Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Covid-19. Dans les écoles, « on ne peut plus continuer dans ces conditions »

29 Mars 2021, 07:10am

Publié par PCF Villepinte

L’Humanité Lundi 29 Mars 2021

Olivier Chartrain

La colère gronde dans les établissements des régions les plus touchées par le coronavirus. Droit de retrait, grève envisagée: les enseignants refusent de mettre en danger la vie de tous. Et posent la question de la fermeture.

«C ’est devenu invivable.» La lassitude, la fatigue se font entendre dans la voix de Marie-Hélène Plard. Directrice d’école maternelle en Seine-Saint-Denis, mais aussi cosecrétaire départementale du SNUipp-FSU, elle n’est pourtant pas du genre à baisser les bras. Mais, dans les 19 départements confinés, et plus encore dans le sien, la montée brutale de l’épidémie semble dépasser les limites de ce que le système scolaire et ses acteurs, déjà beaucoup sollicités depuis un an, peuvent endurer. Au point que beaucoup craignent, si des mesures à la hauteur de la menace ne sont pas prises en urgence, que la situation n’échappe à tout contrôle. Jusqu’à envisager, à leur corps défendant, la fermeture des écoles.

«Par manque de moyens, des mesures sanitaires inapplicables»

À Drancy, le lycée Eugène-Delacroix est devenu une sorte de symbole de l’ampleur dramatique prise par la crise sanitaire et de l’incapacité des autorités de l’éducation nationale à y répondre. Dans cet établissement à la fois général, technologique et professionnel de 2 000 élèves, une vingtaine de parents d’élèves sont décédés depuis le début de l’épidémie – soit environ 1 % de familles endeuillées. Les trois membres de l’équipe de direction sont positifs ou cas contacts. Une vingtaine d’enseignants sont malades, le nombre de cas contacts restant indéterminé. La semaine dernière, 54 élèves positifs y étaient recensés et près de 130 cas contacts, ce qui porte le taux d’incidence dans l’établissement au niveau ahurissant de 2500 pour 100000. Rappelons que le seuil dalerte, qui a déclenché le renforcement des mesures dans les zones concernées, est de 500 pour 100000 Et il sagit là des chiffres officiels: «Ils minorent la réalité, rappelle un enseignant du lycée que nous appellerons Dominique, puisque c’est du déclaratif.»…

 

Commenter cet article