Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenue sur le blog des communistes de Villepinte

La campagne du Front de gauche pour 2012 est lancée

1 Juillet 2011, 07:35am

Publié par PCF Villepinte

 

Politique - le 30 Juin 2011

 

 

 

Entre 4000 et 5000 personnes ont assisté ce mercredi soir au coup d'envoi de la campagne présidentielle du Front de gauche. Une campagne collective et combative lancée d'un lieu symbolique - la Place Stalingrad, près du métro Jaurès, à Paris - comme un salut fraternel adressé aux manifestants de Grèce, d'Espagne, de Tunisie ou d'Egypte.

Tour à tour Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, Martine Billard, Co-présidente du PG, Christian Picquet, Président de la Gauche Unitaire, Laurent Jallamion (République et socialisme), Danielle Obono (Convergences et alternative) et Clémentine Autain (FASE), ont pris la parole. Ce fut ensuite au tour de  Jean-luc Mélenchon, le candidat du Front de gauche à la présidentielle, qui synthétise: "Nous ne sommes pas réunis pour rassembler un candidat, mais une force collective".

Il a rendu hommage aux communistes qui ont "rendu possible notre union, notre programme populaire partagé, notre candidature commune à l'élection présidentielle et aux législatives", en votant pour sa candidature le 18 juin dernier. Dans la foule d'hommes et de femmmes de tout âge qui applaudissent, plusieurs drapeaux communistes du PCF s'agitent.

La deuxième "dédicace" de l'eurodéputé est allée à Xavier Mathieu, syndicaliste CGT qui avait refusé de se soumettre à un prélèvement d'ADN, relaxé ce mercredi, ce qui montre que "l'action syndicale pour protéger son gagne-pain n'est pas un crime, c'est un droit!'". Taclant "le tohu-bohu" à gauche (visant le PS et Europe-écologie Les Verts), fustigeant le Front national qui entre autres "propose de renoncer à notre grandeur", l'eurodéputé du Front de gauche assure: "Nous sommes le pôle de stabilité et d'union".

En faveur d'"une nouvelle révolution citoyenne", il égrenne ensuite les principaux axes du programme: "partage des richesses" avec l'instauration d'un "salaire maximum (grand succès dans le public), "planification écologique", titularisation des précaires de la fonction publique, ou encore constitution d'une "VIe République".

Peu avant lui, Pierre Laurent (PCF) avait assuré que le FG entrait "en campagne, pour chasser la droite", "pour débarrasser la France du Front national", "pour construire l'espoir" et pour ne pas se laisser voler le débat démocratique".

A consulter: notre dossier Mélenchon est désigné candidat pour 2012

A lire: Jean-Luc Mélenchon: "Notre objectif sera de montrer que le peuple peut reprendre le pouvoir"

Commenter cet article