Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Richesses des pays VS milliardaires

13 Avril 2021, 06:33am

Publié par PCF Villepinte

L'Humanité Mercredi 7 Avril 2021

REGARD DE CARTOGRAPHE #5

Que représente vraiment la fortune des milliardaires? Les chiffres que l'on annonce dans les différents classements sont tellement faramineux qu'ils finissent par ne plus vouloir rien dire de concret. Dans ce nouvel épisode, Nicolas Lambert, ingénieur de recherche au CNRS en sciences de l’information géographique, nous montre ce que pèsent vraiment les milliardaires et pour cela l'échelle de comparaison et celle du PIB des nations. 

« La lutte des classes existe, c’est un fait, mais c’est ma classe, la classe des riches, qui la mène, et nous sommes en train de la gagner ». Voilà ce que déclarait en substance le milliardaire Warren Buffet en 2005 dans une émission de télévision. De fait, cette maxime devenue célèbre n’a jamais été aussi vraie. Alors que le Monde connaît une crise sanitaire sans précédant poussant une grande partie de la population dans la précarité, certains en profitent pour accumuler des fortunes colossales.

Le nombre de milliardaires français a d’ailleurs augmenté depuis l’année dernière, passant de 39 à 42. Ceux-ci accumulent aujourd’hui une fortune totale de 510 milliards de dollars contre 277 l’année dernière. Quel bond ! Parmi ces nouveaux riches, on trouvera d’ailleurs sans surprise Stéphane Bancel, le patron du laboratoire Moderna…

Au niveau mondial, Jeff Bezos reste l’homme le plus riche du monde. Mieux, il consolide sa première place au faisant grimper sa fortune personnelle de 35%, une accumulation de richesse dont évidemment les salariés d’Amazon, bien mal traités, ne voient pas la couleur… A la seconde place, le très anti social Elon Musk continue son ascension folle. Derrière, on trouvera Bernard Arnault (LVMH), Bill Gates (Microsoft), Mark Zuckerberg (Facebook) et encore le fameux Warren Buffet toujours à la sixième place. Seules deux femmes font parti des 20 premières places.

Mais de quelle sommes parlons-nous en réalité ? Regardons. Les 21 premières fortunes mondiales accumulent à eux seuls 1 810 milliards de dollars. 1,81 billions. 1,81 * 10^12. 181 suivi de dix zéros. On a du mal à imaginer… Pour rendre les ordres de grandeurs perceptibles, la carte présentée ici propose de comparer la richesse de chacune des 21 personnes les plus riches au Monde et la richesse des différents pays.

Pour être plus précis, elle compare la fortune accumulée par les milliardaires aux produits intérieurs bruts des nations, c’est à dire à la richesse produite au cours d’une année par l’ensemble de sa population. Dit autrement, elle compare un stock (une richesse accumulée) et un flux (une richesse produite pendant une année). Si cette comparaison est peu robuste méthodologiquement, elle permet néanmoins d’appréhender les ordres de grandeur.

Que constatons-nous ? Que presque tous les pays d’Afrique sont moins riches que ces multi-milliardaires. Que Jeff Bezos est plus riche que 156 pays, qu’Elon Musk plus riche que 154 pays et que Michael Bloomberg, le maire de New York et dernier de la liste est plus riche que 133 pays. Les inégalités sautent littéralement aux yeux.

Au final, cette carte montre l’indéscence des fortunes accumulées. Elle montre aussi le rapport de force évident qui se joue entre les nations, les peuples et les multinationales. Mais quand on regarde la taille des cercles de plus près, on voit aussi que du fait de leur puissance économique, nombre d’Etats riches sont largement en mesure de s’opposer à ces nouveaux seigneurs. Alors partage ou accumulation ? Il est encore temps de décider.

Sources

Banque Mondiale, 2020 & Forbes, 2021

 

Nicolas Lambert est ingénieur de recherche au CNRS en sciences de l’information géographique au RIATE : https://riate.cnrs.fr. Il est militant communiste et membre du réseau Migreurop. Il anime également un blog , "carnet neocartographique", et est très actif sur les réseaux sociaux sous le pseudo de "cartographe encarté".  Chaque mois, il nous présente une ou plusieurs cartes accompagnées d'un commentaire pour nous aider à comprendre et à appréhender autrement une information, une question de société ou un débat.  Nicolas Lambert a participé à la réalisation de plusieurs ouvrages comme l’Atlas de l’Europe dans le monde (2008), l’Atlas des migrants en Europe (2009 , 2012, 2017), le Manuel de Cartographie (2016, publié en anglais en 2020) et Mad Maps (2019). Il enseigne la cartographie à l’université de Paris.

 

Commenter cet article