Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Le billet du Dr Christophe Prudhomme. 14 juillet

6 Juin 2020, 07:36am

Publié par PCF Villepinte

L'Humanité Vendredi, 5 Juin, 2020

 

Christophe Prudhomme est médecin au Samu 93.

Le monarque dans son palais de l’Elysée a décidé qu’il inviterait les braves manants des services hospitaliers pour une cérémonie qui remplacera le défilé militaire qui conservera quand même une touche martiale avec le maintien de la parade aérienne. 

Il se trouvera sûrement un certain nombre de sujets serviles qui accepteront cette invitation pour aller voir le roi avec sa gente dame à ses côtés, puis ensuite se gaver de petits fours dans son château. Mais la très grande majorité des soignants, après avoir refusé sa médaille, préférera soit rester chez soi, soit manifester d’une autre manière pour fêter cette date du 14 juillet qui a mis fin à la monarchie absolue. Au regard du piteux démarrage du « Ségur de la santé », il est peu probable que nous ayons obtenu à cette date des avancées significatives concernant nos revendications. 

Il faut que le monarque des symboles et de leur instrumentalisation se rappelle que le 14 juillet commémore une révolte populaire contre un pouvoir assis sur une noblesse accaparant l’essentiel des richesses de la nation. Puis quelques semaines plus tard, s’est tenu la nuit du 4 août qui a acté la fin des privilèges et un peu plus tard la déchéance du roi et sa fin brutale que tout le monde connaît. 

Face à un tel aveuglement de cette noblesse d’Etat croyant encore à sa force qui lui paraît indestructible car elle pense contrôler tous les pouvoirs et qu’elle est soutenue par la puissance de l’argent, seule la révolte peut être à l’ordre du jour aujourd’hui. Alors attention à la colère populaire qui s’exprime tous les mardis et les jeudis dans les hôpitaux, qui va s’amplifier le 16 juin et qui risque d’enfler si sa majesté Macron s’entête à nous proposer des médailles et des cérémonies, alors que nous demandons des emplois, des augmentations de salaires et des lits. Pour cela, une seule solution, comme en 1789, imposer une nouvelle répartition des richesses. Et pas sur la base de la charité comme cela nous est proposé, mais par l’impôt, les nationalisations et les expropriations.

 

Retrouvez son précédent billet, Industrie et l’ensemble de ses chroniques.

Le billet du Dr Christophe Prudhomme

hôpital public

 

Commenter cet article