Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Le dilemme : stratégie « zéro Covid » ou apprendre à vivre avec le virus ?

24 Février 2021, 08:03am

Publié par PCF Villepinte

L'Humanité

Mercredi 24 Février 2021

Lola Scandella

Des réflexions sur l’application d’un «objectif zéro Covid» commencent à émerger en Europe et en France. Mais l’idée ne fait pas l’unanimité au sein de la communauté scientifique, à l’heure où la progression de souches mutantes interroge les mesures pour les freiner.

Vivre avec le virus ou s’en débarrasser une bonne fois pour toutes? La question peut paraître idiote. Qui ne souhaiterait pas que le Covid-19 ne soit plus quun lointain souvenir? Mais les retards de la vaccination et la menace dune reprise épidémique à base de variants, surtout sils savéraient que certains résistent aux vaccins, éloignent la perspective d’une délivrance rapide. Alors que faire?

En France, l’objectif fixé par l’exécutif est de «tout mettre en œuvre» pour éviter le confinement et ses impacts économiques et sociaux très conséquents. Mais le gouvernement n’exclut pas d’y recourir selon l’évolution de la circulation virale. Une méthode qui accepte jusqu’ici que les hôpitaux assument une partie de la pression épidémique, avec environ 3000 patients actuellement pris en charge dans les services de réanimation français.

Ripostes locales

Alors que la situation se dégrade à l’échelle nationale, le littoral des Alpes-Maritimes et sa métropole Nice, qui observe un taux d’incidence (nombre de cas pour 100000 habitants) de 700 contre 190 pour la moyenne nationale, seront ainsi de nouveau sous cloche les deux prochains week-ends.

Dans le département du Nord, la ville de Dunkerque est également sur la sellette. «Ce nest pas une politique qui viserait à éradiquer le virus dans une zone, mais qui tente plutôt de le contenir. C’est une façon de fonctionner uniquement sur la riposte en cas de croissance exponentielle», analyse l’épidémiologiste suisse Antoine Flahault. Ce dernier est un fervent défenseur d’une stratégie inverse, visant à écraser le virus, quitte à passer par un durcissement plus drastique des mesures. Avec un collectif de chercheurs européens, il a signé le 15 février une tribune en ce sens, parue dans le journal le Monde.

Le pari d’un freinage brutal

Venue de pays d’Asie (Chine, Corée du Sud, Vietnam), puis adoptée par l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou l’Islande, la doctrine «zéro Covid» fait le pari d’un freinage brutal et immédiat de l’épidémie avant que celle-ci n’explose. C’est l’option choisie par la ville néo-zélandaise Auckland, où trois jours de confinement ont été décrétés mi-février, après la découverte de trois cas. Objectif: aboutir à des zones débarrassées du virus ou qui ne recensent pas plus d’un cas par jour pour 100000 habitants, et où peut sopérer un retour à la vie normale…

 

Commenter cet article