Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Protection sociale. Le système des retraites dans le collimateur

26 Avril 2018, 09:28am

Publié par PCF Villepinte

Protection sociale. Le système des retraites dans le collimateur

Le Sénat a organisé le 19 avril 2018 un colloque sur la réforme annoncée par le gouvernement.

Les premières consultations sur la réforme « considérable » des retraites, dixit la ministre de la Santé Agnès Buzyn, ont été lancées lundi sous la conduite du Haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye.

Celui-ci a reçu cette semaine la CFDT, l’Unsa, la FNSEA et FO. Tandis que la CFE-CGC, l’U2P, le Medef, la CGT, la CPME et la CFTC le seront la semaine prochaine.

Dans ce contexte, le Sénat a organisé hier un colloque sur ce chantier. Le gouvernement a pour objectif d’aboutir à un « système unique » en lieu et place de la quarantaine de régimes existant actuellement. Une réforme que le président de la République veut voir votée en 2019.

Ce dynamitage du système des retraites, le gouvernement entend donc le mener au pas de charge. Ce que n’ont pas manqué de relever certains participants au colloque du Sénat, à l’instar de Bernard Thibaut, ancien secrétaire général de la CGT : « Pour la première fois depuis 1945 on pose la question du système. » Insistant sur ce que cela implique : « Il faut la poser publiquement », interroger sur le fait que cela soit « opportun » ou pas, et « accepter que cela génère des débats importants » en se gardant d’adopter « une posture autoritaire ».

D’autant, estime-t-il, que le système des retraites « est au cœur du pacte social et républicain » et relève « d’un choix de société ». Et puisqu’il est précisément question de « méthode », celui-ci regrette que « sur ce sujet-là, au fil du temps et des méthodes, on a déjà très largement glissé vers une dépossession des salariés et de leurs représentants ». Et ce alors qu’en matière de « cotisations sociales, il est légitime que ceux qui en sont les propriétaires soient consultés » quant à la manière dont s’organisent « leur prélèvement et leur redistribution ». Aussi plaide- t-il pour, « ce qui paraît être un gros mot par les temps qui courent », une « co-construction » avec ces derniers.

« Uniformité n’est pas synonyme de justice sociale »

Marisol Touraine, ancienne ministre de la Santé de François Hollande, et Raymond Soubie, ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy, respectivement artisans des réformes des retraites de 2014 et 2010, expliquent que dans des contextes certes différents, ces dernières ont été dictées par l’exigence d’un retour à l’équilibre financier des régimes. Impératif qui, commentent-ils, n’a plus lieu d’être aujourd’hui.

Raymond Soubie voit en outre dans une « uniformisation totale » des régimes le danger de « s’attaquer à l’identité des salariés ».

« Ces différences, il faut les expliquer », renchérit Bernard Thibaut, précisant qu’« uniformité n’est pas forcément synonyme de justice sociale ».

Quant à la question du calendrier, en dépit de leurs différentes orientations politiques, chacun des interlocuteurs appuie sur l’impérieuse nécessité de consacrer le temps nécessaire à un chantier de cette nature.

Ce vers quoi ne se dirige pas le gouvernement qui, comme pour le Code du travail, de la SNCF ou encore de l’accès à l’université, veut passer en force.

La Marseillaise, le 20 avril 2018

Commenter cet article