Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Pour l'Europe des gens,contre l'Europe de l'argent

1 Avril 2019, 06:41am

Publié par PCF Villepinte

 

 

Bonjour à chacune et chacun,

 

Avec la concomitance cette semaine de la présentation de la liste macroniste aux élections européennes et l’édition du livre de deux conseillers du président de la République, une nouvelle étape a été franchie dans le brouillage des concepts, des idées et des idéologies. Ce livre privatise de force le mot « progressiste » qui sert de drap pour cacher les pires régressions sociales. Faire conduire la liste européenne par une ministre des affaires européennes, c’est valider ce que l’on reproche à d’autres pays, « le parti unique », pour une politique unique au service des puissants. Ensuite cette liste de brouillage fait cohabiter un adversaire du glyphosate et un farouche partisan de cet herbicide sur lequel le Parlement européen devra à nouveau se prononcer dans la prochaine législature. On fait croire à une « refondation » de l’Europe mais y figure en bonne place un journaliste du service public qui a mené la campagne la plus acharnée pour faire accepter le projet de constitution européenne. On pourrait ainsi multiplier les exemples.


D’ailleurs durant cette campagne électorale, vingt ans après la création de l’euro, tout est embrouillé, tout se défait et une extrême droite « new-look » est promue comme jamais. Les deux vont de pair ! L’opération est rondement menée. Elle consiste à agiter un sale chiffon brun pour pousser à un vote unique anti-brun en camouflant soigneusement le fait que le vote porte sur une liste comportant 74 noms et est à la proportionnelle. Toutes les voix au-delà de 5% serviront donc à élire des députés européens. Toute voix qui se portera sur la liste de Ian Brossat contribuera à élire des députés de sa liste. Par contre, avec ce type de scrutin, une grosse abstention et une faible mobilisation peuvent aboutir à un incroyable rapport de force où les listes macroniste et d’extrême droite disposeraient d’une écrasante majorité de députés. Si la gauche ne franchissait pas le seuil des 5%, elle en aurait alors que très peu. C’est la mobilisation de cet électorat enclin à s’abstenir pour manifester leur rejet des politiques européennes qui sera efficace pour avoir des députés communistes utiles, au service des populations. Ce vote sera un vote pour changer en France et en Europe.


En effet, le pouvoir met en œuvre un budget conforme à ce que l’on appelle le traité budgétaire européen dit TSCG ou traité « Merkosy ». C’est au nom de ce traité que le pouvoir annonce la suppression de 120 000 emplois d’agents publics, veut reculer l’âge de départ en retraite, privatise Aéroports de Paris ou réduit les moyens des communes. Or, ce traité n’a plus d’existence juridique puisqu’il devait être voté par le Parlement européen avant le 31 décembre 2018. Mais, il n’y a pas de majorité au Parlement européen pour voter ce texte qui est donc en état de mort cérébrale. J’avais révélé ce fait dans un article de L’Humanité le 5 décembre 2018. 

Patrick Le Hyaric

 

 

 

Commenter cet article