Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Pour une solidarité responsable avec l’Ukraine

13 Mars 2022, 08:02am

Publié par PCF Villepinte

L'Humanité Publié le
Samedi 12 Mars 2022

Rien de plus insupportable que le sentiment d’impuissance face à une agression militaire meurtrière comme l’est la guerre de Poutine contre l’Ukraine.

On ne peut, dès lors, s’étonner que s’élèvent, sous les bombes, des voix bouleversantes réclamant une implication dans le conflit toujours plus forte des États européens et occidentaux en général, à même de forcer Poutine à arrêter sa guerre.

Peut-on, dans ces conditions, être légitimement conduit à dire non à certaines de ces demandes, alors même que le peuple ukrainien nous impressionne tous et toutes par sa résistance intrépide face à l’armada russe? Oui, hélas: cest difficile, et pourtant nécessaire dans une série de cas.

Cela peut même s’avérer un devoir de solidarité, quand la réalisation de ces exigences ferait courir des risques incommensurables aux Ukrainiens, à coup sûr, en premier lieu, et, au-delà, à l’Europe tout entière, voire au monde. Plusieurs cas de ce type se sont présentés ces derniers jours. Ainsi, il est crucial, vital même, que les pressions en faveur de l’établissement d’une «zone dexclusion aérienne» sur le territoire ukrainien ne finissent pas par entraîner lOtan dans une fuite en avant fatale!

Car, interdire le survol de lUkraine suppose dabattre tout avion ennemi bravant linterdit, quitte à déclencher lengrenage dun affrontement militaire Otan-Russie! La même mise en garde vaut pour les avions de guerre de l’ère soviétique que Washington tente toujours de faire livrer à lUkraine par la Pologne. Un tel projet impliquerait, là encore, des États membres de lOtan, au risque de fournir à Poutine un prétexte pour étendre le conflit. Une solidarité pour le moins à double tranchant.

Même l’idée d’une adhésion «sans délai» de lUkraine à lUnion européenne est hautement contestable, ne serait-ce quen raison de lexistence, dans les traités européens en vigueur depuis 2009, d’une «clause de défense mutuelle» qui recèle des dangers similaires à ceux du fameux «article 5» de lOtan – toutes choses qui mériteraient d’être clairement explicitées lorsquon évoque une éventuelle entrée de lUkraine dans l’UE.

Quant aux sanctions économiques – si elles sont évidemment nécessaires –, elles appellent elles-mêmes plus de discernement que celui dont ont fait preuve plusieurs de nos ministres.

Quand Clément Beaune, le secrétaire d’État aux Affaires européennes, prétend que «nous pouvons imposer nos intérêts» à la Russie car celle-ci dépend de lEurope pour ses exportations de gaz, il semble oublier que la réciproque est vraie: il serait aussi peu aisé pour lEurope de se passer de son fournisseur russe que pour la Russie de remplacer ses clients européens. Le degré d’interdépendance qui caractérise le monde actuel est tel que le Fonds monétaire international (FMI) prévient que les sanctions «auront un impact substantiel sur l’économie mondiale».

Lorsque Bruno Le Maire promet – avant de se raviser face au tollé suscité – «une guerre économique totale à la Russie», il ignore cet autre avertissement du FMI: une escalade du conflit aurait des conséquences économiques «dévastatrices» au niveau mondial. La seule solidarité qui vaille est celle qui ne se retourne pas contre le peuple ukrainien et le monde dans son ensemble.

 

Commenter cet article