Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

De nouveaux points d’appui dans la mobilisation contre le CDG Express

8 Avril 2019, 09:02am

Publié par PCF Villepinte

 

Mardi 2 avril à la salle des Fêtes de Sevran, Clémentine Autain, députée, avait invité les habitants à une réunion publique portant sur le CDG Express. A la tribune, des représentants du mouvement contre le CDG Express : Comité d’usagers RER B Nord, SOS Usagers RER B (association du sud), et l’association NON au CDG Express.

 

Pendant plus de 2 heures de débat, les habitants du secteur ont pu s’informer, discuter, découvrir pour certains, affûter les arguments pour d’autres, afin d’amplifier la mobilisation.

 

Clémentine Autain a ouvert la discussion en rappelant que ce train des riches, qui traversera à grande vitesse la Seine-Saint-Denis sans s’arrêter, coûtera entre 24 et 29 euros le ticket et dégradera les conditions de transports de centaines de milliers d’habitants et usagers. Elle a enfin inscrit justement le CDG Express dans le cadre plus vaste des inégalités de territoires que connaît particulièrement la Seine-Saint-Denis, évoquant la longue liste des projets inutiles et démesurés sur le secteur : Europa City avec sa piste de ski, Sevran Terres d’O avec sa vague de surf, en rappelant aussi les combats gagnés, comme celui pour le Parc de la poudrerie.

 

Clémentine Autain a ensuite salué le combat local sur le CDG Express mené par la ville de Mitry-Mory et ses habitants, et a diffusé une vidéo pédagogique produite par la ville de Mitry-Mory afin d’expliquer le projet.

 

Rejoignant ce constat, Marianne Margaté, 1èere adjointe au maire de Mitry-Mory, Conseillère départementale 77 et membre du bureau de l’association NON au CDG Express, a ensuite pris la parole pour faire le point sur la lutte actuelle, sur le plan militant, politique et juridique. Elle a notamment mis en avant la nécessité de multiplier les actions locales, tout autant que le besoin de convergence et d’élargissement au plus grand nombre, citant pour exemple le remarquable travail mené par l’association NON au CDG Express pour produire un appel de 100 signataires élus, syndicaux, associatifs de tous bords politiques adressé au Préfet de Région.

 

L’échange avec la salle a ensuite été riche non seulement sur le plan du développement argumentaire, mais sur le plan des propositions d’action.

 

C’est donc une première étape réussie pour les Sevranais dans la lutte qui s’annonce encore longue contre ce projet socialement, économiquement et écologiquement irresponsable qu’est le CDG Express.

 

L’association Non au CDG Express va bien entendu intégrer les éléments saillants de l’initiative de SEVRAN dans le cadre de sa rencontre avec le Ministre des Transports du 11 avril 2019.

 

Paris, le 5 avril 2019

 

 

Commenter cet article