Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

Sarkozy-Obama: lamentable opération com après le G20

5 Novembre 2011, 08:15am

Publié par PCF Villepinte

Politique - le 4 Novembre 2011

 

 

Nicolas Sarkozy s'est offert une opération de promotion à l'heure de grande écoute sur TF1 et France 2 avec la complicité de Barack Obama.

Durant près d'une demi heure vendredi soir, le pas encore candidat à l'élection présidentielle de 2012 et le postulant à un deuxième mandat à la Maison blanche ont sorti la brosse à reluire pour s'auto-congratuler et louer leur sens politique et leurs (piètres) réalisations du G20 de Cannes. De quoi faire tressauter de joie un Nicolas Sarkozy qui a couru derrière un tel plan com' avec le président américain ces trois dernières années.

Les deux chefs d'Etat se sont parés des mêmes habits de super héros sauveurs du monde. Obama: "Vu le fait que nous avons beaucoup travaillé ensemble, Nicolas et moi, nous entretenons d'excellentes relations, nous les avons toujours eues. Cela résulte du fait que nous partageons des responsabilités, nous menons les mêmes combats dans une époque très difficile." Et de louer l'intervention française en Libye, l'engagement en Afghanistan, le retour de la France dans le giron de l'Otan.

En retour, Nicolas Sarkozy a loué en son homologue américain, "un homme que l'on peut convaincre" et "un homme courageux". "L'amitié entre la France et les Etats-Unis, c'est crucial mais l'amitié, ce n'est pas seulement les bons moments." Il s'est félicité qu'Obama soit, selon lui, "le premier président des Etats-Unis à faire un pas vers une taxation des acteurs financiers. Je lui en suis reconnaissant". Ce soi-disant pas en avant n'a pas été concrétisé à Cannes ces deux jours. 

  • Les réactions:

Roland Muzeau, porte-parole du PCF: "Obama-Sarkozy : surtout ne rien changer! Le Président Sarkozy s'est offert son deuxième grand show télévisé en une semaine. Jeudi dernier, il avait annoncé le sauvetage de la Grèce dont l'actualité a montré  à quel point on pouvait le croire! Ce soir, avec Barack Obama, il a expliqué qu'il fallait avoir confiance. Le G20 qui vient de se tenir à Cannes, a pourtant confirmé les choix opérés à Bruxelles et faits de préférence pour les marchés et de super-austérité pour les peuples. Nous devons faire notre devoir et ne pas subir, a affirmé le chef de l'Etat en écho au Président américain qui a affiché sa volonté de "rassurer les marchés". Nos concitoyens et concitoyennes savent désormais ce que ces mots veulent dire, à deux jours de l'annonce par le gouvernement français, d'un nouveau tour de vis. Pour la majorité présidentielle, ce sont toujours les mêmes qui devraient passer à la caisse pour payer les pots d'une crise dont ils ne portent aucune responsabilité et qui, à coup d'austérité, ne peut que s'aggraver. Quant au respect des peuples invoqué par Nicolas Sarkozy, la leçon donnée aux grecs ces deux derniers jours, suffit à éclairer ce mensonge!"

 

Patrick Bloche, secrétaire national du PS: "D'émission spéciale en émission spéciale, à une semaine d'intervalle, Nicolas Sarkozy réquisitionne pour un usage très personnel les deux principales chaînes de télévision, l'une privée, l'autre publique… Il ne s'agit aucunement pour le chef de l'Etat de justifier devant les Français ses choix politiques et d'accepter le risque d'un débat contradictoire. Bien au contraire, de la même manière qu'il a utilisé les services d'un producteur et d'un réalisateur ami pour son émission de la semaine dernière, Nicolas Sarkozy utilise aujourd'hui l'interview croisée avec Barack Obama pour se mettre en scène. Personne ne peut être dupe d'une opération de communication qui utilise le G20 et ses participants pour des objectifs réduits à des enjeux de politique intérieure".

S.G.

Commenter cet article