettres sont donc rédigées pour être envoyées aux élus locaux, départementaux et régionaux afin qu’ils participent activement avec les citoyens à ces moments importants dans la vie de la bancassurance française, en grande partie gérée par le statut de l’économie sociale qui donne à chaque sociétaire un pouvoir égal sur les décisions. La crise a montré la nécessité pour les sociétaires d’être vigilants sur la façon dont leur argent est placé, et notamment sur son utilisation pour le développement de l’économie locale, de l’emploi et du logement social.

Modèles de lettres à personnaliser et à envoyer aux présidents des caisses locales avant de participer à leurs assemblées :

Cliquez sur le logo pour accéder aux modèles de lettres  

 . . .

 

Pour plus d'information, cliquez ici.

Voir les commentaires

Des people pour sauver l'hôpital public

3 Février 2011, 23:23pm

Publié par PCF Villepinte

Société - le 3 Février 2011
 

L'association Sauvons l'hôpital débute une campagne de sensibilisation à l'avenir des hôpitaux français mis à mal par les coupes budgétaires du gouvernement.

L'actrice Isabelle Adjani, le couturier Karl Lagerfeld ou encore le footballeur Christian Karembeu, photographiés au côté d'infirmières ou de grands professeurs de médecine. Sauvons l'hôpital a choisi d'associer des professionnels de santé et des people dans une grande campagne d'affichage qui débute ce jeudi et va durer pendant une semaine à Paris et sa banlieue, sur 500 emplacements de mobilier urbain prêtés gratuitement par la société JC Decaux.

"Aujourd'hui l'hôpital est malade, les délais pour les patients s'allongent, il y a beaucoup de fermetures de lits, des suppressions de postes de médecins et d'infirmières un peu injustifiés", explique Yves Dahan, un particulier sous dialyse, transplanté du rein en 1985, qui a fondé cette association fin 2009 pour remercier le personnel médical. Cette campagne, dont le slogan est "sauvons l'hôpital pour que demain il nous sauve", vise à sensibiliser l'opinion publique sur les risques des restructurations hospitalières et à rendre hommage au travail des infirmières, afin de les aider à obtenir de meilleurs salaires et trouver des logements près de leur lieu de travail.

Dans l'une de ces affiches en noir et blanc mise en scène suggérée par Karl Lagerfeld, quatre infirmières en blouse blanche sur une échelle, entourées du couturier, du président de l'association et des professeurs Stanislas Pol (hépatologie) et Bernard Granger (psychiatrie). "Karl Lagerfeld a voulu que les infirmières soient en haut de l'échelle car ce sont elles les stars avec les médecins", a indiqué M. Dahan. Une autre affiche place côte à côte le professeur de neurologie Olivier Lyon-Caen avec son patient, l'humoriste Dominique Farrugia.

A lire: "Le sort des patients est évidemment lié à celui des personnels", par José Puig, président du Collectif de patients citoyens.

Voir les commentaires

Vendredi: spécial Egypte dans L'Humanité

3 Février 2011, 23:10pm

Publié par PCF Villepinte

Monde - le 3 Février 2011
 

"Avec l'Egypte en révolution": huit pages pour un tour complet de la crise égyptienne

A découvrir:

Les opposants préparent le "jour du départ", le reportage de notre envoyé spécial au Caire, avant la nouvelle journée de manifestation de l'opposition ce vendredi

"Moubarak est prêt à tuer des milliers d'Egyptiens": notre entretien avec l'écrivain égyptien Alaa ElAswany, l'auteur de L'Immeuble Yacoubian

Retour sur l'arrestation au Caire de l'envoyé spécial de L'Humanité dans la nuit de mercredi à jeudi

"De la conquête de l'indépendance à la soumission aux Etats-Unis",   un siècle d'histoire tourmentée

L'Egypte en chiffres, toutes les données sur le pays et ses habitants

"La Finance vote Moubarak", ou les ravages de l'ultralibéralisme en Egypte

"Faut-il avoir peur des Frères musulmans?": l'entretien éclairage de l'ancien ambassadeur et spécialiste du Moyen-Orient Eric Rouleau

 

Et aussi... Edouard Glissant, négritude, créolité, mondialité: notre hommage au poète décédé jeudi

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>