Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Pierre Laurent : « Je crois plus à la dignité de la politique qu’à la politique du spectacle »

24 Novembre 2018, 08:35am

Publié par PCF Villepinte

Vendredi, 23 Novembre, 2018

L'Humanité Maud Vergnol

Depuis vendredi matin, quelque 800 communistes sont réunis à Ivry sur Seine pour leur 38è congrès. Pierre Laurent, secrétaire national sortant, qui devrait être remplacé dimanche par le député du Nord Fabien Roussel, a ouvert les débats avec un discours très personnel.

 

Les communistes voulaient un congrès extraordinaire. Ils l’ont. « Pas seulement parce qu’en juin 2017, quand j’en ai fait la proposition, je souhaitais que notre calendrier ordinaire soit bousculé » a rappelé d’emblée Pierre Laurent. « Extraordinaire, parce que les évolutions du monde et de l’Europe le sont chaque jour un peu plus. Extraordinaire, parce que l’élection d’Emmanuel Macron accélérait subitement une recomposition politique. 

Extraordinaire parce que l’amère frustration laissée par la campagne présidentielle chez les communistes, risquait d’handicaper notre capacité à faire face de manière offensive », a relevé le secrétaire national sortant. « La planète brûle, le GIEC tire toutes les sonnettes d’alarme, les peuples souffrent, le capital multinational se gave, les GAFAM veulent diriger le monde, nous dicter nos vies, contrôler nos données. La  paix n’est plus un acquis mais une urgence. Le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie  et l’exclusion se banalisent à nouveau », a lancé le sénateur de Paris, inquiet de l’« incessant chaos politique ». Car « la dignité humaine est bafouée, du berceau au cimetière, de l’école à l’hôpital, rien de ce qui fait la vie n’est censé échapper au diktat de la finance ».

En écho aux débats qui ont agité le PCF ces dernières semaines sur le texte d’orientation qui sera voté ce week-end, Pierre Laurent a dessiné sa vision du rôle qu’il voudrait voir jouer au PCF. Face aux colères qui explosent, comme ce sera encore le cas avec les gilets jaunes ce week-end, Pierre Laurent défend « une force qui contribue par sa proximité, son sens populaire, ses propositions, son attitude, ses actes, son savoir-faire rassembleur à faire pencher la bascule du côté de la démocratie et de solidarité, plutôt que de la violence et de la division, comme sait si bien le faire l’extrême-droite. » …

« C’est vrai, je crois plus à la dignité de la politique qu’à la politique du spectacle, et ce fut parfois un de mes talons d’Achille. Mais je serai là demain aux côtés de Fabien et de vous tous, la sincérité de mon engagement, de notre engagement intacte. Et face au cynisme des puissants, c’est là notre force. Ne l’oublions jamais. »

 

 

Commenter cet article