Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

CGT Une rupture franche avec nos modes de production est nécessaire aujourd'hui.

7 Décembre 2021, 07:28am

Publié par PCF Villepinte

Le 18 novembre a eu lieu à Montreuil une journée sur « Les enjeux sociaux et environnementaux de l’énergie au cœur de nos modes de production et de vie ». Une centaine de participants étaient rassemblés. 40 autres ont pu assister à la journée en visioconférence. Enfin, la retransmission en direct sur Facebook a enregistré 1500 vues.

Une rupture franche avec nos modes de production est nécessaire aujourd'hui.

En introduction, le journaliste scientifique Sylvestre Huet a présenté un état des lieux objectif.

Le réchauffement climatique a des conséquences directes sur le taux de pauvreté. Les personnes les plus précaires sont celles qui ont le moins la possibilité de faire évoluer leur mode de consommation.

À l'inverse, les catégories les plus aisées sont celles qui ont le plus d'impact sur le réchauffement climatique.

L'urgence est de sortir des énergies carbonées, de manière réfléchie.

Pour parler de ces enjeux, une table ronde a réuni la CGT de la centrale de Cordemais, la CGT General Electrics et le think tank « Le shift project ».

 

Il existe deux voies possibles.

Première option : rendre les énergies carbonées moins polluantes. Pour cela, il convient d'affecter des financements à la recherche.

 Deuxième option : se tourner vers d'autres énergies.

Cette réflexion doit avoir lieu au niveau international, en prenant en compte les effets environnementaux et sociaux de l'extraction de métaux rares nécessaires notamment à la production de panneaux solaires et d'éoliennes.

Cette journée est l'amorce d'une démarche.

« On est pour la transition énergétique. On a enclenché un processus de réflexion pour y mettre du concret. Des demi-journées vont être organisées dans les structures intéressées pour avoir des matériaux d'étude qui collent à la réalité des territoires et connaître les incidences locales. » précise Véronique Martin, secrétaire confédérale, qui insiste sur l'importance d'une réflexion globale et interprofessionnelle sur le sujet.

La CGT porte la notion de Développement humain durable. Elle propose la création d'un grand service public de l'énergie, qui aurait notamment pour missions la réponse aux besoins de la population, la planification de la production, les relocalisations industrielles, la régulation des prix.

S'inscrire à la newsletter

 

Commenter cet article