Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

LA LOI DU MEPRIS DEMOCRATIQUE

20 Février 2015, 09:50am

Publié par PCF Villepinte

LA LOI DU MEPRIS DEMOCRATIQUE

49-3 : Valls méprise la souveraineté de l'Assemblée nationale et des parlementaires

En prenant la décision d’engager la responsabilité du gouvernement en utilisant la procédure du 49-3 sur la loi Macron, Manuel Valls vient de franchir une étape supplémentaire.

Intimidations et menaces étaient déjà la marque de fabrique du Premier Ministre pour arracher de courtes majorités sur sa politique. Cette fois-ci ses coups de bottes habituels n'auront pas suffit à faire rentrer dans le rang des députés de gauche qui ne se reconnaissent pas dans la très libérale loi Macron. Nombreux étaient celles et ceux, dans les rangs même du groupe socialistes à faire part de leur refus de la logique portée par cette loi.

Le Premier Ministre, en échec, brandit le 49-3, et exprime ainsi tout son mépris pour la souveraineté de l'Assemblée nationale, des parlementaires et plus généralement, du peuple !

Le Premier Ministre n'a pas réussi à convaincre des députés de gauche que le travail du dimanche, les attaques contre les prud'hommes, la défiscalisation des dividendes, la privatisation d'aéroports, la suppression des délits de prisons pour les employeurs ayant porté atteinte au droit syndical... étaient constitutifs d'une politique de gauche.

Le débat sur la loi Macron et les nouveaux cadeaux accordés aux grands groupes sont d’autant plus insupportables à l’heure où les chiffres sur les dividendes versés aux actionnaires du CAC 40, font état de 56 milliards d’euros pour 2014.

D’autant plus insupportables que les révélations du Monde sur le « Swissleaks » mettent en évidence l'ampleur considérable de la fraude fiscale que le PCF dénonce depuis longtemps déjà. Dans son rapport parlementaire publié en 2012, le sénateur communiste Eric Bocquet chiffre à 60 milliards le montant de la fraude fiscale en France et à 1000 milliards à l'échelle européenne, soit trois fois le montant de la totalité de la dette grecque ! Cet argent est illégalement détourné des caisses publiques et donc directement volé aux français et aux citoyens européens.

Ces chiffres illustrent bien que le problème actuel en France n'est pas le coût du travail mais bien le coût du capital. Les maux sont connus, les moyens pour les combattre aussi.

Ainsi une lutte efficace contre la fraude fiscale implique un renforcement conséquent du nombre de fonctionnaires de l'administration fiscale. Il s'agit enfin de mettre en œuvre une grande réforme de justice fiscale renforçant la taxation des dividendes et du capital.

Mais le gouvernement a fait un autre choix. Celui de la grande finance que Macron rejoindra dans quelques mois quand il retournera dans le privé. C'est cette dérive politique qui s'exprime au travers du 49-3.

L'ensemble des forces de gauche qui se sont exprimées et mobilisées contre la loi Macron doivent maintenant se retrouver pour construire la nécessaire alternative à gauche. Il y a urgence dans notre pays, dans nos territoires à créer les conditions d’une véritable alternative.

Commenter cet article