Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Sauvons l'Aire des Vents

31 Janvier 2021, 17:13pm

Publié par PCF Villepinte

MNLE Intervention 30 janvier 2021 Dugny

 Le 12 novembre dernier, M le Préfet a signé l’arrêté autorisant l’aménagement de la ZAC « Cluster des Médias » par la SOLIDEO. Il y a 5 ans sur ce même lieu s’est tenue la COP21 débouchant sur l’accord universel de Paris sur le climat signé par 183 pays.

Le 10 décembre la commission permanente du département a donné son accord de cession de   108 000 m2 de terrain public sur l’Aire des vents, partie intégrante du parc Georges Valbon ; Ce lieu de détente et de respiration est fréquemment utilisé par la population et une dizaine de clubs sportif et groupes scolaires.

 Ce couloir écologique avec ses arbres et sa biodiversité de 40 ans accueille aussi régulièrement d’importantes festivités et des familles durant leurs vacances. Ce n’est pas le plan Canopée qui va remplacer l’apport de cet espace naturel.

Ce projet sur lequel le département a engagé 76 millions d’euros va à l’opposé des attentes et des intérêts des habitants ainsi qu’aux actuelles exigences climatiques. Alors que tout suggère une réorientation de nos relations avec l’environnement, les promoteurs et aménageurs poursuivent sans changement de conception. Pourtant, en Ile de France, la Seine Saint Denis a été un modèle dans les années 70, en réservant beaucoup de foncier pour l’aménagement de grands espaces verts. Il faut les agrandir, ils sont en train de les liquider.

 Or la Seine Saint Denis est le département le plus sinistré socialement de France et sa population augmente de 15 000 habitants par an depuis 10 ans.

Dans cette situation, la pression est forte sur les élus. La logique de la métropolisation mise en œuvre avec la loi du marché, de l’offre et la demande, la course à la financiarisation et son leurre sur l’emploi, la spéculation immobilière et ses conséquences de gentrification sont le résultat de choix de société.

 Au MNLE nous pensons que nous ne sauverons pas le climat, la planète ni l’humain sans sortir du capitalisme. Nous pensons qu’il y a maintenant urgence à réadapter radicalement les principes urbains et architecturaux. Le réchauffement est là avec toutes les conséquences sur la vie des populations et en particulier celle des plus appauvries. Il faut cesser toute contribution à l’artificialisation des sols.

Les plans d’urbanisme, d’aménagement du territoire doivent être entièrement repensés dès à présent pour reconstruire sur la ville, sans densification trop importante de la population, avec des transports en commun appropriés.

 Nous ne nous laisserons pas abuser par les termes « écoquartier » « citées jardin, compensation, héritage ». Nous voyons bien que nous ne sommes pas entendus et que nous allons vers une dégradation généralisée de nos conditions de vie. Il est urgent de faire face aux montées de température dans les années à venir et à la multiplication des canicules. Il est évident que les villes ne sont, historiquement, pas adaptées à ces hautes des températures estivales maintenant répétitives. La communauté scientifique est unanime, nous avons dix ans pour agir et éviter le pire !

Malgré ce cri d’alarme, comme notre délégation du 15 janvier l’a dit au président du conseil départemental malheureusement il existe encore des acteurs pour poursuivent les projets « climaticides » et absurdes contre l’intérêt général et le vivant comme celui de l’Aire des vents et son massacre à la tronçonneuse.

Cet espace public serait sacrifié pour 250 logements sociaux dans un projet immobilier dont 80% en accession à la propriété intéressant les parisiens en recherchent d’achat de logements comme déclaré dans la réunion en vidéo du 27 janvier. Ils vont accroitre la circulation routière dans Dugny (+ 4000 habitants) et les pollutions dans un secteur particulièrement dense, urbanisé, bruyant et pollué (A1 et aéroport du Bourget). Et pourtant, nous comptons en RP quelque 400 000 logements vides et 3 millions de M2 de bureaux inoccupés dont un certain nombre peuvent être transformés car moins utilisés avec la crise sanitaire.

Les enquêtes publiques successives sur ce projet sont sans détour, une écrasante majorité de contributeurs habitant.e.s, utilisateurs-rices de l’espace, sont contre ce saccage et l’héritage qui leur est proposé. L’Aire des vents serait sacrifiée pour des jeux olympiques qui ont perdu leur objectif originel et devenu objet de spéculation et de commerces. Faut-il rappeler que le Stade de France devait être mirobolant pour la Seine saint Denis. C’est à Saint Denis La Courneuve et Villetaneuse que le nombre de chômeurs et jeunes chômeurs est le plus élevé de département.

Le président E Macron s’est félicité d’être intervenu pour stopper les projets de Notre Dame des Landes et d’Europacity sur le triangle de Gonesse. Conformément aux préconisations de limitation de l’urbanisation par la Conférence Citoyenne sur le Climat, il porte la responsabilité de faire modifier l’aménagement programmé et que l’Aire des Vents soit intégralement restituée aux habitants après les JO.

Sur les procédures juridiques nous attendons la réponse de recevabilité du référé contre la cessation du terrain, le juge nous avait dit avant le 28 janvier.

Ils bafouent la démocratie, ils veulent passer en force alors, ensemble, ne lâchons rien.

Commenter cet article