Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Sur le blog d'Eliane Assassi

13 Octobre 2010, 07:14am

Publié par PCF Villepinte

Mercredi 13 octobre 2010 3 13 /10 /2010 07:48
Le blog de Eliane Assassi

Mardi 12 octobre, après avoir obtenu une interruption de séance, avec mes collègues sénatrices et sénateurs du groupe Communiste, républicains, citoyens et sénateurs du parti de gauche, nous avons rejoint les 330 000 manifestants parisiens. Nous étions 3,5 millions dans toute la France. Au Sénat et dans la rue : le bras de fer continue. 

manif12oct2010ok.jpg

Pour un sénateur du groupe CRC-SPG, les jours de manifestations et de grèves, pour peu qu'ils soient réussis, ont un effet similaire à celui que procure une célèbre barre chocolatée.

Des millions de manifestants dans la rue, et le combat reprend de plus belle au Sénat ! Le débat est en effet loin d'être terminé au Palais (...)Lire la suite

Emploi, salaires et retraites

Non, la loi n'est pas encore adoptée !

Réforme des retraites

Par Guy Fischer / 11 octobre 2010

Il apparait important avant de commencer cette deuxième semaine de débat sur ce projet de loi qui remet en cause le droit à la retraite des Français en rétablissant la vérité sur
un point important . Mr le Ministre avec certains de vos amis de l'UMP vous avez prétendu dès l'adoption par la majorité du Sénat de l' article (...)Lire la suite

Emploi, salaires et retraites

Pour justifier ces allongements, vous invoquez les exemples étrangers, mais vos comparaisons sont biaisées

Réforme des retraites : article 6

Par Odette Terrade / 11 octobre 2010

Pour justifier ces allongements, vous invoquez les exemples étrangers, mais vos comparaisons sont biaisées. La Belgique, le Canada et le Japon ont fixé la retraite à 60 ans ;
l'Allemagne et les États-Unis demandent trente cinq années de cotisations. Votre réforme est la plus dure de celles présentées en Europe. Les (...)Lire la suite

Emploi, salaires et retraites

La webTV qui montre ce que ne montre pas TF1

Réforme des retraites : notre vidéothèque

Par le groupe CRC-SPG / 11 octobre 2010

Parce que parfois quelques images valent mieux qu'un grand discours, voici une sélection de vidéos, actualisé tous
les jours, où l'on retrouve manifestants, élus du groupe CRC-SPG et représentants du Front de Gauche.Lire la suite

Et aussi...

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : Chronique d'une bataille parlementaire (5)

Réforme des retraites : le bras de fer continue !

Par le groupe CRC-SPG / 11 octobre 2010

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : Un pas de plus vers l'érosion des droits sociaux

Réforme des retraites : article 6

Par Guy Fischer / 11 octobre 2010

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : Nombre de nos concitoyens seront morts avant de toucher la moindre retraite !

Réforme des retraites : article 6

Par Marie-Agnès Labarre / 11 octobre 2010

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : Vous vous faites les défenseurs zélés de l'ultralibéralisme et du programme du Medef

Réforme des retraites : article 6

Par Nicole Borvo Cohen-Seat / 11 octobre 2010

Voir les commentaires

Les associations menacées par la marchandisation

12 Octobre 2010, 06:44am

Publié par PCF Villepinte

Tribunes - le 9 Octobre 2010

Quelles sont les conséquences du désengagement de l’État ?

 artLes associations menacées par la marchandisation

Par Malik Salemkour, vice-président ldh/collectif Associations en danger (*).

 

Parallèlement à la baisse constante des aides publiques, les associations sont menacées par une logique administrative de marchandisation concurrentielle, niant leur spécificité et leur rôle essentiel de cohésion sociale et de démocratie. À travers elles, ce sont les citoyens les plus vulnérables, les habitants des zones rurales et des quartiers paupérisés, les migrants – surreprésentés dans les milieux populaires – qui sont visés. Le projet de budget 2011 prévoit de diminuer encore les moyens financiers et humains aux politiques sociales, sanitaires, culturelles et éducatives. Ce désengagement de l’État et l’asphyxie financière des collectivités territoriales mettent en péril de nombreuses associations, atteintes au cœur de leurs missions d’éducation, d’insertion sociale et professionnelle, de logement, de culture, de santé, d’accès aux droits ou de lutte contre les discriminations. Malgré des besoins croissants, les budgets de ce qui restait de « politique de la ville » comme du soutien à « l’intégration » ont quasiment disparu au niveau national et sont fondus localement dans l’enveloppe globale des préfectures. L’Agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE) et l’Office français pour l’immigration et l’intégration (OFII) s’inscrivent désormais dans une logique de sous-traitance, sous-contrôle et d’exécution des politiques définies en haut lieu par le ministère de l’Identité nationale…

Le repli de l’État s’accompagne du transfert de ses missions de service public par appels d’offres, entraînant une marchandisation de secteurs jusque-là préservés. Les associations sont mises en concurrence entre elles, mais aussi avec des entreprises privées à but lucratif. L’homogénéisation et les réponses formatées, que ces commandes publiques suscitent, menacent la diversité du secteur associatif et risquent d’engendrer des coûts sociaux très lourds. Privées de subventions, les associations passent de partenaires à simples prestataires exécutants des pouvoirs publics. Elles sont contraintes de renoncer à leur projet associatif et à leur liberté d’action. Seule compte la rentabilité, mesurée à l’aune de l’équation « coûts engagés-résultats (quantitatifs) obtenus ». Alors que le secteur associatif compte 180 000 structures employeurs et près de 2 millions de salariés, l’emploi associatif est précarisé, les postes aidés sont réduits, tout en voulant favoriser le bénévolat et le volontariat. Or, ces formes d’engagement se complètent et se renforcent mutuellement. Les politiques ultralibérales à l’œuvre fragilisent tout le système. L’application par les pouvoirs publics nationaux et locaux des règles du marché au secteur non lucratif le dénature profondément, le bouleverse dans son essence. De forces de propositions et potentiels contre-pouvoirs, les associations sont contraintes de s’institutionnaliser peu à peu, de se transformer en pures gestionnaires et de devenir un maillon d’un système dominant qui étouffe toute velléité de contestation en son sein. Alors que leur caractère d’utilité sociale est indéniable et qu’elles sont l’un des rouages essentiels du système démocratique, les associations n’ont plus aujourd’hui l’assurance de pouvoir mener les missions qu’elles se sont choisies. Pour garantir leurs rôles socialement indispensables et l’engagement citoyen le plus large, il est urgent de repenser les aides publiques aux associations, petites ou grandes, nationales ou locales, et de réaffirmer leur place spécifique dans notre société. Une réelle clarification des relations financières avec l’État comme avec les collectivités territoriales est nécessaire pour refonder un contrat social au service du progrès humain.

 

(*) asso-en-danger@ldh-france.org

Malik Salemkour

Voir les commentaires

12 OCTOBRE : LES ETUDIANTS MOBILISES

12 Octobre 2010, 06:30am

Publié par PCF Villepinte

Communiqué de presse du 11 octobre.
 
12 OCTOBRE : LES ETUDIANTS MOBILISES CONTRE LA CASSE DES RETRAITES, POUR L’ACCES A L’EMPLOI !
Demain, on se mobilise pour nos conditions d’études, nos emplois, nos retraites ! Retrouvez aussi dans le communiqué en PDF ci-joint, les premiers chiffres de la mobilisation par fac !

La mobilisation contre la réforme des retraites prend de l’ampleur : lors de la journée de mobilisation du 7 octobre, les étudiants se sont réunis en Assemblées Générales dans de nombreuses Universités ( voir chiffres plus loin), et préparent la journée du 12, bien décidés à ne pas relâcher la pression.

Des assemblées générales se tiennent et prennent de l’ampleur alors que les universités ont repris récemment, parfois même 3 jours après la rentrée, comme c’est le cas pour les Universités de Région Parisienne.

Interventions en amphi, discussions, pétitions, tracts, Assemblées Générales,... les étudiants communistes qui participent activement et massivement à ce début de mobilisation, ne négligent aucun moyen permettant à chacun de s’informer des enjeux de la retraites et de se mobiliser ! Aujourd’hui et demain, Nous continuons aussi à œuvrer à la création de collectifs : « La retraite, une affaire de jeunes ! », et partout où c’est possible, à unir dans cette mobilisation les personnels et enseignants de l’Université.

Nous subissons de plus en plus la casse du service public d’enseignement supérieur, l’individualisation des parcours et le chômage des jeunes, où il nous faut attendre 27 ans pour trouver un emploi stable. C’est l’emploi qui fait vivre nos retraites, et cette réforme, mise en lien avec la politique du chômage menées conjointement par le MEDEF et le gouvernement (casse des services publics, suppressions de postes, plans sociaux, délocalisations...), ce n’est ni plus ni moins que la mort du droit à la retraite qu’on nous annonce poliment.

Alors que les patrons et les plus riches sont soigneusement préservés par le plan de rigueur, nous refusons de payer à nouveau la facture d’un système capitaliste en crise. Condamnés au salariat étudiant, nous refusons de rester l’armée de vacataires, intérimaires, et stagiaires non-rémunérés en tout genre ! De bonnes conditions d’études, c’est de bons emplois et donc bonnes retraites !

Ce n’est que le début, et un début encourageant ! Nous appelons à se réunir en Assemblées Générale et à se mobiliser le 12 octobre ; nous voulons amplifier le mouvement dans toute la jeunesse. Nous ne voulons pas travailler plus mais travailler tous et mieux ! Vous trouverez dans le communiqué en PDF (colonne de gauche), les premiers chiffres de la mobilisation étudiante.

"Camarade de classe" Bulletin des étudiants communistes  http://www.etudiants-communistes.org/IMG/pdf/final.pdf

 

Voir les commentaires

la jeune garde .Vidéo

12 Octobre 2010, 06:24am

Publié par PCF Villepinte

Jeune garde 
 Ce chant de la jeunesse ouvrière de France est composé avant le congrès de Tours (décembre 1920), congrès de fondation du Parti Communiste. Avant la Seconde Guerre Mondiale, il fut chanté aussi bien par les jeunesses socialistes que par les jeunesses communistes.

Voir les commentaires

Décès de Maurice Allais, seul prix Nobel français d'économie

11 Octobre 2010, 11:21am

Publié par PCF Villepinte

     

     - le 11 Octobre 2010

    Le prix Nobel d'économie Maurice Allais, seul Français à avoir obtenu cette distinction, est mort samedi à l'âge de 99 ans, a annoncé dimanche soir le ministère de la Recherche.

    "C'est le krach de 1929 qui m'a poussé à faire de l'économie " avait-il affirmé, en 1988, lorsqu'il avait été couronné par la Banque de Suède.

    "J'étais aux Etats-Unis en 1933, à ce moment-là c'était un cimetière d'usines. C'est une question que j'ai essayé d'approfondir et de comprendre", avait dit alors cet économiste.

    Né le 31 mai 1911 à Paris, ce fils de commerçants, orphelin très tôt de père, s'était vu décerner le prix Nobel d'économie en 1988.

    Ce prix récompensait "ses travaux de pionnier sur la théorie des marchés et l'utilisation efficace des ressources", selon la Banque de Suède.

    Maurice Allais, major de Polytechnique (1933), ingénieur du corps des mines, et ingénieur-docteur de l'université de Paris, avait été professeur d'analyse économique à l'Ecole nationale supérieure des mines de Paris se 1944 à 1988.

    Il avait été également professeur d'économie théorique à l'Institut de statistique de l'université de Paris (1947-68), et à l'Institut des hautes études internationales de Genève (1967-1970). A partir de 1970, il a dirigé le centre Clément-Juglar d'analyse monétaire de l'université de Paris-X.

    Maurice Allais était parallèlement directeur de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) à partir de 1954.

    Ses travaux ont essentiellement porté sur le développement de l'économie mathématique, notamment dans le domaine de la théorie de l'équilibre général, de la théorie du capital, de la théorie des choix, et de la théorie monétaire.

    Pionnier des analyses monétaires macrodynamiques, l'économiste, qui dénonçait les excès du libéralisme, notamment l'endettement, a fait autorité pour ses études théoriques du risque, illustrées par son célèbre paradoxe : "moins le risque est grand, plus les spéculateurs fuient".

    Retraité en 1980, le professeur Allais est devenu membre de la société internationale d'économétrie, de l'Institut international de statistique, membre associé de l'US National Academy of Sciences (1989), Membre d'honneur de l'American Economic Association, membre de l'Académie des sciences morales et politiques (1990).

    Il a été l'auteur de nombreuses études d'économie théorique et appliquée et d'une quarantaine de livres, notamment : "Traité d'économie pure" (1994), une réédition de "A la recherche d'une discipline économique (1943), "Economie et intérêt" (1999) dont une partie avait été publiée en 1946, "L'Impôt sur le capital et la réforme monétaire" (1977 et 1988), "La Théorie générale des surplus" (1978 et 1989).

    Il a également publié plusieurs livres sur la mondialisation et l'Europe, comme "Erreurs et impasses de la construction européenne (1992), ou "Nouveaux combats pour l'Europe : 1995-2002" publié en 2003.

    Retrouvez l'entretien réalisé en 2005 par Pierre Laurent lors de la campagne du "non" au Traité européen.

Voir les commentaires

Retraites : En direct du Sénat - J4 - Isabelle Pasquet

11 Octobre 2010, 11:16am

Publié par PCF Villepinte

Envoyé par CN-PCF
 
0 favoris
www.pcf.frExamen du projet de loi sur la réforme des retraites - 8 octobre 2010... suite

Voir les commentaires

Sondage/Retraites: Les Français pour la mobilisation

10 Octobre 2010, 07:39am

Publié par PCF Villepinte

 

 - le 9 Octobre 2010

Sept Français sur dix (71%) estiment justifié le mouvement social de mardi contre la réforme des retraites, indique un sondage Ifop pour Sud-Ouest Dimanche selon lequel le soutien de l'opinion "gagne en fermeté", 42% jugeant la grogne "tout à fait justifiée". "La légitimité accordée aux manifestations demeure à la fois très élevée et stable", 71% des personnes interrogées jugeant le mouvement "justifié", soit un score au même niveau que ceux mesurés par l'Ifop avant les précédentes journées de mobilisation (70% soutenaient les manifestations du 7 et 23 septembre), commente l'institut.

Mais, "dans un contexte où le mouvement se radicalise avec les appels à une grève reconductible (...), le soutien de l'opinion gagne en fermeté", la part des Français considérant le mouvement "tout à fait justifié" s'accroissant très fortement (42%, +9 points en un mois). L'Ifop note également que les femmes "soutiennent davantage la mobilisation que les hommes (75% contre 67%), ce qui s'explique sans doute par la polarisation du débat ces jours derniers sur la question de la retraite pour les mères ayant interrompu leur carrière".

A l'instar des précédentes enquêtes, les plus jeunes soutiennent très massivement la protestation (84% des 18 à 24 ans) alors que les plus âgés apparaissent plus partagés (55% des plus de 65 ans et plus soutiennent le mouvement). Les catégories populaires approuvent davantage les manifestants (87% des ouvriers et des employés contre 66% des cadres supérieurs et 56% des retraités), de même que les salariés du secteur public (87% contre 75% dans le privé et 51% des indépendants). Les sympathisants de gauche soutiennent massivement la grogne (90%) alors que 66% des sympathisants UMP la trouvent injustifiée, relève l'Ifop.
Sondage réalisé par téléphone les 7 et 8 octobre sur un échantillon de 955 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Voir les commentaires

Les infos sur les mobilisations pour les retraites

10 Octobre 2010, 07:35am

Publié par PCF Villepinte

Social-Eco - le 9 Octobre 2010

 

 

La France est en mouvement, elle refuse de se laisser imposer les choix du monde du capital sur les retraites. Le monde du travail se mobilise dans tout le pays pour faire entendre ses exigences. L’Humanité est partie prenante de cette mobilisation. Toutes les informations concernant ces mobilisations seront publiées sur cette page, heure par heure. Vous pourrez y trouver dépêches, photos, vidéos, analyses, entretiens, prises de position des acteurs du mouvement et du gouvernement. Les correspondants bénévoles de l’Humanité.fr patriciperont également à vous faire vivre la mobilisation à travers la France.

              Publiées par ordre chronologique,

les informations les plus fraîches sont en bas de page.

 

Photos: Images des manifs du 2 oct., envoyez nous les vôtres !

Info: Manifestations pour les retraites : les infos de nos correspondants

 

***

9 octobre 

Info: Retraites : un nouveau rendez-vous le 16

Info: Sondage/Retraites: Les Français pour la mobilisation

Info: Grève des raffineries: la pénurie n'est pas imminente

Info: Les ports français en grande partie bloqués par la grève

Info:  Retraites: la FSU veut "généraliser grèves et manifestations" après mardi

 

Voir les commentaires

L'info video en direct.

9 Octobre 2010, 17:51pm

Publié par PCF Villepinte

La bataille des retraites en direct du Sénat

Voir les commentaires

Ouvrir les murs

9 Octobre 2010, 13:34pm

Publié par PCF Villepinte

 

Propos tenus par Ricardo Alarcon ( président du parlement cubain ) pendant l’acte politico-culturel «Leur nom est peuple », à l’occasion du 12ème anniversaire de l’emprisonnement injuste et cruel de Cinq Héros cubains, combattants anti-terroristes.
11 septembre 2010.

Camarades

Gerardo, Ramon, Antonio, Fernando et René purgent, dans les prisons des Etats-Unis, une injuste et cruelle peine de 12 ans d’emprisonnement. Injuste, parce qu’ils n’ont commis aucun crime ni causé aucun tort à personne mais, au contraire, ont sacrifié leurs plus belles années de jeunesse pour sauver leur peuple et lui éviter des complots criminels, luttant sans armes contre de dangereux bandits, sans recourir à la force ni à la violence. Cruelle, parce qu’un châtiment pervers les condamne à souffrir loin de leur patrie et de leurs familles qui affrontent de nombreux obstacles pour pouvoir leur rendre visite et, dans le cas de Gerardo et René, les prive même de la visite de leurs épouses

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>