Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

LUTTES

, 14:44pm

 

 

Conforama:

 Récit d'un conflit social emblématique

Les salariés de Conforama luttent depuis plus de deux ans contre les plans sociaux à répétition imposés par la nouvelle direction qui a racheté le groupe à PPR. Patricia Alonso, de la CGT Commerce et Services, fait le point.

 

Raconter le combat des salariés de Conforama pour conserver leurs emplois revient à faire la liste des plans sociaux que la direction du groupe tente d'imposer depuis deux ans. Cette liste est impressionnante. Les efforts pour faire annuler ces suppressions d’emploi par la justice le sont tout autant.

  • Juillet 2011, premier Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) annulé immédiatement par le tribunal. Ce plan visait à restructurer drastiquement le service après-vente Saveo, qui emploie près de 650 personnes
  • Juillet 2012, deuxième PSE présenté au comité central d’entreprise annulé lui aussi en justice. L’appel est en cours. Le jugement devrait intervenir le 22 avril prochain.
  • Fin 2012, troisième PSE présenté par la direction sans attendre les suites judiciaires. Nouvelle attente de décision de justice fin avril.

Ce dernier plan de sauvegarde de l'emploi prévoyait, outre la suppression de 288 emplois, la fermeture de sept centres de service après-vente sur douze en France. Conforama emploie 9 170 personnes en France et compte quelque 200 magasins.

de PPR à un groupe sud-africain

Ces batailles par tribunaux interposés ne sont que les derniers épisodes d'un acharnement à l'encontre de l'enseigne. Le groupe Pinault Printemps la Redoute avait déjà procédé à une saignée de l'emploi pour se défaire au plus vite de ce groupe d'ameublement, afin de se recentrer sur le luxe. Depuis deux ans, le nouveau propriétaire de Conforama, Steinhoff, groupe de distribution sud-africain, poursuit ce martelage de plans sociaux.

 Dans ce contexte, Patricia Alonso, secrétaire de la Fédération CGT du Commerce et des Services, explique le quotidien des salariés de Conforama:

Conforama n’est pas un cas unique dans le commerce. But, Ikea… la liste des conflits sociaux dans ce secteur est elle aussi longue. A cela une seule raison : la recherche de la rentabilité, comme l’explique Patricia Alonso :

  • A lire aussi:

FNAC et Conforama saignent l'emploi

Stéphane Guérard